vendredi 30 octobre 2020

Propos centristes. France – Spécial attentat de Nice


Voici une sélection, ce 30 octobre 2020, des propos tenus par des centristes concernant l’attentat terroriste perpétré dans une église à Nice  dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

Emmanuel Macron (Président de la République)

- Françaises, Français, Quelle que soit votre religion, croyant ou non, nous devons dans ces moments nous unir. Ne rien céder à l'esprit de division.

- J'appelle à l'unité de tous.

- En France, il n'y a qu'une communauté, c'est la communauté nationale.

- C’est la France qui est attaquée. J'ai donc décidé que nos militaires seront dans les prochaines heures davantage mobilisés. Nous passerons dans le cadre de l'opération Sentinelle de 3 000 à 7 000 militaires.

- Catholiques, Vous avez le soutien de la Nation tout entière. Notre pays ce sont nos valeurs, que chacun puisse croire ou ne pas croire, que chaque religion puisse s'exercer. Notre détermination est absolue. Des actes suivront pour protéger tous nos concitoyens.

- Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, le monde entier. Ne cédons à aucun esprit de terreur.

- Nous sommes une famille. Unie dans les épreuves. Rassemblée pour défendre les valeurs qui font notre Union. À tous, je veux dire : merci pour votre soutien.
[Déclaration conjointe des membres du Conseil européen]
Nous, dirigeants européens, sommes choqués et attristés par les attaques terroristes en France. Nous condamnons dans les termes les plus forts ces attaques qui représentent autant d'attaques envers nos valeurs communes. Nous nous tenons unis et fermes dans notre solidarité avec la France, le peuple français et son gouvernement - dans notre combat commun et continu contre le terrorisme et l'extrémisme violent. Nous appelons les dirigeants du monde entier à œuvrer au dialogue et à l’entente entre les communautés et les religions plutôt qu'à la division.

 

Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Jean Castex (Premier ministre)

- La Nation partage la douleur et l'immense émotion des familles des victimes de Nice et de toute la communauté catholique qui a été frappée en plein cœur. Cette attaque aussi lâche que barbare endeuille le pays tout entier. Notre réponse sera ferme, implacable et immédiate.

- Le Gouvernement vient de porter le plan Vigipirate au niveau urgence attentat sur l'ensemble du territoire. Le président de la République a convoqué demain matin un Conseil de défense et de sécurité nationale.

 

Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)

[J’envoie] un message de paix au monde musulman. la France est le «pays de la tolérance, pas du mépris ou du rejet. N’écoutez pas les voix qui cherchent à attiser la défiance. Ne nous laissons pas enfermer dans les outrances d’une minorité de manipulateurs. (…) La religion et la culture musulmanes font partie de notre histoire française et européenne, nous la respectons. (…) Les musulmans appartiennent de plein droit à notre communauté nationale. (…) Nous ne saurions accepter ces campagnes de désinformation et de manipulation parce qu’elles visent à dénaturer et à travestir ces réalités. Les propos et les actes ont des conséquences, qui engagent leurs auteurs en responsabilité. La France n’oublie jamais. (…) De nombreux Etats en Europe et ailleurs ne sont pas dupes. Nous voyons bien et nos partenaires voient bien que ce qui est en cause c’est un combat essentiel, existentiel presque, contre le radicalisme et l’extrémisme religieux. (…) Nous ne transigerons jamais sur nos valeurs humanistes de liberté et notre modèle de démocratie et de pluralisme. [Elles doivent] rester notre boussole et rien ne serait pire que de tomber à notre tour dans les pièges qui sont tendus, les pièges de l’amalgame, de la confusion.

 

Barbara Pompili (ministre de la Transition écologique)

Aujourd'hui encore la France a été frappée par le terrorisme islamiste. Des concitoyens ont été lâchement tués dans une église et Nice est de nouveau meurtrie. Je pense aux victimes et à leurs proches. Nous faisons face à un temps d'épreuves qu'il nous faut surmonter ensemble.

 

Bruno Le Maire (ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance)

Totalement bouleversé par les attentats à Nice visant Notre-Dame de l’Assomption. De tout cœur avec les Niçois une nouvelle fois frappés par le terrorisme. Notre force d’âme et notre esprit de résistance l’emporteront.

 

Florence Parly (ministre des Armées)

Profonde émotion après l'attaque effroyable qui a eu lieu à la basilique de Nice. Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Notre détermination ne faiblit pas : nous continuons à lutter avec force contre la menace terroriste. Au plus près des Français, les militaires de Sentinelle veillent et nous protègent au quotidien contre la menace terroriste. Je salue leur courage et leur engagement. Les Français les connaissent, les croisent souvent dans la rue et je sais qu'ils les soutiennent. Au-delà de nos frontières, nous combattons le terrorisme à sa racine, au Sahel ou au Levant. Sur notre territoire national, Sentinelle agit. Les armées françaises s'engagent partout où la lutte contre le terrorisme est nécessaire.

 

Olivier Véran (ministre des Solidarités et de la Santé)

Alors que nous nous battons tous contre une pandémie mondiale, notre pays a été de nouveau la cible d’une attaque meurtrière. Nous vivons des temps troublés. Mais ne cédons pas. Ne renonçons pas. Gardons toujours au cœur ce qui fait de la France un grand pays : notre pugnacité.

 

Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation)

La barbarie a encore frappé. Toutes mes pensées aux Niçoises et aux Niçois après cette terrible attaque au couteau dans le quartier de Notre-Dame que je connais bien. Aujourd'hui, comme depuis de nombreuses années, mon cœur est à Nice.

 

Marc Fesneau (ministre chargé des relations avec le Parlement et de la participation citoyenne)

Des journalistes quand s’ouvrait le procès Charlie, un enseignant qui éveillait les consciences, des fidèles dans une Église à Nice aujourd’hui. L’injustice, l’ignorance, la dictature des consciences, diviser. C’est le projet des Islamistes radicaux. Et nous le mettrons en échec.

 

Elisabeth Moreno (ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances)

La ville de Nice à nouveau endeuillée par le terrorisme islamiste. La barbarie en a frappé l'un des symboles, la basilique Notre-Dame. Mes pensées émues aux victimes et à leurs proches. Soutien aux Niçoises et aux Niçois. Restons unis. Continuons d'agir.

 

Franck Riester (ministre chargé du commerce extérieur et de l'attractivité)

Nous ne céderons rien sur nos valeurs.

 

Agnès Pannier-Runacher (ministre chargée de l'Industrie)

Ce matin, une église a été attaquée et avec elle la ville de Nice, déjà si durement touchée par le terrorisme islamiste. Mes pensées vont aux victimes, à leurs proches, aux Niçois et tous nos compatriotes de confession catholique. Nous ne céderons rien aux obscurantistes.

 

Geneviève Darrieussecq (ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants)

Après l’effroyable attentat à la basilique Notre-Dame de Nice, je pense avec émotion aux victimes, à leurs familles, aux Niçois et à tous les catholiques de France et du monde entier. Colère et détermination. Nous ne lâcherons rien dans la lutte contre le terrorisme.

 

Brigitte Klinkert (ministre chargée de l'Insertion)

Immense tristesse et grande émotion après l’attentat de Nice à la Basilique Notre-Dame. Cette attaque islamiste ravive la mémoire du terrible drame du 14 juillet 2016. Solidarité l’ensemble des Niçois. Pensées émues pour les victimes et leurs familles.

 

Sophie Cluzel (secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées 

Toutes mes pensées profondément attristées aux victimes et à leurs familles. Mon soutien renouvelé à la ville de Nice, à ses habitants touchés une nouvelle fois dans leurs chairs.

 

Clément Beaune (secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes)

Pensées émues aux victimes, aux Niçois. Tristesse et colère. Solidarité européenne, toujours et encore. Le terrorisme frappe l’Europe tout entière, notre modèle, notre culture. Ensemble nous sommes plus forts, ensemble nous vaincrons.

 

Bérangère Abba (secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité)

Aujourd’hui l’horreur à nouveau... Nous pleurons nos morts mais ne céderons rien à la terreur, fiers de nos valeurs, dignes, libres et unis.

 

Nathalie Elimas (secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire)

Tout mon soutien aux familles des victimes, à l'ensemble des catholiques et à la ville de Nice. La France est à nouveau frappée par le terrorisme islamiste. Face à l’horreur et à la barbarie, la République et ses valeurs doivent être toujours plus fortes. Restons unis.

 

Sarah El Hairy (secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement)

A l’intérieur comme à l’extérieur, la France est attaquée, parce qu'elle est libre, pour ce qu’elle est, profondément. Jamais la barbarie ne l’emportera, nous la combattrons, avec toute notre énergie. Mes pensées vont aux familles et aux proches des victimes.

 

Olivia Grégoire (secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable)

Aujourd'hui, nous pleurons encore la mort de trois de nos compatriotes catholiques. Ces larmes ne sont pas une faiblesse mais une force : nous nous soucions de la vie, et pour nous la vie ne se conçoit pas sans la liberté. Cette liberté, c'est la France. Nous continuerons.

 

Laurent Pietraszewski (secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail)

A Nice, c’est la France qui a été attaquée. J’adresse aux proches des victimes, aux Niçois et aux catholiques mes sincères condoléances. Respectons toutes les croyances et chérissons notre laïcité qui donne à chacun la liberté de croire ou ne pas croire.

 

Joël Giraud (secrétaire d’Etat chargé de la Ruralité)

La barbarie islamiste a encore frappé à Nice. Le sang a encore coulé, une fois de plus, une fois de trop. Pensées émues aux proches des victimes. Cet attentat nous rappelle que la République ne doit pas faillir. Nous devons rester unis pour combattre cette idéologie mortifère.

 

Assemblée nationale

Richard Ferrand (président)

- Nous venons d’apprendre qu’un attentat d’une gravité extrême s’est produit à Nice. Dans ces circonstances tragiques, je demande à la représentation nationale de respecter une minute de silence en hommage et en solidarité à l’égard des victimes et de leurs proches.

- J'ai pour ma part la conviction profonde, que précisément, parce que des terroristes attaquent nos compatriotes, notre démocratie, notre République, c'est l'honneur de l'Assemblée nationale de continuer à faire vivre notre République.

 

Partis politiques

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Stanislas Guerini (délégué général)

Notre démocratie ne doit pas être mise à terre par le terrorisme. Notre détermination est totale pour maintenir debout tout ce qui fait notre République.

 

Christophe Castaner (président du groupe à l’Assemblée nationale)

Nous condamnons très fermement l’attaque, odieuse, de Nice. Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches. Tout doit être fait pour protéger nos compatriotes et en particulier les catholiques, qui doivent vivre leur foi en sécurité. La République ne tolèrera jamais la haine.

 

Aurore Bergé (présidente déléguée du groupe à l’Assemblée nationale)

Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous refusons qur notre pays cède face aux menaces, aux fanatismes, aux prédicateurs. Au moment où notre pays fait face, comment imaginer que nous ne soyons pas capables de faire œuvre d'unité nationale?

 

Laetitia Avia (porte parole)

L’effroi nous saisit alors que nous apprenons l’attaque de la Basilique Notre-Dame à Nice. Notre pays est à nouveau touché par l’horreur et la barbarie. Je pense aux victimes, à leurs familles et à nos forces de l’ordre. Toute ma solidarité envers les niçois dans cette épreuve.

 

●MoDem

Jean-Noël Barrot (secrétaire général)

Notre République fait à nouveau face au terrorisme islamiste. Aujourd'hui il nous revient d'être collectivement solidaires et responsables. Rien ne résiste a un pays uni. Nous en sortirons ensemble.

 

Patrick Mignola (président du groupe à l’Assemblée nationale)

La barbarie islamiste frappe à nouveau les Niçois et les catholiques. Avec les députés MoDem, j'exprime mes condoléances aux familles des victimes. Les couardes attaques de ces terroristes ne nous détournerons pas de notre objectif : défendre la République face à l'obscurantisme.

 

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)

Nice, attentat: À nouveau l’horreur. La même idéologie barbare qui nous fait la guerre et à qui nous devons la faire en restant unis. Ces derniers jours dans le monde musulman, ceux qui comme Erdogan appellent à la haine de la France créent ce climat de guerre! Résistons!

 

●Mouvement radical

Vive émotion après ce nouvel attentat islamiste. Cette barbarie terroriste doit cesser. La France est un état laïque où les lois de la République s’appliquent et elles seules. L’intolérance et l’intégrisme ne gagneront pas. Nos pensées vont aux familles des victimes.

 

Autres

● Organisations centristes
♦ Renaissance
(Députés français du groupe centriste Renew Europe au Parlement européen)

 

Nathalie Loiseau

- Les terroristes islamistes nous détestent pour ce que nous sommes. Ils tuent pour un dessin, ils tuent pour une leçon, ils tuent des gens qui vont à la messe. 

- Soyons unis dans le deuil. Et soyons unis dans le combat contre ceux qui nous haïssent pour ce que nous sommes.

 

Stéphane Séjourné

Alors que ce matin, la ville de Nice subit une nouvelle fois une odieuse attaque terroriste, c'est la France, l'Europe toute entière qui est touchée.

 

Marie-Pierre Vedrenne

La France plus que jamais touchée par le terrorisme islamisme, condamnation avec force ces actes qui ne resteront pas impunis Mon soutien aux familles des victimes.

 

● Personnalités centristes
Jean-Pierre Raffarin (ancien premier ministre)

Unité des Niçois, Unité des Chrétiens, Unité des Français! La douleur nous invite à dépasser nos différences.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.