vendredi 4 novembre 2016

L’Humeur du Centriste. Sarko, ami des centristes, merci!

Jean-Christophe Lagarde & Nicolas Sarkozy
François Bayrou, dans un état d’apesanteur constant, doit boire du petit lait l’entière journée.
Voilà peu, il était au fond du trou et se demandait si jamais un jour il retrouverait la lumière des spotlights de la politique.
Désormais, on parle de lui 24 heures sur 24 sans qu’il ait même besoin d’ouvrir la bouche.
Jean-Christophe Lagarde, lui, doit se réjouir d’être invité sans cesse sur des plateaux de télévision et les studios de radio, lui qui, un temps, ne parvenait qu’à être interviewé par les journaux locaux et régionaux aux tirages confidentiels.
Désormais, il est partout, d’Europe 1 à BFMTV en passant par LCI ou RTL.
Merci à qui, les gars?
A monsieur Sarkozy, bien sûr!
Car, oui, monsieur l’ancien président de la république, vous êtes en train de réaliser une prouesse digne des plus grands, de celle que les centristes n’ont pas réussi à faire depuis fort fort longtemps – à part en 2007 avec les 18% de Bayrou au premier tour de la présidentielle –, c’est-à-dire de faire exister le Centre.
Grâce à vos insultes à répétition et à celles de vos amis qui croient, comme vous, que la seule manière de gagner la primaire de LR est de s’en prendre aux centristes dont François Bayrou pour abattre le camarade Juppé, le Centre est bien… au centre de toutes les attentions médiatiques et politiques.
Peu importe le temps que cela durera, voilà une formidable opportunité pour les centristes et leurs partis d’exister, de se promouvoir et de montrer de façon imparable que le Centre ce n’est décidément pas la Droite.
C’est pourquoi, monsieur Sarkozy, encore une fois merci.
Et, surtout, continuez à nous insulter, à nous rabaisser, à proférer les pires mensonges sur nous et à envoyer vos plus bêtes lieutenants s’empêtrer dans les incohérences de ceux qui ont demandé nos voix pour se faire élire il n’y a pas si longtemps pour cracher sur celles-ci aujourd’hui.
Non, vraiment, c’est trop gentil de votre part.
Car, grâce à vous, à chacune de vos attaques, surtout les plus minables, les convergences entre le Mouvement démocrate et l’UDI se recréent et la solidarité entre centristes que l’on croyait définitivement disparue, réapparaît.
Ce n’est pas un mince exploit au vu de l’état de délabrement de l’espace centriste ces dernières années où il aurait suffit que vous soyez un tant soit peu gentil avec nous pour que nous implosions pour toujours.
Mais vous êtes en train de nous sauver et nous pouvons pousser un ouf! de soulagement.
C’est pourquoi nous ne vous serons jamais assez reconnaissant pour tout ce que vous êtes en train de faire pour nous.
Maintenant se pose une question cruciale pour nous et un réel dilemme pour vous: allez-vous prendre votre carte au MoDem ou à l’UDI?
Voulez-vous devenir membre d’honneur à vie de ces deux formations?
A moins, peut-être, que votre rêve secret est de ressusciter l’UDF et d’en prendre la tête!
D’où votre concurrence avec François Bayrou.
Tout s’éclaire.
Mais quoi que vous fassiez, encore une fois, monsieur Sarkozy, merci.

Centristement votre

Le Centriste



Aucun commentaire: