samedi 4 juillet 2020

Actualités du Centre. Les 90 propositions de LaREM «pour un nouvel élan républicain»


Après les 30 propositions formulées par les députés LaREM, c’est autour du parti présidentiel de publier ses idées pour le «monde d’après» suite à une grande consultation des adhérents du mouvement.
Cette contribution se veut une réponse  au «temps de l’urgence» issue de la crise de la covid19 pour «faire en sorte que l’hôpital tienne, préserver les emplois par millions, sauver des centaines de milliers d’entreprises d’une faillite inéluctable, mettre en place des mécanismes de solidarité inédits et rapides pour aider les plus précaires.»
C’est également une réponse aux «risques auxquels notre pays est confronté», «risques qui sont autant de défis pour notre société», et qui sont, selon LaREM:
«Le risque de la fragmentation du projet républicain sous les coups de toutes les formes de séparatisme, de perte de repères intellectuels et historiques. Le risque de la fracturation de notre société générant chaque jour plus de colères et d’incompréhension, attisé par ceux qui n’ont de cesse d’opposer, mais aussi des fractures réelles mises en exergue par crise sanitaire. Le risque du déclassement français dans la mondialisation et de perte de souveraineté.»
Pour y répondre, LaREM publie donc un document intitulé «Pour un nouvel élan républicain» dans lequel elle liste 90 propositions (consulter le document ici) qui ont été élaborées avec les 60.000 contributions et 100.000 idées de ses membres.
Le document fixe d’abord les quatre «priorités» du parti qui sont: aller plus loin dans le ‘libérer’ et le ‘protéger’»; «reprendre le contrôle de notre destin commun»; «l’engagement de tous pour redresser le pays»: le temps des responsabilités partagées»; «réaffirmer le cadre républicain».
Il liste ensuite les 90 propositions dans trois chapitres: «la liberté pour maîtriser nos vies»; «l'égalité pour faire face aux défis écologique, démographique et numérique»; «la fraternité pour rassembler les Français».
De ces 90 propositions, LaREM en a tiré ses «10 chantiers prioritaires pour tenir les promesses républicaines» qui sont:
«1. – Lancer un nouveau Pacte productif pour retrouver le plein emploi en 2025 : baisse des impôts de production, généralisation de la participation dans les entreprises, création d'un ‘livret R’ pour financer les PME, et d'un Commissariat au pacte productif pour piloter la réindustrialisation de notre pays
2. – Lancer le dispositif ‘Zéro jeune sans solution’ dès la rentrée 2020: primes à l’embauche et exonération de charges
3. – Faire du numérique un axe central de la reconstruction: équiper 100% des ménages d’ici 2022, généraliser les tiers-lieux, et soutenir tous ceux qui s’engagent dans des formations numériques
4. – Mettre en œuvre la Conférence sur l’avenir de l’Europe pour clarifier les objectifs, les compétences et les ressources de l’Union
5. – Favoriser l’autonomie de nos aînés, grâce à une politique de la dépendance et du grand âge, financée par la 5e branche de la Sécurité sociale
6. – Ouvrir de nouveaux droits familiaux: droit opposable au mode de garde et allongement du congé pour l’autre parent
7. – Valoriser les «métiers essentiels», très féminisés : accès préférentiel au logement social, à la garde d’enfant et à la formation
8. – Investir massivement dans nos biens communs: l’éducation, notamment par la revalorisation des personnels éducatifs; la culture, notamment par la généralisation de l'éducation artistique et culturelle; la santé, notamment par la revalorisation des soignants, une priorité donnée à la santé mentale, et de meilleurs conseils et orientation avec un numéro de téléphonique unique gratuit; la transition écologique, notamment par la mise en place d’un droit à l’alimentation durable et la création d’une banque de la transition écologique pour les plus modestes
9. – Transformer l’action publique: un acte fort en matière de décentralisation, de déconcentration et de différentiation, une nouvelle culture de l’évaluation, et une nouvelle formation de la haute fonction publique
10. – Renforcer l’écoute et la co-construction citoyenne : installation de deux nouvelles conventions citoyennes d’ici 2022 (sur la lutte contre les discriminations et la définition de ‘l’utilité sociale’).»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.