mercredi 23 janvier 2008

Actualités du Centre. Les sénateurs centristes de plus en plus proches du gouvernement

Le Premier ministre, François Fillon s'est rendu mardi à une réunion du groupe centriste au Sénat. Une rencontre dont le sénateur du Rhône, Michel Mercier, président du groupe de l'Union centriste, s'est dit «très content» et dont «l'excellente atmosphère» a été soulignée par tous. Selon Jean Arthuis, un des principaux opposants à François Bayrou au Mouvement démocrate, «tout le monde au groupe est favorable au redressement économique et financier de la France». Les sénateurs centristes «veulent travailler dans le constructif», ce qui les conduit à «apprécier que le chef du gouvernement vienne s'exprimer devant eux», a expliqué un collaborateur du groupe UDF. «Le premier ministre est resté une demi-heure de plus que prévu, pour répondre aux questions sans langue de bois», s'est félicité Pierre Fauchon. Selon le sénateur du Loir-et-Cher, «le groupe UDF s'entend bien» avec François Fillon, car «l'homme convient par son style». Il a été question de la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, de la suppression des départements préconisée par le rapport Attali, des 35 heures. Nulle critique, nulle réserve ne s'est exprimée, même de la part de Jean-Jacques Jégou, l'un des deux ou trois sénateurs restés dans le sillage de François Bayrou, qui a posé la question sur les 35 heures. La plus grande partie des sénateurs centristes a pris leur distance avec les choix politiques de Bayrou. Sous couvert d'anonymat pour ne pas rendre impossible une éventuelle réconciliation, beaucoup qualifient sa stratégie de «suicidaire» et lui reprochent de «tout subordonner à son ambition présidentielle». Or, la plupart des sénateurs sont maires, se représentent aux municipales et sont tenus par des alliances locales. Les centristes, qui se sont toujours appuyés sur une alliance avec le RPR, puis avec l'UMP, redoutent une ligne politique qui risque de désorienter leurs électeurs et de les mettre en difficulté.

Aucun commentaire: