dimanche 24 mars 2019

Actualités du Centre. Paroles centristes: Défaite de Daesh, Infox, Brexit, Europe…

Voici une sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Emmanuel Macron (Président de la République)
- Nous avons apporté une réponse avec un délai clair à la Première ministre Theresa May. Il appartient aux Britanniques de lever les ambiguïtés.
- Si les Britanniques sortaient sans accord, nous avons déjà pris toutes les dispositions pour nous protéger. Protéger nos concitoyens et nos entreprises.
- L'Europe est un espace de paix, de prospérité, de liberté. L'Europe est le plus grand espace libre et démocratique du monde. Elle doit être fière de son modèle et le protéger. L’important est de parler de l’avenir: relation avec la Chine, climat, stratégie industrielle.
- Sur la relation entre l’Union européenne et la Chine, c’est une première que nous ayons une telle discussion et c’est une première d’avoir un texte comme celui que la Commission a soumis au Conseil. Je pense que ce réveil était nécessaire.
- Lutte contre la désinformation: un plan d’action a été mis en place, avec une procédure d’alerte mutuelle en cas d’attaque ou d’intrusion chez le moindre d’entre-nous lors des élections européennes.
- [Changement climatique] Le Conseil européen ne répond pas aujourd’hui avec clarté ni aux engagements que nous avons pris à Paris en 2015, ni aux défis qui sont constatés sur le plan scientifique, ni à la légitime impatience de notre jeunesse. Il nous faudra sur ce point là aussi un réveil.
- Les forces démocratiques syriennes ont annoncé que le dernier bastion de Daech était tombé. Je rends hommage à nos partenaires et aux armées de la coalition internationale, dont la France fait partie. Ils ont combattu les terroristes avec détermination, pour notre sécurité.
- Nous n’oublions pas les victimes de Daech. L’étape franchie aujourd’hui est immense : un danger majeur pour notre pays est éliminé. Mais la menace demeure et la lutte contre les groupes terroristes doit continuer.

Edouard Philippe (Premier ministre)
Il ne saurait être question d’engager des militaires des armées pour maintenir l’ordre, encore moins de les positionner en face des manifestants. La lutte contre le terrorisme est l’unique vocation du dispositif Sentinelle. Tels sont les faits.

Christophe Castaner (LREM, ministre)
Aujourd’hui, les consignes ont été bien appliquées et les résultats sont là. Toutes les manifestations déclarées ont pu se dérouler dans le calme. Je veux remercier toutes les forces de sécurité intérieure : policiers, gendarmes, mais aussi sapeurs-pompiers et personnels de la sécurité civile qui ont été exemplaires, réactifs et efficaces. Nous restons vigilants, endurants et déterminés pour les jours et semaines à venir. La doctrine que nous avions adoptée après le 1er décembre a été appliquée à la lettre. Les mesures supplémentaires, que nous avons proposées avec Laurent Nunez, validées cette semaine par le Premier ministre ont été mises en œuvre. Les bonnes consignes ont été bien appliquées.

Agnès Buzyn (LREM, ministre)
L'objectif de la refonte de notre système de retraite est de parvenir à un régime: universel, plus simple, plus équitable et plus juste.

Aurore Bergé (LREM, porte-parole)
On ne peut que se féliciter que les choses se passent calmement. Un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place pour permettre à ceux qui veulent manifester dans le calme de le faire, et à tous les autres de continuer à vivre normalement.

Jean-Christophe Lagarde (UDI, président)
- Ce logo (ndlr: l’UDI a adopté un logo spécial «Les Européens» pour les élections européennes signifie la volonté de rassembler tous les gens de la droite du centre. Notre ambition est d’attirer à nous aussi bien les descendants de Jacques Delors que les héritiers de Jacques Chirac. Tous ceux qui ont conscience que la solution n’est pas dans la sortie ni dans la démolition de l’Europe.
Le projet d’Emmanuel Macron est assez vide.
- [L’UDI veut définir] sept à neuf grands sujets stratégiques sur lesquels l’action de l’Europe est indispensable.
- [Pour les européennes, l’UDI doit être le réceptacle de tous ceux qui] n’ont pas envie d’être assimilés comme des soutiens d’Emmanuel Macron ou de La république en marche.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire