mercredi 2 décembre 2009

Actualités – France – Nouvelle bataille au nom de l’UDF

L’UDF n’est pas morte, c’est le moins que l’on puisse dire. Alors qu’Hervé Morin a décidé de récupérer le nom afin de renommer le Nouveau Centre, les réactions n’ont pas manqué du côté du Mouvement démocrate et de l’Alliance centriste.

Le président du Nouveau Centre qui a accolé au nom de son parti depuis la rentrée de septembre le slogan «l’UDF d’aujourd’hui» a décidé de franchir un nouveau pas en récupérant le nom de l’ancienne confédération formée en 1978 par Jean Lecanuet, Michel Poniatowski et quelques autres afin de créer un grand parti pour soutenir Valéry Giscard d’Estaing. Mais le Mouvement démocrate n’a pas l’air de vouloir abandonné ce nom, lui qui s’appelait justement UDF jusqu’en 2007 mais avait décidé de le changer pour se débarrasser d’un passé trop centriste. Ses responsables sont montés au créneau en déclarant qu’Hervé Morin ne pouvait pas récupérer le nom car l’UDF était un parti «en sommeil» selon les propos même de François Bayrou, et membre créateur du Mouvement démocrate. De même, Jean Arthuis, qui a créé l’Alliance Centriste, s’est étonné de cette velléité, oubliant qu’il avait voulu, lui aussi, récupérer ce nom et avait milité en ce sens juste avant de rompre avec François Bayrou et que ce projet est toujours dans ses cartons.

Reste que la volonté d’Hervé Morin est loin d’être innocente, sentimentale ou nostalgique. Il s’agit avant tout de donner une plus grande exposition à son parti que la majorité de Français ne semble pas connaître et, surtout, de se positionner sur une ligne plus indépendant face à l’UMP afin de ne plus apparaître comme un simple appendice de la formation de Nicolas Sarkozy. Néanmoins, on comprend mal les réactions du Mouvement démocrate et son souhait de rester propriétaire d’un sigle qui n’a jamais été vraiment apprécié par la Gauche alors que François Bayrou tente désespérément de s’allier avec les socialistes et les communistes. Pour ce qui est de Jean Arthuis, déjà empêtré dans des problèmes de propriété du nom Alliance centriste, ce serait un nouveau coup dur pour son image de rassembleur des centristes si un parti pouvait s’appelait UDF.

Aucun commentaire: