mardi 1 octobre 2019

Actualités du Centre. Autriche – Législatives : progression significative des centristes de NEOS

Beate Meinl-Reisinger, présidente de NEOS
Si les législatives qui viennent de se tenir ce dimanche en Autriche ont été remportées par le Parti populaire (OVP, droite radicale et populiste) au pouvoir devant les sociaux-démocrates du SPO, trois autres enseignements peuvent être tirées de ces élections: la forte chute du FPO, le parti d’extrême-droite aux tendances néo-nazies, qui formait jusqu’à présent une coalition avec l’OVP ; la forte progression des écologistes de Grunen ; la progression significative du parti centriste NEOS.
Fondé en 2012 et dirigé actuellement par Beate Meinl-Reisinger, ce dernier réalise son meilleur résultat lors d’une élection législative avec 7,36% (+2,1 points par rapport à 2017) des suffrages et 15 députés (+5).
Ces chiffres pourraient permettre aux centristes de former un gouvernement avec le Parti populaire, et les écologistes, une coalition improbable pour l’instant tant les Grunen et NEOS étant loin des positions radicales défendues par l’OVP et que celui-ci n’a pas pour l’instant de mettre de l’eau dans son vin.
Cependant, comme ce dernier n’a pas obtenu une majorité absolue au Parlement (il a 71 députés sur 183), il lui faut s’allier avec d’autres.
Or, ni du côté du SPO, ni du côté du FPO, les dirigeants ne veulent, pour l’instant, gouverner avec les conservateurs pour des raisons bien évidemment différentes, les néo-nazis préférant une cure d’opposition pour tenter de retrouver un dynamisme pendant que les sociaux-démocrates ne veulent s’allier à un parti aux thèses populistes et radicales où, en plus, ils auraient tout à perdre vis-à-vis de leur électorat et des Autrichiens en général, comme c’est souvent le cas pour un partenaire minoritaire d’un alliance entre des partis situés aux antipodes l’un de l’autre (l’exemple allemande avec la «grande coalition» entre la CDU et le SPD en témoigne).
A noter que le chancelier sortant, Sebastian Kurz, privilégie une nouvelle coalition avec les néo-nazis, ce qui dit tout de son positionnement politique…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire