mardi 31 juillet 2018

L’Humeur du Centriste. Deux motions de censure contre le Centre, quoi de plus normal!

Assemblée nationale
Si, quand elles occupent le pouvoir, la Droite et la Gauche ont un ennemi principal, respectivement la Gauche et la Droite, le Centre a le triste privilège d’en avoir deux: la Droite et la Gauche.
Si tout cela est bien connu des politistes et politologues, cela semble encore surprendre les journalistes qui ont titré avec délectation sur les deux motions de censure déposées contre le gouvernement d’Edouard Philippe (à propos de l’«affaire Benalla») en parlant d’un événement rare.
Rare, oui, si l’on prend les périodes où le Centre a occupé le pouvoir au cours de la V° République: jamais avant l’élection d’Emmanuel Macron (la période Giscard d’Estaing étant celle d’une droite libérale alliée au Centre).
Commun si l’on s’en tient à la réalité politique où Droite et Gauche évitant de fricoter ensemble pour la photo officielle (d’où deux motions de censure, ont pourtant un ennemi commun: le Centre.
Car le Centre représente tout ce qu’elles haïssent et ce dont elles ont peur, un projet de société qui rapproche au lieu de diviser, qui parle aux citoyens et pas à des clients, qui parle d’équilibre et de compromis quand elles recherchent le déséquilibre et le rapport de force.
Le Centre, c’est l’empêcheur de faire ses petites affaires partisanes et de vivre d’un positionnement clivé et d’une rhétorique incendiaire qui sont l’apanage de la Droite et la Gauche et pas seulement de leurs extrêmes comme on peut le vérifier en ce moment d’hystérie politicienne.
Si nos deux compères Droite et Gauche avaient eu du courage politique, elles auraient du voter la même motion de censure car cela aurait eu une cohérence alors que faire semblant de voter chacune un texte leur permet de faire croire que ce n’est pas le Centre qu’elles ont en ligne de mire mais une «certaine vision» de la politique.
C’est sans doute de bonne guerre politicienne et partisane mais la France et les Français sont, eux et ici, les dindons d’une mauvaise farce maintes fois jouée.
Bien entendu, ces deux motions n’ont pu renverser le Gouvernement mais elles ont montré une concordance de vue entre les extrêmes (Rassemblement national de Marine Le Pen et France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui ont tous deux voté les deux motions présentées (dont celle de LR que les communistes ont également voté!) et la reconstitution de la vieille gauche (avec une motion de censure commune FI-PC-PS, soutenue et votée donc par RN!) sous la houlette de la France insoumise quel que soit les explications fumeuses d’un Parti socialiste qui se perd de plus en plus.
Il fallait bien la haine du Centre et de ses valeurs humanistes, démocratique et républicaines pour (ré)unir dans une nouvelle farce tout ce triste monde balayé aux dernières élections et qui n’a toujours rien compris…

Centristement votre.

Le Centriste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire