mercredi 23 janvier 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Hillary Clinton en tournée pour lancer sa campagne nationale

Hillary Clinton a inauguré mardi la phase nationale de la campagne présidentielle américaine, alors que ses adversaires en sont encore à lutter fiévreusement dans les dernières étapes régionales, en Caroline du Sud pour les démocrates, en Floride pour les républicains. Les agendas radicalement divergents des candidats, particulièrement de l'ex-Première dame démocrate Hillary Clinton et de son grand rival Barack Obama, qui joue à quitte ou double samedi en Caroline du Sud (sud-est), révèlent une différence d'approche avant le "super-mardi" du 5 février, qui verra voter plus d'une vingtaine d'Etats. Mme Clinton est allée dans la capitale fédérale Washington immédiatement après le féroce débat télévisé qui l'a opposée lundi soir à M. Obama. De Washington, elle devait lancer une tournée transcontinentale d'une trentaine d'heures, la menant notamment en Californie (ouest), en Arizona (sud-ouest) et dans le New Jersey (est), tous des Etats consultés le 5 février. M. Obama, lui, restait en Caroline du Sud, où il compte sur l'électorat noir, qui lui est de plus en plus favorable, pour remporter une indispensable deuxième victoire samedi après son succès inaugural en Iowa (centre) le 3 janvier. Depuis l'Iowa, Mme Clinton l'a emporté en défiant tous les sondages le 8 janvier dans le New Hampshire, puis encore samedi dans le Nevada (ouest), où elle a notamment bénéficié du soutien de près des deux tiers des électeurs hispaniques. 
Dans le camp démocrate, l'équipe de Hillary Clinton a assuré que sa tournée nationale ne signifiait pas qu'elle laissait le champ libre à M. Obama en Caroline du Sud, puisqu'elle y laisse son époux, l'ex-président Bill Clinton, faire campagne en son nom. Le rôle croissant de Bill Clinton suscite une irritation croissante chez le jeune sénateur de l'Illinois. "Parfois je ne sais plus contre qui je suis candidat", a-il lâché lundi soir lors du débat télévisé.
L'ex Première Dame a défendu mardi le rôle de son mari dans la campagne, arguant que tous les candidats "bénéficient d'un soutien incroyablement dévoué et passionné de la part de leurs conjoints". Mais pendant que M. Clinton part à la rencontre des électeurs de Caroline du Sud, sa femme peut conforter son avance dans les gros Etats du "super-mardi". En Californie, le site internet RealClearPolitics lui attribue une avance de 10 points en moyenne, dans l'Etat de New York, dont elle est sénatrice, elle mène à deux contre un, tandis qu'au New Jersey mitoyen, elle caracole avec 19 points d'avance (45% contre 26%). M. Obama en revanche tient bon dans son Etat de l'Illinois (nord), ainsi que dans plusieurs Etats à forte population noire, comme la Georgie (sud-est).

Aucun commentaire: