jeudi 21 mars 2019

Actualités du Centre. Paroles centristes: Grand débat, pouvoir d’achat, emploi, laïcité, Europe…

Voici une sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Stanislas Guerini (LREM, délégué général)
- Ma proposition, c’est de continuer à baisser les impôts. Je suis venu avec la feuille de paie d'un salarié qui gagne 1 750€ net/mois. Grâce à la baisse des cotisations sociales, son salaire a augmenté de 400€ par an.
- 2 millions de Français ont bénéficié d’une prime de 450€ en moyenne à la fin de l’année 2018. C'est aussi plus d’1 million de Français supplémentaires qui ont touché la prime d’activité cette année par rapport à l’année dernière.
- Si on réussit la transition écologique, ce sera plus de pouvoir d’achat pour les Français. J’ai fait une proposition concrète : que l’État mette en location, à moins de 50€ par mois, des véhicules peu polluants pour les Français qui en auront le plus besoin.
- Parmi nos propositions très concrètes : le permis de conduire est un sésame pour le travail et la mobilité, laissons les jeunes le passer dès 17 ans ! Payons le permis aux jeunes qui s’engageront dans le Service national universel.
- Nous devons renforcer notre démocratie représentative. Pour le faire, il faut lui redonner de l’oxygène. Nous avons fait une proposition : un projet de loi d’initiative citoyenne.

Gilles Le Gendre (LREM, président du groupe à l’Assemblée nationale)
Les propos ouvertement misogynes de Jean Lassalle contre Agnès Buzyn et les ministres femmes, cette nuit dans l'hémicycle, sont indignes de l’Assemblée nationale. Notre collègue ne serait pas coutumier des dérapages, nous pourrions encore espérer qu'il s'excuse.

François Bayrou (MoDem, président)
- Une partie de la fiscalité n'est plus comprise par nos concitoyens. La première question pour les Français est de s'assurer que nul n'échappe à l'impôt.
- Il faut aller plus loin pour vérifier les exonérations, les évasions fiscales. C'est un travail nécessaire pour une équitable répartition de l'impôt.
- Optimisation et exonération fiscales détruisent auprès des Français l'idée que tout le monde est soumis à l'impôt
- Il serait efficace d'exonérer d’impôt sur la fortune les investissements dans l’appareil productif français. Ça marche pour créer des emplois.
- Une proposition, c est de vérifier que tout le monde est soumis équitablement à l'impôt notamment pour les grandes fortunes qui y échappent par de l'évasion, de l'optimisation fiscale. Tout cela pose la question du consentement à l'impôt
- L'un des objectifs de la France doit être de produire, en investissant dans ses entreprises.
- On a créé plus d'emplois qu'on en avait créés depuis très longtemps
- Si les élus locaux refusent la fermeture d'une école, il faut la maintenir ouverte, c'est un facteur d'installation de familles dans les territoires. De plus, les jeunes médecins doivent pouvoir s'installer dans les déserts médicaux en étant aidés, accompagnés.
- Dans les oubliés la question principale c’est le manque de travail, c’est le chômage. C’est le fait que les gens ne trouvent pas du boulot. Et ils ne trouvent pas de boulot dans des situations, qui sont des situations insupportables
- Un des problèmes majeurs des oubliés est le chômage, il faut avoir le courage d’encourager l’emploi. Je suis favorable à un plan de reconversion de grande envergure pour les personnes au chômage depuis trop longtemps.
- Il y a régulièrement un sentiment d'abandon face à un problème administratif. Entreprises et administrations devraient permettre l'accès à un interlocuteur pour chacun afin de régler ces situations.
- Quand il y a des gens qui brûlent, qui démolissent on a le devoir de se défendre.
- Le Grand débat était une grande idée, il faut prendre en charge des propositions qui ont été faites, notamment : la proportionnelle, que je soutiens depuis longtemps, le vote blanc, faciliter l'organisation de référendums populaires.
- [Il faut] une reconnaissance du vote blanc, un référendum d'initiative populaire déclenché à partir d'un million de signatures.
- Il y a un Président de la République élu par les Français, il est donc légitime qu'il propose une réponse à ce qu'il a entendu du pays dans le Grand débat national. Les propositions seront ensuite transmises au Parlement.

Jean-Christophe Lagarde (UDI, président)
- Le mouvement des Gilets Jaunes est né du problème du pouvoir d’achat: le Gouvernement doit apporter des réponses sur ce volet là mais il doit cibler les français les plus en difficulté. Le Gouvernement devrait concentrer ses efforts sur les français qui bossent mais qui n’arrivent plus à s’en sortir: c’est ça le plus terrible!
- La suppression de la CSG pour les salariés qui disposent d’un niveau de vie inférieur au SMIC net mensuel permettrait d’offrir 9,2% de pouvoir d’achat en plus aux travailleurs précaires. Une exonération totale de la CSG pour les travailleurs pauvres pourrait en effet offrir un gain de pouvoir d’achat jusqu’à 1670 euros par an.vous avez un million de travailleurs pauvres qui travaillent à temps partiel et qui ne touchent pas de quoi vivre mais ils paient la CSG!
- Nous défendons le projet de Jean Monnet qui voulait construire une souveraineté partagée sur quelques domaines limités mais d’une importance vitale et stratégique.
- Comme le soutenait Jean Monnet, la contribution des Etats au budget de l’Union européenne ne doit durer qu’un temps. Nous portons l’idée qu’il faut mettre fin aux contributions nationales en dotant l’Union européenne d’un budget propre, notamment via une taxe carbone sur les produits importés. Les égoïsmes nationaux ont vidé depuis trop longtemps l’Union européenne de sa substance.

Françoise Laborde (Mouvement radical, sénatrice)
Quelle bonne nouvelle! Pas de compromis possible avec la loi de 1905... Je suis rassurée mais vigilante que le Président se soit exprimé clairement sur la laïcité.

Pascal Blanc (Mouvement radical, maire)
Je souscris à 100% à la décision de Emmanuel Macron de ne pas toucher à la loi de 1905. C’est la loi de 1901 qu’il faut mieux encadrer laïcité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire