jeudi 14 mai 2020

Propos centristes. France – Le vaccin éventuel de Sanofi sera aussi pour les Français; vacances d’été possibles; sauver le tourisme; acheter et manger français; Brexit et menaces britanniques; loi CyberHaine adoptée; plans de soutien pour l'aéronautique et l'automobile; sécheresse…


Voici une sélection, ce 14 mai 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
Tous les acteurs de l'État sont pleinement mobilisés pour réussir cette phase durant laquelle nous devons maîtriser l'épidémie sans confinement.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Edouard Philippe (Premier ministre)
- Comme l’a indiqué Emmanuel Macron, un vaccin contre le COVID19 devra être un bien public mondial. L’égal accès de tous au vaccin n’est pas négociable. Je viens de le rappeler à Serge Weinberg qui préside Sanofi, cette grande entreprise profondément française. Il m’a donné toutes les assurances nécessaires quant à la distribution en France d’un éventuel vaccin Sanofi.
- Je comprends l’angoisse des professionnels du tourisme. Pour vous aider à tenir bon face à la crise, découvrez les dispositifs de soutien dont vous pouvez bénéficier.
Plan tourisme: la France mobilisera un plan d’investissements en fonds propres de 1,3 milliards d’euros, qui généreront des investissements privés pour un total d’environ 7 milliards d’euros de financements. Les entreprises du tourisme pourront continuer de recourir au chômage partiel dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui au moins jusqu’à fin septembre 2020. Au-delà, le chômage partiel leur restera ouvert si leur activité reprend trop lentement.
- Le tourisme fait face à la pire épreuve de son histoire moderne. Son sauvetage est une priorité nationale : pour permettre au secteur de surmonter la crise, nous mettons en place un Plan tourisme sans précédent de 18 milliards d’euros.
- La date de réouverture des cafés-restaurants sera fixée dans la semaine du 25 mai. Une réouverture le 2 juin pourra être envisagée dans les départements verts si l’évolution de l’épidémie ne se dégrade pas et si les mesures sanitaires recommandées sont parfaitement respectées.
- Sous réserve de l’évolution de l’épidémie et de possibles restrictions localisées, les Français pourront partir en vacances en France en juillet et en août.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Allemagne et France avancent de façon coordonnée pour les contrôles aux frontières : suite à mon entretien avec Horst Seehofer hier, nous maintenons ensemble les restrictions de circulation COVID19 jusqu’au 15 juin, avec des assouplissements pour faciliter le quotidien des frontaliers.

Nicole Belloubet (ministre de la justice)
Au moment où je vous parle, tous les surveillants pénitentiaires sont dotés de masques de manière régulière. Par ailleurs, nous allons également doter les détenus dans certaines situations, je pense notamment au parloir.

Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire)
Nous avons l’opportunité de placer l’écologie au cœur de l’économie pour sortir de cette crise. C’est le meilleur moyen de massifier la transition écologique et de préserver notre avenir.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- L’école est essentielle pour les enfants sous tous les angles, éducatifs, sanitaires, psychologiques. 20 présidents de sociétés savantes de pédiatrie réclament le retour des enfants à l'école.
- Plus de 90% des communes ont ouvert, ça représente 85% des écoles environ. Sur les deux derniers jours, nous pouvons compter près d'1,5 million d'élèves. Tout ça est un bon départ mais il y a encore beaucoup à faire.
- Nous avons accueilli les enfants de personnels soignants pendant toute la période de confinement. Nous allons continuer en mai et juin tout en ouvrant progressivement pour tous les élèves. Merci aux professeurs, à tous les personnels et aux élus qui permettent ces réussites.

Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture)
- Il faut faire un geste de patriotisme alimentaire : achetons français, mangeons français!
- La tomate française coûte plus cher que la tomate espagnole. C'est une réalité. C'est bien de cela qu'il faut que nous parlions en face. J'appelle au patriotisme alimentaire, au patriotisme agricole.
- Durant le confinement la chaîne alimentaire française a tenu grâce aux agriculteurs qui ont tenu bon.
- Il faut que tous les marchés rouvrent! C'est 30% de la vente de produits frais de nos agriculteurs (...) Il faut que ce soit dans le respect de la distanciation sociale mais il faut le faire.
- [COVID19] Toutes les exploitations agricoles, toutes les entreprises de l'agroalimentaire, toutes les entreprises agricoles ont bénéficié des mesures horizontales prises par le gouvernement sans aucune exception.
- Je remercie la commission européenne pour la première série de mesure de soutien aux filières mais réaffirme, avec mes collègues, la nécessité d'aller plus loin pour de nombreux secteurs. L'UE doit se montrer à la hauteur de la situation!
- Nous avons besoin de travailleurs étrangers. Il y a des métiers où il faut de la formation. Nous avons besoin de cette main d’œuvre parce qu'elle vient chaque année. Elle est formée. Pour tailler dans les vignes, il faut être formé. Maintenant, on a besoin de 80.000 ou 100.000 travailleurs saisonniers par mois.
- [Les prix de l'alimentation vont-ils augmenter] Il n'est pas question que les français qui souffrent en ce moment aient la double peine en allant faire leurs courses.

Jacqueline Gourault (Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)
- Le grand enseignement que l'on peut tirer de cette crise, c'est la complémentarité des collectivités territoriales et de l'État qui apporte une réponse à nos concitoyens. [...] L'État a montré aussi qu'il était capable d'être plus réactif qu'il ne l'est en période normale.
- L’État ne laissera pas tomber les collectivités qui en ont le plus besoin. (…)Il y aura des collectivités territoriales qui seront plus touchées que d’autres donc la question est de savoir si nous faisons des mesures généralistes ou des mesures ciblées (...) Il pourrait y avoir dans les budgets une section avec les dépenses liées au Covid. Des décisions pourront aussi être prises dans le PLF pour 2021 pour d’autres collectivités.

Franck Riester (ministre de Culture)
En France, le tourisme est indissociable de la Culture. On visite notre pays pour ses musées, ses villages, ses monuments, ses paysages. Le Plan tourisme présenté par Edouard Philippe est fort et mobilise des moyens importants pour soutenir ce secteur.

Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics)
Le tourisme est une priorité nationale et le gouvernement est pleinement mobilisé pour soutenir ce secteur crucial de l'économie française et sauver ses millions d'emplois.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
- Plan tourisme. Décisions prises: chômage partiel remboursé à 100% jusqu'à fin septembre, guides sanitaires par métiers élaborés avec les professions, plateforme Emploi pour recruter saisonniers & apprentis, utilisation plus large des tickets restaurants.
- Caissière, éboueur, livreur...La crise a révélé ces métiers essentiels. Nous encourageons les entreprises à leur verser une prime exceptionnelle. Je convoquerai les branches professionnelles concernées pour voir comment revaloriser leurs salaires.
- C'est normal qu'à un moment donné les entreprises payent une partie du chômage partiel, ça sera mesuré pour ne pas avoir de couperet en termes d'emploi.
- Il y a 400 000 commerces qui ont été réouverts lundi ou qui vont réouvrir cette semaine et c'est plus de 800 000 salariés qui vont pouvoir reprendre le travail.

Julien Denormandie (ministre de la Ville et du Logement)
Une dame de 83 ans a été mise à la porte de son logement en plein état d’urgence sanitaire par son propriétaire. C’est moralement inacceptable et juridiquement contestable. La justice a été saisie. Le gouvernement a prolongé jusqu’au 10 juillet la trêve des expulsions.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
- Le vaccin sera un bien commun, il est important qu'on puisse lutter tous ensemble contre le virus.
- Si Sanofi réservait un potentiel vaccin contre le Covid19 aux États-Unis, ce serait indigne. Le groupe a clarifié ses propos : le vaccin serait bien accessible à tous les pays. Je m’en réjouis. Trouver un vaccin est une priorité absolue et il devra être un bien public mondial.
- La France a été leader dans le lancement de Discovery en un temps record et nous avons atteint le nombre de patients inclus annoncés sur le territoire. Les inclusions se poursuivent, aussi dans les pays partenaires.
- Le numerus clausus, qui sera le dernier est fixé à près de 15 000. C’est davantage que les années précédentes. Dorénavant, ce sont les universités, en lien avec les ARS, qui fixeront le nombre de médecins à former selon le besoin des territoires, c’est une véritable révolution.

Sébastien Lecornu (ministre chargé des Collectivités territoriales)
- Il y a une seule puissance publique, on ne peut pas dire d’un côté l’État fait tout mal et de l’autre les collectivités font tout bien. Moi j’aime la République donc j’aime autant les collectivités que l’État!
- Si vous voulez me faire dire que les communes sont parfois plus agiles que l'État, parce que plus en proximité, la réponse est 'oui'.
- [Municipales] L'hypothèse du mois de juin est toujours sur la table, l'enjeu est sanitaire.

Roxana Maracineanu (ministre des Sports)
Le sport va repartir progressivement et nous faisons tout pour continuer à l’accompagner, l’aider à se relancer.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
- Face à une crise inédite, la France a une action inégalée dans le monde : le chômage partiel pour protéger ses emplois. On se bat, et on va continuer à se battre, avec des moyens français et européens, pour notre économie et nos emplois.
- Le Président se bat pour que le vaccin contre le COVID19 soit un bien public mondial au service de tous. C’est pour cela qu’à son initiative ont été levés 7,5 milliards d’€ du monde entier. Nous ne tolérons pas la spéculation lorsqu’il faut sauver des vies.
- Oui il y a urgence à protéger nos entreprises et nos concitoyens d’un Brexit sans accord commercial. Hors de question de faire payer la double peine économique aux Français face à une crise sanitaire qui a mis en difficulté les négociations avec le Royaume-Uni!
- Les Britanniques menacent nos économies d’une double peine si un Brexit sans accord s’ajoute aux conséquences du Covid19. Je porte un texte à l’Assemblée pour protéger entreprises et citoyens français quelle que soit l’issue des négociations.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
La loi CyberHaine est enfin adoptée. C’est une étape importante dans la lutte contre les contenus haineux en ligne. Le confinement l'a cruellement montré une fois de plus : il y a urgence. Ce combat doit maintenant être porté au niveau européen.

Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)
- Le tourisme est un secteur vital pour la France et une part de l’âme de notre pays. Lors du CIT autour d’Edouard Philippe, un plan de sauvetage de 18Mds€ a été présenté. Fier du travail accompli avec les professionnels et les territoires au sein du Comité de filière!
- Nous travaillons à la mise en place de chèques-vacances pour que nous puissions aider un maximum de familles et ainsi faciliter les départs en vacances.
- La reprise du tourisme se fondera sur le tourisme national. Les Français peuvent réserver leurs vacances en France pour s’oxygéner cet été et redécouvrir les trésors de notre pays! Merci aux fédérations pros qui se sont engagées à rembourser en cas d’annulation liée au covid19.
- Nous avons obtenu l'engagement des filières professionnelles et des entreprises du voyage pour faire en sorte que les Français puissent annuler leur séjour en cas de pépin lié à l'épidémie.
- Notre priorité : la relance par la confiance, grâce aux protocoles sanitaires. En route pour une nouvelle étape vers les jours heureux. La réouverture le 2 juin des restaurants et des cafés dans les départements pourra être envisagée si l’évolution de l’épidémie ne se dégrade pas.

Gabriel Attal (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education)
Face à la crise inédite que nous traversons, nous travaillons à des vacances inédites s’agissant des activités proposées aux enfants et aux jeunes.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Nous allons sortir deux plans de soutien pour l'aéronautique et l'automobile. Ce sont des fleurons indispensables de l'industrie Française, nous serons à leurs côtés, avec des mesures annoncées prochainement.
- Il est extrêmement contre-indiqué pour les entreprises de ne pas se remettre à travailler si elles ont les commandes. Je comprends que le chômage partiel soit une garantie, mais il faut redémarrer.
- Ce qu'a déclaré Sanofi hier est anormal ! Il serait inacceptable qu'il y ait un accès privilégié de tel ou tel pays sous un prétexte pécunier! Sanofi a fait un correctif, le vaccin serait accessible partout.
- Je suis favorable à un report des soldes. Nous faisons confiance aux professionnels du secteur pour se mettre d'accord, et nous sommes prêts à considérer un élargissement de la période de soldes. Nous trancherons vite.
- Je me réjouis d'être dans un Gouvernement qui a fait de la reconquête industrielle un élément central de sa politique économique, un Gouvernement qui a créé de l'emploi industriel en France: en 2017, en 2018 et en 2019.
- En France, près d'un masque sur deux est distribué gratuitement par l'Etat. Pour le reste (...), Nous veillons à ce que les prix pratiqués soient au plus juste, sans marge indue.

Emmanuelle Wargon (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire)
Réunion ce matin avec le Comité National de l’Eau. Anticiper les prochains épisodes de sécheresse pour mieux protéger, économiser et partager notre ressource en eau.

Christelle Dubos (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Solidarité et de la Santé)
On a eu la chance de ne pas avoir à improviser un système de solidarité, il a fonctionné. On a évité des drames humains.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
- J’appelle les employeurs et les interlocuteurs des parents au (télé)travail à la compréhension. Vous allez entendre un bébé au téléphone ou croiser des enfants dans les couloirs... chacun s’organise au mieux dans la période. C’est le moment de faire preuve de bienveillance.
- À 200 reprises, un homme a pris son téléphone en se disant « je sens que j’ai un accès de violence que je ne vais pas réussir à contrôler et je ne veux pas devenir cet homme qui frappe sa femme ou ses enfants », donc je vais me faire accompagner. 
- Une vraie explosion des signalements de violences conjugales pendant la période de confinement.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Stanislas Guerini (délégué général)
- Pour sauver le tourisme, le Gouvernement annonce un plan sans précédent de 18 milliards €. C'est massif et nécessaire pour venir en aide à ces professionnels qui contribuent au rayonnement de notre pays.
- Sanofi a clarifié les choses. On attend désormais que les actes suivent. Il est plus que jamais impératif que la France et l’Europe retrouvent leur souveraineté sanitaire. Nos entreprises doivent y contribuer pleinement.
- Aujourd’hui, 3 Français sur 4 ont des revenus assurés par l’État. Aucun pays au monde n’assure un tel niveau de protection. Il faudra poursuivre en ce sens et ne laisser personne sur le bord du chemin.

Aurore Bergé (porte-parole)
Le monde de la culture est l'un des plus durement et des plus durablement touchés. La diversité des situations doit être prise en compte. Notamment celle des artistes à employeurs multiples, à l'instar des solistes, qui doivent pleinement bénéficier de l'activité partielle.

●MoDem
Sarah El Hairy (porte-parole)
Avec plusieurs collègues nous lançons un appel pour relocaliser la production de médicaments. La crise actuelle a mis au grand jour des points de faiblesse, il est nécessaire de regagner en souveraineté pour garantir notre sécurité sanitaire

Jean-Jacques Jégou (sénateur)
- Depuis 2003, nous avions vu une succession de pandémies venues d’Asie, liées au commerce des animaux sauvages. Des alertes nous avaient fait dresser l’oreille. Comme rapporteur spécial, j’ai décidé en 2009 d’établir un rapport spécifique sur le fonctionnement de l’EPRUS, organisme créé pour préparer et répondre aux urgences sanitaires.  Curieusement, à cette époque de cette pandémie un peu avortée, le sujet des masques n’était pas à l’ordre du jour. Les réflexions portaient bien plutôt sur les vaccins contre la grippe et sur le médicament à succès : le Tamiflu. Or, j’ai fait un constat : ce qui est culturel en France, c’est notre incapacité à faire de la prévention. La question de la prévention, pourtant essentielle, intéresse malheureusement trop peu les gens. Se répand l’idée que ce qui peut nous arriver n’arrivera pas. En France, on n’a jamais voulu investir suffisamment dans la prévention. C’est valable également pour la prévention santé dans les écoles, pour des maladies génétiques, pour l’hygiène de vie…
- D’une manière générale, nous avons en France une politique de prévention insuffisante, d’où un manque de marge de manœuvre. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire