vendredi 1 mars 2019

L’Humeur du Centriste. Il est temps qu’Hervé Morin débarrasse définitivement le plancher centriste

Hervé Morin
Or donc Hervé Morin réfléchit à une alliance avec Laurent Wauquiez pour les élections européennes selon Le Figaro.
«C’est une hypothèse sur laquelle on travaille», explique l’intéressé au quotidien.
Cette information n’étonnera que ceux qui ne lisent pas notre site internet qui a pointé depuis longtemps le rapprochement de l’ex-centriste avec la droite radicale, le bonhomme s’affichant sans cesse et sans vergogne avec les représentants de LR dont son président, monsieur Wauquiez avec des propos où la référence centriste serait difficile à trouver.
Ceux deux personnages pathétiques (l’un, Morin, en utilisant le Centre pour ses petites ambitions personnelles, l’autre, Wauquiez, ayant fait croire à sa sensibilité centriste pour se faire élire député dans la circonscription de feu Jacques Barrot) devraient avoir la décence de ne pas se cacher derrière des paravents aux appellations mensongères (le micro parti de monsieur Morin s’appelle Les centristes, prière de ne pas rigoler…).
Mais, sans doute, la question n’est pas qu’ils affichent clairement leurs opinions mais qu’ils en aient vraiment!
Car, oui, messieurs Morin et Wauquiez, vous n’êtes ni du Centre, ni de la droite libérale, ni même de cette droite radicale dont vous empruntez de plus en plus le discours et les postures mais vous être bien des opportunistes qui naviguez sans cesse dans ce marécage où évoluent nombre de politiciens dont la seule recherche est celle de postes et des lumières des plateaux télés.
Bien sûr et malheureusement, dans le cas d’Hervé Morin, ce n’est pas la première fois qu’un opportuniste en dérive droitière constante depuis longtemps tente de tromper les électeurs en instrumentalisant le Centre.
Dans le cas d’Hervé Morin, il s’agit, à la fois et entre autres, de tenter de continuer à exister médiatiquement et de se venger sans cesse de ses deux anciens chefs, François Bayrou (à l’UDF) et Jean-Christophe Lagarde (à l’UDI).
C’est dire la hauteur à laquelle il se place et à laquelle il place son engagement dans la politique.
Comme je l’ai dit maintes fois, ce qui est dommageable c’est que des politiciens comme lui ridiculisent le Centre et le Centrisme et soient du pain béni pour les ennemis de ces derniers.
Alors, monsieur Morin, ayez au moins du courage politique une fois dans votre vie: cessez de vous revendiquer d’un Centre auquel vous n’appartenez manifestement plus et auquel, sans doute, vous n’avez jamais réellement appartenu.
En plus, je suis sûr que cela apaisera enfin votre colère, votre amertume, votre dépit et votre rancœur…

Centristement votre.

Le Centriste


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire