samedi 14 mai 2016

Actualités du Centre. Une partie de l’UDI soutient Poutine

Bachar Al-Assad & Vladimir Poutine
On se rappelle du tweet d’Yves Pozzo di Borgo, le sénateur UDI de Paris, prenant la pose en Crimée, territoire ukrainien envahi et occupé par la Russie, avec un t-shirt insultant le président des Etats-Unis, Barack Obama, dans une volonté d’afficher son total soutien à Vladimir Poutine.
On se rappelle aussi qu’un parti qui a dans son intitulé «démocrate» ne réagit point à ce scandaleux cliché et que le sénateur put continuer à tweeter d’autres stupidités du même genre.
On se rappelle également de la rencontre à Damas entre François Zocchetto, président du groupe Union centriste au Sénat et le dictateur syrien Bachar Al-Assad, fidèle allié de Poutine et boucher de son propre peuple.
Ces rappels pour mieux comprendre pourquoi, systématiquement, des élus UDI font allégeance à la Russie.
Celle –ci a trois raisons principales: un anti-américanisme primaire qui existe dans une large partie de la Droite et du centre-droit et dont Poutine est devenu l’emblème mondial; l’idée que la Russie des valeurs orthodoxes est devenue le leader du monde chrétien face au terrorisme islamiste mais aussi aux valeurs de l’islam incompatible avec la civilisation judéo-chrétienne alors même que le monde occidental ne ferait pas son devoir en la matière; l’alliance «historique» franco-russe qui est idéalisée pour être présentée comme une chance pour la France et une manière de se repositionner en force sur la scène internationale et échapper à la domination américaine.
Sans oublier que Vladimir Poutine a toujours été très généreux avec ses soutiens, le Front national peut en témoigner.
C’est pourquoi l’on est guère étonné de voir des députés UDI comme signataires d’une résolution qui demande l’abandon des sanctions contre la Russie, suite à son invasion de l’Ukraine et qui a été adopté par l’Assemblée nationale lors d’une séance où se trouvaient réunis que peu de députés.
Ce texte demande «au Gouvernement à ne pas renouveler les mesures restrictives et les sanctions économiques imposées par l'Union européenne à la Fédération de Russie» mais aussi «à lever les sanctions contre les parlementaires russes» car «les sanctions prises par l’Union européenne à l’encontre de la Russie ont montré leur inutilité pour régler la crise ukrainienne, nuisent aux intérêts économiques français et russes, sont contraires au rapprochement de la France et de la Russie dans la lutte contre le terrorisme».
Les députés UDI qui ont voté ce texte sont François Rochebloine, Maina Sage et André Santini.
L’ancien député UDI et désormais non-inscrit, Jean-Christophe Fromantin a également voté le texte.



Aucun commentaire: