jeudi 17 décembre 2015

Présidentielle 2017. Juppé, la seule candidature souhaitée majoritairement par les Français

Un sondage Elabe pour BFM-TV montre que la seule candidature à la présidentielle souhaitée majoritairement par les Français est celle d’Alain Juppé.
Tous les autres candidats potentiels obtiennent plus d’opinions défavorables que favorables.
Ainsi Alain Juppé obtient 60% de sondés qui souhaitent qu’il soit candidat à la présidentielle contre 38% qui y sont opposés, soit un solde positif de 22 points.
François Bayrou arrive en deuxième et sa candidature est souhaitée par 43% des sondés contre 55% qui y sont opposés, soit un solde négatif de 12 points.
Viennent ensuite François Fillon (41%-57% -16 pts); Manuel Valls (40%-58% -18 pts); Marine Le Pen (38%-60% -22 pts); Bruno Le Maire (37%-61% -24 pts); Emmanuel Macron (33%-65% -32 pts).
A noter que François Hollande se classe neuvième d’une liste de treize personnalités avec 31%-67% et un solde négatif de 36 points.
Quant Nicolas Sarkozy, il est le dernier de la liste avec 23% de sondés qui souhaitent sa candidature contre 75% qui y sont opposés soit un solde négatif de 52 pts.
Il partage cette dernière place avec Cécile Duflot mais celle-ci a un pourcentage moins élevé de sondés qui ne veulent «pas du tout» de sa candidature…
Si l’on se place maintenant dans les souhaits par préférence partisane, Alain Juppé obtient 67% chez les sympathisants de la Gauche, 71% chez ceux de la Droite et du Centre, 57% chez ceux qui disent n’avoir aucune préférence partisane.
A titre de comparaison, Nicolas Sarkozy n’obtient que 46% chez les sympathisants de la Droite et du Centre soit 25 points de retard face au maire de Bordeaux.
Seuls les sympathisants FN ne sont pas majoritaires mais il obtient le meilleur score auprès de ceux-ci d’une personnalité en dehors du parti d’extrême-droite.
En ce qui concerne François Bayrou, les choses sont un peu plus compliquées puisqu’il obtient son meilleur score auprès des sympathisants de la Gauche (58%) alors que ceux de la Droite et du Centre sont peu enthousiastes à l’idée de sa candidature (39% seulement la souhaitent).
Cependant, dans la stratégie électorale du président du Mouvement démocrate, pouvoir compter sur un soutien à gauche alors qu’il affrontera Nicolas Sarkozy (il ne sera pas candidat si c’est Alain Juppé qui sort vainqueur de la primaire LR) peut être un atout, surtout si François Hollande est très bas dans les sondages.
Comme on peut le noter, une nouvelle fois, ce sont les personnalités de l’axe central qui sont parmi ceux qui obtiennent les meilleures résultats avec deux représentants de celui-ci aux deux premières places (Alain Juppé 1°, François Bayrou 2°, Manuel Valls 4°, Emmanuel Macron 7°).
De même, si les Français votaient aujourd’hui, un boulevard serait ouvert pour un succès triomphal d’Alain Juppé qui, rappelons-le, serait soutenu par le centriste François Bayrou et sans doute le parti centriste UDI même si celui-ci n’a pas encore décidé s’il présenterait un candidat ou non au premier tour.
Bien entendu, ces souhaits de candidature ne valent pas votes en faveur de la personnalité choisie.
(Sondage Elabe réalisé les 15 et 16 décembre 2015 par internet auprès d’un échantillon de 1003 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

A lire aussi:



Aucun commentaire: