jeudi 10 février 2011

Actualités du Centre – François Zocchetto souhaite que l’Union centriste du Sénat demeure indépendante


Le nouveau président du groupe Union centriste au Sénat, le sénateur Alliance centriste de la Mayenne, François Zocchetto explique sa vision de sa nouvelle fonction dans une interview au site internet du Journal du dimanche
Vous venez d'être élu président de l'Union centriste au Sénat. Quelle a été votre première réaction?
Je suis très satisfait car les circonstances de mon élection montrent que le groupe va faire preuve de beaucoup de cohésion et d'unité. Je trouve que c'est une nouvelle étape dans la construction du groupe centriste. Hervé Maurey (sénateur Nouveau centre de l'Eure) et Marcel Deneux (sénateur Modem de la Somme) ont retiré leur candidature, avant le vote, pour aller dans le sens d'un consensus autour de ma candidature. Ce sont des perspectives tout à fait positives pour le groupe de l'Union centriste.
Vous succédez à Nicolas About, qui appartient au Modem. Votre ligne d'action sera-t-elle différente?
J'ai une ligne qui ne tient pas compte de savoir si c'est le Nouveau centre, le Modem ou l'Alliance centriste. Nous allons essayer d'avoir des positions plus fortes et plus unanimes du groupe, notamment sur les questions de fond, liées à l'éthique ou encore à la protection des libertés individuelles. Nous aurons aussi à nous prononcer sur des questions de fiscalité. Nous allons tenter d'avoir des positions construites et identificatrices.
Justement, comment parvenir à cette synthèse entre les différents courants de l'Union centriste?
Je trouve que déjà, à travers l'élection, nous avons démontré que nous étions prêts les uns et les autres à faire les efforts nécessaires pour travailler ensemble.
L'Union centriste joue un rôle clef au Sénat, puisque l'UMP n'a pas la majorité. Quelle sera votre position?
Nous sommes dans une situation d'indépendance. L'Union centriste peut constituer des interlocuteurs pour l'UMP ou pour la gauche. Mais nous restons totalement indépendants et donc, sur les textes qui viendront en discussion, nous ferons entendre notre point de vue.
© 2011 Journal du dimanche

Aucun commentaire: