mardi 12 février 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Barack Obama gagne quatre primaires et caucus

Barack Obama, qui a battu sans appel sa rivale Hillary Clinton aux trois consultations organisées samedi, ainsi que dans le Maine dimanche, aborde en position de force les primaires mardi dans la région de Washington. Le directeur du parti démocrate du Maine Arden Manning a déclaré que le sénateur de l'Illinois avait remporté 58% des suffrages sur Hillary Clinton qui en recueille 41% sur les 78 circonscriptions. Barack Obama obtient 15 délégués et Hillary Clinton 9 délégués sur les 24 dans cet Etat du nord-est qui doivent être envoyés à la convention démocrate de Denver (25-28 août). Obama, au coude-à-coude avec Clinton, a remporté haut la main les trois consultations organisées samedi pour départager les rivaux démocrates dans l'Etat du Washington (nord-ouest), du Nebraska (centre) et de Louisiane (sud). Avec 68% des voix contre 32% à Mme Clinton dans les caucus de Washington et du Nebraska, selon des chiffres officieux, Barack Obama a dépassé les attentes augurant d'un bon score dans les primaires de mardi. Baptisées les "primaires du Potomac", du nom du fleuve bordant les Etats du Maryland, de la Virginie et du District de Columbia, la capitale fédérale américaine, ces consultations électorales mettent en jeu 83 délégués en Virginie, 70 dans le Maryland, et 15 à Washington. Selon le dernier sondage du site RealClearpolitic dimanche le sénateur de l'Illinois est crédité d'une avance de 17,3 points en moyenne dans les intentions de vote devant sa rivale dans l'Etat de Virginie, qui encore récemment semblait favorable à Hillary Clinton. Il semble également assuré de remporter le Maryland et le District de Columbia, où vit une importante communauté noire. Selon RealClearPolitics dimanche, l'avance de Mme Clinton sur M. Obama en nombre de délégués avait fondu, avant les résultats attendus dans le Maine: 1.123 contre 1.120. Il faut rassembler au moins 2.025 délégués pour obtenir la nomination démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre.

Aucun commentaire: