mercredi 30 juin 2010

Actualités du Centre – France – Pour Fabienne Keller, les centristes de l’UMP doivent d’abord «refonder» leurs engagements et «définir» leurs valeurs


Aujourd’hui se tient les Etats généraux des centristes ayant rejoint les rangs de l’UMP et qui veulent peser plus sur les choix de leur parti et du gouvernement. Dans une interview au quotidien alsacien DNA, Fabienne Keller, une des initiatrices du projet avec Pierre Méhaignerie, et par ailleurs sénatrice du Bas Rhin explique la démarche. Extraits.

Qui sera présent aux États généraux des centristes de l'UMP?

Nous sommes une trentaine de députés et sénateurs de l'UMP à la sensibilité centriste. Par ailleurs, Jean-Louis Borloo a répondu présent à notre invitation. Il réfléchit à fédérer la famille centriste et marque son engagement en participant à nos débats. Jean Arthuis, le président de l'Alliance centriste, sera également à notre rencontre, ainsi que Jean-Louis Bourlanges, président de la Fondation du Centre, qui a vocation a être le lieu de réflexion partagée des centristes.

Centristes de l'UMP, MoDem, Nouveau centre, Alliance centriste…: il y a beaucoup de monde au centre en ce moment. Souhaitez-vous une union de la famille centriste?

Pour l'instant, notre démarche est de refonder nos engagements, de définir nos valeurs et, en tant que centristes de l'UMP, d'arrêter des positions communes, notamment sur les questions du budget et des collectivités locales. La question de nous ouvrir aux autres centristes, de fédérer la famille centriste ou d'avoir un candidat à la présidentielle est un autre sujet. Il est trop tôt pour évoquer cette question aujourd'hui.

Propos recueillis pas Elodie Bécu

Aucun commentaire: