samedi 2 novembre 2019

Actualités du Centre. Hongrie – Le pouvoir de Viktor Orban s’attaque aux centristes


En passe de devenir le principal parti d’opposition, le parti centriste Momentum est à nouveau victime d’intimidations de la part du gouvernement de l’autocrate Viktor Orban.
Ainsi, une nouvelle descente des services fiscaux a eu lieu au siège du parti afin, soi-disant, de rechercher des preuves de fraudes fiscales.
Cette intimidation par ces services étatiques avait déjà eu lieu en 2018 et rien n’avait pu être reproché à Momentum qui avait été blanchi de toute accusation en février de cette année.
Mais dans le monde «illibéral» d’Orban, toute opposition doit être harcelée sans cesse.
La direction du parti a publié un communiqué dans lequel il s’étonne de cette descente juste «deux semaines après les élections»
«Momentum, poursuit-elle, est soupçonné de crimes soudains et de recherches de comptes fictifs» alors qu’après les élections locales [qui a vu le candidat d’Orban perdre la mairie de la capitale, Budapest, au profit du candidat soutenu par le parti centriste], «Momentum [est devenu] le plus puissant parti de l’opposition».
Un parti attaqué par le gouvernement «par tous les moyens afin de nous désarmer. Nous n'avons pas peur d'eux.»
Katalin Cseh, députée européenne de Momentum, membre du groupe centriste Renew Europe, a tweeté:
«La démocratie hongroise en action: à la suite d’élections très réussies, l’administration fiscale nationale a effectué une descente dans les bureaux de Momentum et saisi plusieurs documents. Le Fidesz [parti d’Orban] est notoirement connu pour utiliser les administrations publiques comme une arme politique pour harceler et intimider l'opposition.»
Et elle a ajouté:
«Momentum est maintenant le parti d'opposition le plus puissant dans les résultats récents des sondages et des élections. Nous n'avons rien à cacher, nous allons donc coopérer avec les autorités conformément à la loi hongroise, mais nous prendrons également toutes les mesures nécessaires pour résister aux abus de pouvoir.»


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire