jeudi 13 février 2020

Propos centristes. France – «En même temps»; écologie, apprentissage; handicap; baisse du chômage; affaire Mila; retraites; avion de combat européen; lutte contre le trafic de drogue…

Voici une sélection, ce 13 février 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- [Affaire Mila] La loi est claire: nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions. (…) L’ordre républicain n’est pas l’ordre moral. Ce qui est interdit, c’est l’appel à la haine, l’atteinte à la dignité.
- [Affaire Mila] Dans notre pays la liberté d’expression est protégée, dans ce pays et il y en a peu dans le monde, la liberté de blasphème est protégée, de critiquer les dirigeants, de les railler, et ça, c’est un trésor.
- [Affaire Mila] Dans ce débat, on a perdu de vue que Mila est une adolescente . On lui doit donc une protection à l’école, dans sa vie quotidienne, dans ses déplacements. L’Etat a pris ses responsabilités.
- Je vous demande de l’unité, pas de l’uniformité. Mon parcours personnel ne plaide pas pour le caporalisme. (…) On réussit ensemble ou on échoue ensemble. (…) Nous [ne] devons pas recréer des chapelles où aile gauche et aile droite se répondent en stéréo. Il faut rester dans la vision qu’on porte, qui fait notre unité : le “en même temps”, le dépassement politique. 
- Sur l’école, la santé, la société inclusive (…). Nous avons fait des choses qui n’avaient jamais été faites.
- En matière de « politique régalienne, je sais que j’ai bousculé la majorité. Mais nous devons être réalistes. Nous avons de nouvelles terres à défricher : la lutte contre les séparatismes, la dépendance.
- Il faut être fier d’être des amateurs quand on voit les résultats qu’ont obtenus les soi-disant professionnels de la politique 
- Détourner le regard en croisant une personne en situation de handicap est l’aveu de sa propre faiblesse. Tous mobilisés pour une Nation unie où chacun d’entre nous sait que le handicap le concerne. Et l’engage.
- Aux personnes en situation de handicap : beaucoup je le sais reste à faire. Mais je vous fais une promesse : jamais nous ne nous habituerons au décalage entre vos droits et votre réalité. Toujours nous agirons concrètement pour vous permettre de vivre votre vie. Tout simplement.
- Si les professionnels, ce sont ceux qu'on a virés il y a deux ans et demi, et que les amateurs c'est vous, alors soyez fiers d'être amateurs!

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Edouard Philippe (Premier ministre)
La mort d’Ilan Halimi n’est pas tombée du ciel. Elle n'est pas un hasard, elle n'est pas un accident : elle est l’expression de préjugés racistes et antisémites qui se développent.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
- Oui, face aux amalgames douteux, face aux insinuations politiciennes malhonnêtes, face aux mises en cause systématiques et injustes, je défends nos policiers et nos gendarmes, et j'en suis fier.
- [Islamisme] Dans 15 quartiers, nous menons une politique d'entrave. Nous avons fermé des lieux de culte, des écoles et des commerces. Nous faisons reculer ceux qui pensent que la République n'a pas sa place dans ces quartiers.
- Un marché de 3,2 milliards € en France, entre 170 000 et 200 000 morts dans le monde: le trafic de stupéfiants tue et gangrène nos territoires. L'OFAST [Office de lutte contre les stupéfiants] est une réponse interministérielle puissante et coordonnée pour lutter contre ce fléau, du quartier jusqu'au réseau mondial.

Jean-Yves Le Drian (ministre des Affaires étrangères)
[Le Royaume-uni veut créer des ports francs] Nous allons examiner cette annonce au regard des enjeux indispensables de transparence fiscale. (…) [Nous aurons] une vigilance absolue pour empêcher toute forme de concurrence déloyale.

Florence Parly (ministre des Armées)
- Le parlement allemand vient de valider une étape cruciale pour le système de combat aérien du futur qui équipera les armées espagnole, allemande et française. Les voyants sont au vert pour développer un prototype d'avion de combat, qui volera en 2026.
- Le ministère des Armées s’engage en faveur de la formation et du recrutement. Le principe ? Former avec Pôle emploi, des personnes éloignées du marché du travail aux métiers de techniciens informatiques. 10 premiers recrutements prévus en mars.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- L’apprentissage est une voie d’excellence. Une voie pour l’emploi : 8 jeunes sur 10 sont employés dans les mois qui suivent leur formation. Une voie vers des métiers de passion, qui ont du sens.
- La réforme de l’apprentissage donne des résultats, nous avons levé tous les freins à son développement. En un an, 50 000 jeunes ont signé un contrat d’apprentissage, un record. La hausse concerne tous les secteurs et toutes les régions.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- [Transition écologique] Ce qu'on doit viser pour 2050, c'est une véritable révolution, de même nature que la révolution industrielle. Là, on se donne une trajectoire, avec des mesures très concrètes. On rentre dans le dur.
- Forfait mobilité de 200€/an pour le vélo et le covoiturage; 20% de bio dans les cantines; 500 bornes de recharge pour les véhicules électriques; limitation des déplacements en avion. Le service public se transforme pour accélérer la transition écologique!
- Le forfait mobilité sera mis en place dès juillet prochain à hauteur de 200 euros par an. Il vaudra aussi si vous faites du covoiturage.
- On donne la possibilité aux agents de l’Etat d’être vraiment des acteurs de la transition écologique.
- Je n’ai pas de leçons à recevoir des écologiste. (…) Il y a un seul point qui les réunit, ce n’est pas l’écologie, c’est de taper sur le gouvernement : ce n’est pas un projet de gouvernement.
- Le gouvernement s’est engagé à tirer tous les enseignements de l’incendie de Lubrizol et Normandie Logistique. Nous présentons aujourd’hui des actions pour renforcer la sécurité des sites industriels en France. Notre logique a été de prendre chaque problème rencontré suite à l'incendie et d'y apporter une solution. Ma priorité sera toujours de protéger les français face aux risques industriels.
- Nous voyons et vivons désormais les conséquences du dérèglement climatique tout au long de l'année. Nous luttons contre les causes de ce dérèglement, mais devons aussi nous y adapter.

Franck Riester (ministre de Culture)
- La jeunesse est notre plus belle raison d’espérer. C’est grâce à elle que nous lutterons contre les préjugés racistes et antisémites.
- La protection des enfants dans l'espace numérique est une priorité. La proposition de loi visant à protéger les enfants influenceurs portée par Bruno Studer est nécessaire. Le gouvernement a donc souhaité participer activement à ce travail législatif.
- Les librairies sont des passeurs de culture et une porte vers la liberté. Le ministère de la Culture se mobilise pour qu’elles conservent une place centrale dans nos villes et nos villages.
- [Handicap] En matière d'audiovisuel, voici nos priorités : plus de programmes accessibles sur plus de supports; l’amélioration de la qualité du sous-titrage et de l'audiodescription; une meilleure représentation à l'antenne des personnes en situation de handicap.

Gérald Darmanin (ministre des Comptes publics)
- Déconcentration des services des finances publiques dans les territoires, mise en place du prélèvement à la source, droit à l’erreur... Depuis le début du quinquennat, le Ministère de l’Action et des Comptes publics se transforme pour plus de simplicité et de proximité.
- Cette année, 80% des foyers vont bénéficier de la suppression de leur taxe d'habitation pour un gain de pouvoir d'achat de 600 euros en moyenne.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
- Baisse de 8,1% (7,9% en métropole). Le chômage a fortement baissé en France. Nos réformes produisent des résultats ! En 2019, on a jamais autant: embauché en CDI: 4,2 millions de CDI;  formé de chômeurs: 997 000; formé de jeunes apprentis: 491 000.
- L’objectif de 7% de chômage à la fin du quinquennat est atteignable
- Que d'excellence récompensée au concours des Meilleurs Apprentis de France! La transmission de savoir-faire exceptionnels permet à ces jeunes d'exprimer leur passion et construire leur avenir. L'apprentissage décolle en France : +16% en un an, près de 500 000 apprentis.
- Avec le Pacte d'ambition pour l'insertion par l'activité économique, notre feuille de route commune permettra de changer d’échelle, doubler le nombre de personnes en intérim d'insertion et révéler les talents cachés. Nul n’est inemployable!
- [Handicap] tous mobilisés pour une société pus inclusive: réforme de l'obligation d'emploi, référents handicap entreprises/apprentissage, doublement des capacité des entreprises adaptées, guichet unique pour les demandeurs d’emploi handicapés, moncompteformation à 800€/personne/an.

Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
- L'Etat a un devoir d'exemplarité dans la construction écologique. Pour les établissements publics d'aménagement désormais: 50% des opérations avec des écomatériaux, 30% déchets de chantier recyclés, 20% de la surface pour la biodiversité, sobriété énergétique et carbone des bâtiments.
- Plan de lutte contre les logements vacants, un plan "gagnant-gagnant-gagnant": 200 000 logements visés, une plateforme d'aide à la remise en état, une garantie contre les impayés.

Marc Fesneau (ministre des Relations avec le Parlement)
- [Réforme des retraites] Les amendements votés en commission spéciale seront repris dans la discussion en séance. Certaines questions soulevées seront prolongées. C'est à cela que sert le débat parlementaire. La volonté du gouvernement est d'écouter ceux qui veulent sincèrement faire des propositions.
- [Réforme des retraites] Dans l’opposition, il y a des députés qui portent un autre projet et essaient de le défendre. Le droit d'amendement, imprescriptible, doit servir à améliorer un texte. LFI a décidé de refuser le débat parlementaire en déployant une stratégie de harcèlement démocratique permanent. (…) Il n’y a pas de quoi être fier d’aller sur un plateau brandir comme étendard l'obstruction parlementaire et le dévoiement des procédures parlementaires. On peut être fier d'un débat, de porter le fer sur une controverse politique, mais pas de dévoyer la démocratie.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
- La loi Recherche est parasitée par ce qui devrait pourtant être le plus éloigné du monde de la recherche: les rumeurs. Elle a été co-construite sur la base d'échanges permanents avec la communauté, afin que soit rendue à la science la place qu'elle mérite au cœur du débat public.
- La recherche française mobilisée pour comprendre les mécanismes du Coronavirus, améliorer son diagnostic et proposer des pistes thérapeutiques et vaccinales. Avec Agnès Buzyn nous annonçons aujourd'hui 2.5M€ supplémentaires en soutien au consortium multidisciplinaire Reacting.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
- [Mort de Vanille] Il faut que nous ayons un référentiel d'évaluation des situations de danger. Aujourd'hui quand vous êtes un enfant à Lille ou à Marseille, vous n’êtes pas en danger de la même façon.
- 30% des enfants de l'Aide sociale à l'enfance ont une reconnaissance handicap (MDPH). L'adaptation de la protection de l’enfance à leurs profils entre social et médico-social est au cœur de mon action.
- [Réforme des retraites] La France Insoumise aujourd'hui est un parti conservateur qui défend un système injuste.
- Internet peut être une source d'apprentissage et de loisirs à condition d'en éviter des dangers.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
- Emmanuel Macron est lucide et impatient. Impatient de voir notre travail de transformation du pays donner des résultats concrets dans la vie quotidienne des gens. Il n'y en a jamais assez. Dans les quinquennats précédents, on arrêtait tout à mi-mandat, nous on continue.
- Un ministre qui travaille sans les députés prend le risque de se déconnecter de la réalité. J'ai été 2 ans députée LaREM. Ce sont 300 capteurs de terrain qui sont clés pour que nos réformes résolvent les vrais problèmes des Français, et pour qu'elles aient des résultats.
- Quand on met la tête du Président au bout d'une pique, quand on détruit des permanences parlementaires, qu'on incendie des domiciles de députés, on attise l'idée très grave qu'on ne serait pas en République, qu'on serait illégitimes. La violence contre la démocratie ça suffit.
- Sur les retraites nos oppositions ont trouvé un moyen d'exister sans avoir rien à dire. Bloquer le débat parlementaire sans proposer comme JeanLuc Mélenchon, c'est bloquer la démocratie.
- Deux objectifs où France et Parlement européen sont totalement d’accord. Budget européen: il faut des ressources propres qui complètent les contributions des États. Brexit: mêmes priorités que la France sur les intérêts européens.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
- La France est un des pays les plus innovants du monde et nous renouons avec notre histoire grâce aux entrepreneurs.
- Au total, pas moins de 30 millions d’euros seront mobilisés cette année pour déployer le Pass numerique. Parce que c’est l’outil sur lequel l’État s’appuie pour déployer des formations au numérique partout, pour tous.
- [Handicap] Favoriser l'inclusion de tous les usagers en concevant des espaces numériques simples et accessibles est une nécessité.
- En ligne, seulement 13% des démarches administratives les plus utilisées par les Français-e-s sont accessibles aux personnes en situation de handicap. C’est inacceptable. Nous fixons l’objectif de 80% d’ici 2022. C’est une question d’égalité et de service public.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Baisse du chômage : «du jamais vu depuis la crise financière de 2008». La France a créé 700.000 emplois depuis 2017. Plus d’emplois c’est plus de richesse dans les territoires : la seule réponse durable aux enjeux de pauvreté!
- Avec Didier Guillaume, réunion du comité de suivi des négociations commerciales 2020 avec les agriculteurs, les industriels et la grande distribution. Des points positifs sont à souligner – respect des délais, prise en compte de la qualité, etc. – mais nous restons vigilants.
- Les parlementaires sont la cheville ouvrière de notre action.

Brune Poirson (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
- La violence dans notre société ne vient pas de nulle part. Elle vient d’une perte de repères encouragée cyniquement par des responsables politiques qui, en prônant la violence verbale et physique, se comportent en fait comme des enfants pourris gâtés par la démocratie.
- On vit une période de violence inédite sous la Ve République. MM. Mélenchon et Quatennens se comportent comme des enfants pourris gâtés par la démocratie.
L'industrie de la mode et du textile est le deuxième secteur le plus polluant au monde! C'est pour cela que l'on a décidé de mettre la transparence au cœur de notre projet de loi anti-gaspillage.
- [Lancement des] travaux sur la création d’un affichage environnemental et / ou social sur les vêtements.

Emmanuelle Wargon (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
Décision écologique forte du Président Emmanuel Macron: nous fermerons les 4 dernières centrales à charbon d’ici 2022. Nous mettons tout en œuvre pour accompagner les salariés et les territoires concernés par cette transition écologique et économique.

Geneviève Darrieussecq (secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées)
On l’a dit, on le fait ! Fière que le ministère des Armées soit pleinement investi la transition énergétique pour atteindre les objectifs du gouvernement : 30% d’énergies renouvelables en 2030.

Christelle Dubos (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Solidarité et de la Santé)
- Il n'y a pas de formule magique dans la lutte contre la pauvreté. C'est un combat long que nous menons et vous me trouverez déterminée à chaque instant.
- Nous militons avec pour que les crèches accueillent plus d’enfants en situation de handicap, dans des conditions parfaitement adaptées à leurs besoins. Une société doit être inclusive dès les premiers pas de l’enfant.

Jean-Baptiste Djebbari (secrétaire d’Etat aux Transports)
- Le Green deal est déterminant pour faire de l'UE le premier bloc régional climatiquement neutre d'ici à 2050.
- C’est aussi au niveau européen que nous pouvons améliorer le quotidien de nos concitoyens dans les transports. Corridors de fret ferroviaire, lutte contre le dumping social, droits des usagers du train.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
- Contre la précarité menstruelle nous allouons 1M€ aux protections hygiéniques pour les femmes précaires.
- Comme dans d’autres pays, je veux mieux valoriser la place des femmes dans les arts, nous travaillons avec Franck Riester à la création d’un Musée de l’histoire des femmes.

Sibeth Ndiaye (porte-parole)
Pour accéder pleinement à sa citoyenneté, il faut que les discours politiques soient plus accessibles. D’ici quelques mois, les principaux discours de Emmanuel Macron et Edouard Philippe, ainsi que le compte-rendu du Conseil des ministres seront intégralement accessibles.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
- 84h de débats sont programmées sur la réforme des retraites: la démocratie a toute sa place ! L’objet est que les Français soient éclairés. L'obstruction ne doit pas empêcher le débat, ce ne serait pas une bonne chose pour la démocratie.
- La décentralisation doit partir des territoires: eux seuls savent ce qu'il est utile de faire localement. Elle ne doit pas uniformiser, mais permettre à chaque collectivité de choisir ses orientations, en bonne intelligence avec la société civile.

Stanislas Guerini (délégué général)
- Le Président de la République a raison. Il faut mettre de la République partout et lutter contre toute forme de séparatisme. Les élus locaux LaREM seront les garants des valeurs républicaines dans nos communes.
- Pourquoi les oppositions ne veulent pas parler du fond dans cette réforme des retraites? Parce qu'avec la suppression des régimes spéciaux et toutes les mesures redistributives, cette réforme, c'est celle que la droite et la gauche auraient rêvé de faire!
- Nous ne sommes pas dans l'écologie de l'incantation mais dans celle de l'action. Fermeture des centrales à charbon, fin de l’exploitation d’hydrocarbures... On agit concrètement pour réussir la transition écologique.
- Fin de l’exploitation d’hydrocarbures, fermeture des centrales à charbon, interdiction d'insecticides... Depuis 2017, nous agissons sans relâche pour gagner le combat contre le réchauffement climatique. Et nous continuerons.
- Le taux de chômage est à son plus bas niveau depuis 2008 ! C'est une excellente nouvelle pour notre pays. Notre politique porte ses fruits mais il faut aller encore plus loin.
- L'appel du Président de la République aux candidats aux municipales à s'engager pour faire des communes françaises des communes inclusives ne restera pas lettre morte. C'est une priorité de nos candidats. Nous continuerons à nous mobiliser pour qu'elle devienne réalité.

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
Engagement Christophe Castaner aux côtés des députés LaREM pour dénoncer, prévenir et sanctionner les violences contre eux-mêmes, leurs familles, leurs collaborateurs et leurs permanences. Avec le ministre, nous partageons le même combat pour les valeurs démocratiques.

Aurore Bergé (porte-parole)
- Forte baisse du chômage qui s'établit aujourd'hui à 8,1%, son plus bas depuis fin 2008 (Insee).
- La question de la prise en charge de nos aînés, de la dépendance est une réforme essentielle que nous mènerons dans ce quinquennat. Toutes nos familles sont concernées.
- Il ne faut pas nous faire croire que le système de retraites actuel est le meilleur système au monde ! Il est profondément inégalitaire, à terme il n'est plus financé...
- Personne en démocratie ne doit avoir peur d'être élus et de porter ses convictions, quelles qu'elles soient. Nous ne pouvons pas fonctionner sous la contrainte de la menace ou de la violence.
- Face à l'obstruction parlementaire, nous sommes résolument engagés pour permettre de faire avancer les réformes qui concernent ne quotidien des Français : retraites puis dépendance. Nous sommes un pack entre la majorité et l'exécutif.
- Au travail ! "Bousculer le système" "Continuer à faire vivre le dépassement et ne pas recréer des chapelles" "Mener la réforme de la dépendance" "Être réaliste sur le régalien et porter les enjeux écologiques" Des échanges nourris, utiles entre le président et la majorité.

Bruno Studer (député)
Ma proposition de loi visant à protéger les enfants influenceurs a été adoptée à l'unanimité. Merci à mes collègues pour leur implication et leur travail sur cette proposition. Quel plaisir de travailler ensemble dans un cadre serein pour l'intérêt des enfants

Catherine Fabre (députée)
Le contre-projet que LFI brandit comme la solution miracle tient en 15 pages! Non mais franchement? Réformer notre système de retraite est un sujet sérieux!!

●MoDem
Sarah El Hairy (porte-parole)
- La France est le pays où l'on paye le plus d'impôts en Europe, mais remettons ça en perspective avec notre modèle social: école gratuite hôpitaux sans frais. Des baisses d'impôts sont actées pour gagner en pouvoir d'achat et en compétitivité Tout est une affaire d'équilibre.
- [Réforme des retraites] L'attitude d'obstruction des députés LFI dessert l'Institution et va à l'encontre de la volonté des Français qui souhaite un débat apaisé et éclairé.

Jean-Noël Barrot (député)
[Tribune: «Nous devons aller plus loin pour rendre des comptes aux Français»]
Le 13 février 2020, l’Assemblée nationale accueille les Rencontres de l’évaluation, une journée d’échanges inédite où parlementaires, responsables d’administration et citoyens dialogueront avec les 200 chercheurs spécialistes de l’évaluation des politiques publiques présents pour l’occasion. Ouvrir grand les portes du Palais Bourbon à ceux qui évaluent l’efficacité des lois votées par ses locataires, c’est enclencher un cercle vertueux, de l’évaluation à l’action, indispensable à la conception de politiques publiques justes et efficaces.
C’est cet esprit qui a inspiré certaines des réformes les plus emblématiques souhaitées par le président de la République. Le dédoublement des classes tire les conclusions des nombreux travaux de recherche démontrant l’effet de la taille des classes sur la trajectoire des élèves. Les « ordonnances travail » s’appuient sur le constat largement partagé par les économistes que les rigidités du marché du travail assignent à résidence les personnes qui en sont le plus éloignées.
Transition écologique. D’autres chantiers sont devant nous, que ces Rencontres seront l’occasion d’aborder. La transition écologique est-elle incompatible avec le développement économique comme les partisans de la décroissance voudraient le croire ? Antoine Dechezlepretre (OCDE) montrera que la taxe carbone, introduite en France en 2014, a fait baisser les émissions de CO2 sans détruire d’emplois. Comment réussir enfin l’intégration sociale des réfugiés ? Ilf Bencheikh (J-PAL) présentera les enseignements contrastés des expérimentations menées en France et à l’étranger. Les dispositifs de soutien à l’investissement locatif et les aides au logement ont-ils atténué la crise du logement? Alain Trannoy (AMSE) et Guillaume Chapelle (LIEPP) en dresseront un bilan sévère justifiant des réformes en profondeur.
Depuis 2017, l’Assemblée nationale s’est pleinement saisie de son rôle de contrôle de l’action du gouvernement et d’évaluation des politiques publiques. Avec une nouvelle séquence en juin au cours de laquelle chaque ministre vient rendre compte devant le Parlement de l’efficacité des politiques qu’il mène. Avec deux outils puissants qui éclaireront désormais les décisions des députés : un simulateur fiscal ainsi qu’un rapport sur les conséquences écologiques du budget. Mais nous devons aller plus loin pour rendre des comptes aux Français et retrouver leur confiance. C’est à ce prix que la démocratie représentative retrouvera sa vitalité.

Bruno Fuchs (député)
- Dès janvier 2022 les députés et les sénateurs entreront dans le futur régime universel des retraites. En rentrant les premiers dans le régime universel nous montrons l’exemple.
- La commission spéciale retraites de l’Assemblée inscrit dans la loi organique que le point de retraite ne pourra pas baisser.

Marielle de Sarnez (députée)
Dans les temps qui sont les nôtres, il nous faudra avoir une position commune européenne. Il nous faudra, si nous voulons contribuer à l’équilibre du monde, et peser entre la Chine et la puissance américaine, que l’Europe existe et qu’elle parle d’une seule voix.

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)
- J'ai signé l'Appel pour un vrai Green deal avec 3 mesures immédiates: assécher les subventions et investissements fossiles, y compris les centrales à gaz; suppression de l’exonération fiscale sur le kérosène; adoption du Pacte Climat-Emploi.
- Je suis heureux que Jean-Luc Mélenchon soutienne la proposition de l'UDI de créer un vrai pilier de retraite par capitalisation sur le modèle de la Suède ! Nos idées avancent....
[Accusation de collusion avec les islamistes] Je ne peux trouver les mots pour dire ma colère contre la Une aussi calomnieuse que grotesque du Point, en contradiction avec le combat de toute ma vie politique et personnelle. J'ai chargé mon avocat d’engager des poursuites judiciaires pour rétablir mon honneur et la vérité.

Sophie Auconie (députée)
La Une du Point est grotesque Les islamistes détestent Jean-Christophe Lagarde qui a créé un Mémorial de la Shoah avec Simone Veil, a voté le mariage gay et les a empêché de prendre de force la mosquée de Drancy Je n’appelle pas ça un “pacte avec les islamistes”, j’appelle ça un rempart.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire