vendredi 18 janvier 2008

Actualités du Centre. Italie Le parti centriste UDEUR se retire de la coalition au pouvoir au risque de faire tomber le gouvernement

Le ministre italien de la Justice Clemente Mastella, impliqué dans une enquête judiciaire, a confirmé jeudi sa démission, et annoncé que son parti, dont le soutien est crucial pour le gouvernement de Romano Prodi, quittait la majorité et lui apporterait un soutien au cas par cas. "J'ai parlé avec le président du Conseil Romano Prodi et je lui ai confirmé ma démission", a déclaré M. Mastella au cours d'une conférence de presse. "Je confirme cette démission pour préserver ma dignité et mon honneur", a-t-il ajouté. Le soutien du parti centriste et catholique de M. Mastella, l'UDEUR, qui compte trois sénateurs est indispensable pour Romano Prodi à la chambre haute où sa majorité ne tient qu'à un fil. "Nous ne donnerons pas notre appui comme avant, lorsque le compromis était la règle pour tenir ensemble tous les partis de l'Union", a déclaré M. Mastella. "Nous serons respectueux du programme électoral" avec lequel Romano Prodi a remporté les législatives d'avril 2006 "mais avec nos valeurs concernant l'Eglise, les unions de fait, la politique étrangère", a averti le chef de ce petit parti centriste et catholique. Se livrant à une violente attaque contre la magistrature, M. Mastella a estimé que la crise actuelle n'était "pas une crise du gouvernement mais une crise du système" car si un groupe de magistrats "décide de renvoyer le gouvernement à la maison, il peut le faire". Il a clamé à plusieurs reprises son "innocence" dans les faits de corruption qui lui sont reprochés. Le ministre de la Justice avait annoncé mercredi sa démission après la révélation que son épouse était visée par une enquête judiciaire pour corruption ce qui lui vaut d'être assignée à résidence. M. Prodi avait refusé cette démission et demandé au ministre de reconsidérer sa décision. Selon la presse italienne, M. Prodi ignorait au moment de son entrevue avec M. Mastella que ce dernier était lui-même impliqué dans cette affaire.

Aucun commentaire: