dimanche 15 novembre 2015

Actualités du Centre. Attentats de Paris – Unité et résistance pour l’UDI et le MoDem

Lors de déclarations et de communiqués, les partis centristes ont réagi aux attentats criminels qui ont endeuillé Paris et la France, appelant à l’unité de tous les Français.
De même, que ce soit François Bayrou ou Jean-Christophe Lagarde, les présidents du MoDem et de l’UDI ont qualifié la lutte contre Daech (Etats islamique) de guerre.
Jean-Christophe Lagarde qui estime que «Nous sommes en guerre depuis le mois de janvier» a déclaré qu’«il faut que rapidement le président de la République française demande une réunion en urgence de l'Otan» car «nous faisons partie d'une alliance, nous sommes attaqués par des actes de guerre et on ne peut plus se contenter de regarder les Kurdes et les forces irakiennes lutter contre les barbares de Daech».
Il a ajouté qu’il convient de demeurer «soudés, unis derrière l'exécutif qui a pris les mesures qui s'imposaient, derrière nos forces de l'ordre (...) mais aussi accepter qu'on nous fait la guerre, même si nous ne la voulions pas. (…) Nous allons devoir la faire et la faire réellement, pas seulement avec des moyens secondaires».
François Bayrou, de son côté, affirme que «la guerre qui est déclarée va être longue et rude».
«Dans les circonstances que nous traversons, on a besoin d'une unité nationale très forte et cette unité c'est naturellement le président de la République en fonction qui l'assume», a-t-il, par ailleurs déclaré sur France Info.
Pour lui les «trois mots d'ordre» sont «unité, solidité, solidarité».
Voici les communiqués publiés après les tueries du 13 novembre:
- Mouvement démocrate:
Depuis les attentats de janvier nous savions que la menace était là. Aujourd’hui, une attaque de grande ampleur est déclenchée, particulièrement terrible parce que beaucoup de victimes sont des jeunes, fauchés par la barbarie.
La guerre qui est déclarée va être longue et rude.
La situation exige des responsables publics sang-froid, solidité et unité.
Comme à chaque fois que la nation est attaquée, elle doit se regrouper autour des autorités du pays, président de la République, gouvernement, forces de justice et de sécurité.
Le choix de l’unité s’impose à tous.
Le président et le gouvernement ont la responsabilité supplémentaire de renforcer la mobilisation internationale pour mener le combat contre les terroristes djihadistes sur tous les terrains où ils doivent être poursuivis et annihilés.
Mais au-delà des responsables, tous les Français ont une responsabilité vis-à-vis de leurs proches, un devoir de vigilance pour repérer des comportements susceptibles d’être suspects ou dangereux.

Unie et déterminée, la nation traversera cette épreuve.»
- UDI:
10 mois après les premiers attentats, notre Pays est à nouveau attaqué par les barbares de Daesh. Plus que jamais, nous avons le devoir de l'unité nationale contre ces tueurs sanguinaires qui veulent détruire nos familles, nos valeurs et notre démocratie.
Notre soutien aux familles et proches de victimes ainsi qu'aux forces de l'ordre doit être total, absolu et inconditionnel. Il faut qu'enfin la France et l'OTAN se décident à les combattre dans leurs sanctuaires pour les empêcher de nous attaquer chez nous! Je demande au Président de la République d'exiger une réunion d'urgence des pays de l'OTAN et qu'une stratégie commune et déterminée soit enfin arrêtée pour protéger notre civilisation, en éradiquant Daesh en Syrie et en Irak.»



Aucun commentaire: