mercredi 30 janvier 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Hillary Clinton et Barack Obama seuls en lice chez les démocrates

L'ancien sénateur américain John Edwards a annoncé mercredi son retrait de la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre prochain. "Il est temps que je me retire", a-t-il déclaré à La Nouvelle-Orléans, où il avait lancé sa campagne il y a un an. "Avec nos convictions (...), nous reprendrons la Maison Blanche en novembre". Le sénateur noir de l'Illinois Barack Obama et l'ex-First Lady Hillary Clinton sont désormais seuls en lice pour l'investiture. John Edwards a rapporté qu'ils avaient tous deux promis que la lutte contre la pauvreté sera le thème central de leur campagne. L'ancien sénateur de Caroline du Nord, déjà candidat à l'investiture démocrate en 2004, n'a remporté aucune des primaires organisées depuis le début du mois. Défenseur des classes moyennes, John Edwards avait bien entamé la course à l'investiture en arrivant deuxième des caucus de l'Iowa, derrière M. Obama, mais devant Mme Clinton. Toutefois, il n'est arrivé que troisième dans les scrutins qui ont suivi. Il n'a ainsi pas réussi à l'emporter samedi dernier en Caroline du Sud, Etat où il est né et qu'il avait gagné lors des primaires de 2004. John Edwards n'a pas dit quel candidat il soutiendrait pour l'investiture démocrate. Mme Clinton et M. Obama ont salué leur ancien adversaire et ont immédiatement tendu la main à ses partisans. "John Edwards a mis fin à sa campagne aujourd'hui de la même manière dont il l'avait commencée, en soutenant les personnes qui sont trop souvent laissées pour compte et pratiquement toujours exclues de notre débat national", a réagi la sénatrice de New York. De son côté, M. Obama a jugé que l'ancien sénateur s'était retiré avec "élégance" de la course. "Je pense qu'il a mené une grande campagne", a-t-il déclaré. M. Obama a parlé à M. Edwards mardi soir et demandé son soutien, selon des collaborateurs du sénateur noir de l'Illinois. Dans un communiqué de son équipe de campagne, M. Obama salue également le "combat" de M. Edwards "pour donner une voix aux sans-voix et de l'espoir aux personnes en difficulté". Selon un sondage Associated Press-Yahoo réalisé en janvier, 40% des partisans d'Edwards choisiraient Mme Clinton comme leur deuxième candidat démocrate préféré tandis qu'un quart préféreraient M. Obama. L'impact de son retrait se fera sentir lors du "Super Tuesday", le 5 février, quand 22 Etats américains sur 50 se rendront aux urnes.

Aucun commentaire: