mardi 19 mars 2019

Actualités du Centre. Paroles centristes: Démocratie, forces de l’ordre, casseurs, retraites, Europe…

Voici une sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Emmanuel Macron (Président de la République)
Comment réussir à faire vivre le débat? C'est à nous d'inventer cette nouvelle forme de démocratie. Une réappropriation du débat public par les intellectuels est indispensable.

Edouard Philippe (Premier ministre)
- Ça suffit, les Français n'en peuvent plus. Nous ne pouvons pas laisser des gens dont la seule revendication est la violence dicter leur loi.
- L’application de la loi anti-casseurs nous aurait considérablement aidés samedi dernier.
- Ce qui n’a pas fonctionné, c’est que la stratégie élaborée après le 1er décembre n’a pas été mise en œuvre dans des conditions satisfaisantes. Nous devons en tirer les conséquences.
- Ceux qui viennent aux manifestations, alors qu'elles ne sont pas déclarées, alors qu'on sait qu'elles vont être violentes, sont complices des black blocs et cela, nous ne l'acceptons pas.
- Dès lors que des attroupements non-autorisés commenceront à se produire, il ne sera pas attendu qu'ils se forment pour les disperser. Et tous ceux qui y participeront pourront faire l'objet d'une sanction.
- J'observe que plus de 36 000 personnes participaient à la manifestation pour le climat à Paris, qui s'est très bien passée. Je veux seulement dire que les manifestants qui viennent pour se livrer à des actes de violence ou des pillages doivent être sanctionnés.

Nicole Belloubet (LREM, ministre)
- On ne peut pas dire que la justice française soit laxiste. Les procureurs comme les magistrats appliquent ce qui fonde l'Etat de droit, c'est-à-dire l'adaptation des sanctions à une situation donnée.
- Depuis le début des gilets jaunes, 1.800 jugements ont déjà eu lieu: 40% de peines de prison ferme prononcées; 60% qui ont fait l’objet d’un sursis.

Aurore Bergé (LREM, porte-parole)
- Avec LREM nous avons réformé le régime de retraites des parlementaires et imposé le justificatif des frais de mandat. Le travail d'un parlementaire demande un investissement permanent. Le non-cumul des mandats est donc une nécessité. 
- Nous devons soutenir le pouvoir d'achat des Français. Avec En marche!, nous proposons de réindexer les plus petites retraites sur l'inflation et de supprimer la taxe d'habitation pour tous les Français.

Sarah El Hairy (MoDem, porte-parole)
Il y a eu des dysfonctionnements et le gouvernement en tire les conséquences dans la hiérarchie policière, les réponses sont opérationnels et législatives : ma main n'a pas tremblé en votant cette loi anticasseurs. Force doit rester à la loi.

Maud Petit‏ (MoDem, députée)
- Je veux saluer le courage et l’action des forces de l’ordre, qui affrontent depuis des semaines des situations particulièrement difficiles. Les violences de ce week-end sont inadmissibles.
- La France souffre. Maintenant, il faut des actions concrètes, que l'on mette un peu plus de social, de démocratique au cœur de nos engagements. Il faut un changement de méthode de gouvernance, comme le rappelle François Bayrou.

Jean-Christophe Lagarde (UDI, président)
- J'en ai marre d'entendre parler de violences policières Depuis 18 semaines, on a vu des policiers se faire boxer et savater par des gens: les policiers ne sont pas les premiers fauteurs de troubles, ils ne se jettent pas dans la rue sur des manifestants pacifiques.
Les pillages des magasins et les haies d'honneurs de certains Gilets Jaunes aux black blocs combattant les forces de l'ordre vont bien au-delà de la liberté de manifestation!
- Le Gouvernement aurait dû décréter l’état d’urgence pour assigner dans les commissariats les casseurs professionnels qui ne viennent que pour ça et qui menacent la liberté de manifester.
- Pourquoi est-ce que M. Chalençon qui a appelé l’armée à renverser la République n’est pas aujourd’hui poursuivi par la justice ?

Nathalie Delattre (Mouvement radical, sénatrice)
- Laïcité: propos rassurants d’Emmanuel Macron: «Je ne souhaite pas qu’on change la loi de 1905, ce qu’elle représente et ce qu’elle permet de préserver». «Nous devons toutefois réussir à faire une place à l’Islam qui n’existait pas en 1905».
- Les Radicaux ont choisi de participer à une liste résolument européenne, et doivent être associés au choix de la tête de liste. Nathalie Loiseau a des qualités et des défauts. Mais elle a la culture de la machine européenne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire