mardi 13 novembre 2018

L’Humeur du Centriste. 17 novembre: au secours! le trumpisme débarque en France

Trump & les gilets jaunes, même combat?
Or donc, le «peuple» Français sera dans la rue le 17 novembre prochain pour bloquer les routes, monter à Paris pour dire son fait au méchant Macron, «marcher sur l’Elysée» comme le dit un de ses représentants, et protester contre leur condition intolérable de lumpenprolétariat de la planète devant les quelques centimes d’augmentation des produits pétroliers due aux taxes écologiques.
Et devant cette mobilisation «citoyenne» (sic!) et «spontanée» (resic!), les politiques tremblent et les politiciens, de Marine Le Pen à Hervé Morin en passant par Laurent Wauquiez et Jean-Luc Mélenchon, se réjouissent et, pour nombre d’entre eux, revêtiront le désormais fameux gilet jaune pour accompagner cette fronde, cette jacquerie, que dis-je, cette insurrection, et, pourquoi pas?, cette révolution!
A force d’avoir excité les bas instincts du bon peuple, le monde politico-médiatique a obtenu ce qu’il voulait et nombre de ses représentants s’en délectent ouvertement.
Pas sûr que si les choses dégénèrent, il soit aussi fier de son œuvre…
On a même vu des organisations écologistes prendre le parti des défenseurs du diesel et de l’essence pas chère, c’est vous dire si la récupération va bon train!
Tout cela n’est pas drôle et montre que les Français n’ont malheureusement pas grand-chose à envier dans le domaine du poujadisme (entendu comme populisme réacctionnaire) aux Italiens qui ont mis au pouvoir une Ligue d’extrême-droite et un Mouvement 5 étoiles populiste, aux Hongrois qui plébiscitent, Orban, un populiste démagogique nationaliste, aux Grecs qui hésitent entre un mouvement d’extrême-gauche (Syriza actuellement au pouvoir) et une organisation nazie (Aube dorée).
Et l’on pourrait continuer la liste.
Sans oublier, bien entendu, le bon vieux Trump qui aurait certainement tweeté qu’il soutenait les «insurgés» du 17 novembre si cette fronde s’était déroulée dans son pays tellement la composition de celle-ci ressemble à ceux que ses diatribes populistes veulent exciter et les gilets jaunes ont plus d’une parenté avec les porteurs de casquettes rouges «Make America great again»...
On se trouve ici dans un mouvement emblématique de ce qu’est en train de devenir la société des démocraties occidentales qui se sont de plus en plus gangrénées par la montée de l’autonomisation égocentrique, assistée, irresponsable, insatisfaite et irrespectueuse de l’individu dont nous parlons souvent ici.
Et quand on écoute les propos de ces «rebelles» aussi grotesques que dangereux, on se rend compte qu’il s’agit bien de cette frange de la population qui a toujours existé, prête à hurler sa haine contre tout et n’importe quoi et qui rêve d’instaurer un chaos contre une «élite» responsable, selon elle, de tout et n’importe quoi.
Quand je vous dis que tout cela est trumpien!
Le Centrisme s’est toujours bâti contre ce genre de mouvement populiste, démagogique et irresponsable où la populace prend le relais du peuple, où le fiel de la hargne s’empare de la raison, où quelques personnages médiocres jouent leur quart d’heure de gloire warholien comme ce fut le cas lors de l’épisode des «bonnets rouges» sous François Hollande ou du Tea party sous Obama.
C’est une de ses marques de fabrique.
Et si les leaders centristes sont incapables de le dire pour éviter que cela entame éventuellement leur matelas électoraliste dans un comportement affligeant et pathétique, moi, je le dis haut et fort, ce mouvement est tout ce que le Centre rejette.
Si le 17 novembre est un succès pour ses organisateurs et ses suiveurs, ce sera un nouveau jour sombre pour la démocratie républicaine.
Mais c’est sans doute ce que veulent ses organisateurs et beaucoup de ses suiveurs.
Que personne ne se trompe, le gilet jaune est bien «moche» et «ne va avec rien» comme le dit Karl Lagerfeld pour une campagne de sécurité routière.
Cependant, à l’inverse de ce qu’il dit, le gilet jaune dont on parle ici, ne peut pas vous «sauver la vie», au contraire.

Centristement votre.

Le Centriste


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire