mercredi 12 février 2020

Vues du Centre. On connait le portrait-robot du meilleur prochain président des Etats-Unis et elle s’appelle Hillary Clinton!

Par Aris de Hesselin & Alexandre Vatimbella

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste.
Alexandre Vatimbella est le directeur du CREC.


Hillary Clinton
On espère que l’Histoire rendra justice à Hillary Clinton et la présentera comme elle le mérite, c'est-à-dire comme la principale personnalité politique américaine de ces trente  dernières années, depuis qu’elle a émergé dans les années 1990 comme étant Hillary et non seulement la femme de Bill, président des Etats-Unis.
Ce dernier, lorsqu’il mena campagne avait justement dit ce que l’on avait pris alors comme une boutade, qu’en l’élisant à la Maison blanche, on aurait deux Clinton pour le prix d’un…
La centriste demeure aujourd’hui comme à l’époque, comme en 2008 où elle fut battue à la primaire démocrate par Barack Obama, comme en 2016 lorsqu’elle fut battue à la présidentielle par Donald Trump, chaque fois en emportant le vote populaire, la personnalité politique la plus brillante, la plus capable, la plus intelligente.
Et contrairement à ce que beaucoup pensent, elle est celle qui serait à même de reconstruire des liens entre deux Amériques qui se font face et qui s’éloignent l’une de l’autre de plus en plus.
Aujourd’hui où l’on se pose beaucoup de questions sur le profil du démocrate qui pourra battre Trump en novembre prochain et rendre leur dignité aux Américains, elle s’impose comme une évidence tout en sachant que ce ne sera pas elle.
D’autant que si elle se présentait, elle serait à nouveau victime d’une campagne médiatique faite de haine, de hargne et de mensonges à son encontre de la part d’une grande partie des journalistes qui la détestent et qui ont permis par leur imbécillité la victoire d’un populiste démagogue incompétent, menteur et malhonnête qui dirige depuis plus de trois ans la principale puissance mondiale.
Mais il n’en reste pas moins vrai qu’elle est le meilleur choix que pourraient faire les électeurs étasuniens pour leur pays et pour le monde.
Car, quels sont les possibles vainqueurs de la présidentielle de cette année?
Côté républicain, il y a malheureusement Trump, même si tous les sondages sérieux le donnent perdant.
Côté démocrate, il y a une flopée de candidats, de Sanders à Buttigieg en passant par Biden, Warren ou Bloomberg, qui concoure à la victoire.
Cependant, aucun d’eux n’a la stature d’Hillary Clinton même s’ils sont tous préférables à Trump sans aucune hésitation.
Ici, le propos n’est pas de dire que tous ces prétendants ont des casseroles et des insuffisances, voire des problèmes d’«électibilité» comme en a eu Hillary lorsqu’elle s’est présentée.
Non, il s’agit seulement de dire qu’Hillary Clinton est le portrait-robot évident du meilleur prochain président même si nous savons qu’elle ne sera sans doute jamais la première présidente des Etats-Unis.
Quel gâchis, tout de même!

Aris de Hesselin & Alexandre Vatimbella


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.