samedi 28 mars 2020

Actualités du Centre. Israël – Alliance surprise entre le centriste Ganz et… Netanyahu!

Benny Gantz

Afin de lutter contre le covid19 et pour éviter le blocage des institutions qui ne permet pas de prendre des mesures d’importance comme un plan de soutien à l’économie face à l’épidémie virale, le chef de la coalition Bleu Blanc, Benny Gantz a décidé de s’allier avec Benjamin Netanyahu, alors même qu’il avait juré de ne jamais gouverner avec le premier ministre sortant, faisant exploser du même coup l’alliance centriste.
Ainsi, 18 de ses 33 députés ont d’ores et déjà décidé de ne plus se ranger sous sa bannière après qu’il ait été élu à la tête de la Knesset, la chambre des députés, grâce aux voix du Likoud, le parti de droite dirigé par Netanyahu en lieu et place d’une autre membre de Bleu Blanc qui était hostile à tout compromis avec ce dernier.
Une élection qui devrait être la première pierre à un la constitution d’un gouvernement d’«urgence nationale» où Benny Gantz devrait se voir nommé vice-premier ministre.
Le revirement de Gantz est un coup dur pour le Centre israélien qui perd une grande partie de sa crédibilité et se retrouve atomisé en plusieurs mouvances mais aussi pour le système démocratique puisque, selon toute vraisemblance, Netanyahu va retrouver son poste de premier ministre.
Selon ceux qui ont eu connaissance de l’accord conclu entre les deux hommes, ce gouvernement d’union ne se concentrerait que sur la lutte contre le coronavirus et ses conséquences multiples, offrirait le poste de premier ministre à Gantz à mi-mandat et ne pourrait pas décider de l’annexion des colonies israéliennes en territoires occupés, ni de faire voter une loi qui permettrait à Netanyahu de ne pas répondre de ses délits devant les tribunaux.
Reste que les commentateurs sont extrêmement sceptiques et beaucoup estiment que Gantz se fera rouler dans la farine par Netanyahu dont on connait la capacité à ne pas respecter des promesses et à mentir.
Le chef de la défunte coalition Bleu Blanc a estimé qu’il n’y avait pas d’autres moyens de sortir de la crise politique qui a conduit le pays à devoir organiser trois élections législatives de suite.
Mais cette alliance avec Netanyahu pourrait, in fine, être encore plus dévastatrice que la tenue d’un autre scrutin législatif car le populiste démagogue au cœur d’affaires peu reluisantes depuis des années, pourrait profiter de ce qui apparait comme une victoire pour parvenir à faire appliquer son programme radical et dangereux.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.