jeudi 24 septembre 2020

L’Humeur du Centriste. Le Haut-commissariat, l’Elysée de Bayrou?!

François Bayrou
Il est content et il parle, beaucoup.

François Bayrou semble réellement revivre politiquement depuis qu’il a été nommé haut-commissaire au plan par le Premier ministre (et il vient de recevoir sa lettre de mission du Président de république).

Des plateaux de télévision à la tribune du CESE (Conseil économique social et écologique), en passant par les studios de radio et les visio-conférences, il est partout.

Et n’a de cesse d’expliquer pourquoi il est content.

Et en quoi consiste sa fonction.

Et pourquoi elle si importante pour le pays.

Et de parler de tout ce dont il veut s’occuper.

Et de faire un état de la France.

Et de détailler les mesures qui devraient être prises.

Et d’imaginer la France de demain

Comme, voyons, ce que l’on a coutume d’appeler… un président de la république!

Parce qu’on a vraiment l’impression que faute de pouvoir être président, le voilà haut-commissaire et qu’il estime que ces deux fonctions sont en quelque sorte similaires.

Et ça tombe bien puisque sa mission concerne tous les domaines possibles et imaginables et que sa réflexion peut porter sur l’entière politique de la France.

Dans un gouvernement, sous la V° République, seuls le chef de l’Etat et son Premier ministre ont des attributions aussi vastes...

Et désormais Bayrou.

Même s’il n’a aucun pouvoir exécutif ce qui, dans un certain sens, est plutôt un énorme avantage pour son avenir politique.

Et s’il veut que son opinion compte, qu’à cela ne tienne, il aura la possibilité de faire avancer sa cause en utilisant les médias et en rappelant aux moments opportuns que, lui et son parti, sont désormais indispensables à son allié, Emmanuel Macron, celui qui est président, donc son égal, voire le petit jeune qu’il estime avoir aidé à être élu (et non celui qui les a sauvés, lui et son parti d’une disparition) et qui est aujourd’hui empêtré dans les humeurs et les vapeurs de ses troupes.

D’autant que le seul à qu’il doit rendre compte de son travail est ce même Macron, le vrai chef de l’Etat ce qui donc lui permet de lui parler d’égal à égal même s’il s’en défend.

Bien sûr, on pourrait penser qu’il n’aura pas l’outrecuidance de se penser comme tel vis-à-vis de celui qui a été choisi par le suffrage universel.

Cependant, le problème avec François Bayrou, c’est qu’il n’a pas l’habitude de se faire profil bas dès qu’il peut se mettre en avant, dès qu’il peut exister.

Et puis quelle formidable tribune pour ce qui reste la seule ambition du président du MoDem: l’Elysée!

Pour ceux qui pourraient douter qu’il n’a rien lâché à ce sujet, ne raconte-t-on pas que le centriste explique, soi-disant en plaisantant, à ses proches qu’il n’aura l’âge de Joe Biden – le candidat du parti démocrate et favori de l’élection présidentielle américaine – qu’en 2026 (les deux prochaines échéances présidentielles sont, en France, 2022 et 2027)…

Alors ce Haut-commissariat n’est peut-être pas son Elysée comme on le croit, juste sont antichambre.

C’est sans doute sa conviction.

Encore faut-il qu’il en convainque les Français.

Et, là, ce n’est pas gagné.

Centristement votre.

Le Centriste

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.