mardi 13 octobre 2020

Présidentielle USA 2020. Propos centristes – Les énormes enjeux de l’élection; nomination d’une conservatrice réactionnaire à la Cour suprême; assurance santé en danger; violences contre les minorités…


Voici une sélection, ce 13 octobre 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis dans le cadre des élections présidentielles du 3 novembre prochain.


● Parti démocrate

Joe Biden (candidat du parti démocrate à la présidentielle, ancien vice-président)

- De Seneca Falls à Selma en passant par Stonewall, nous sommes à notre meilleur lorsque la promesse de l'Amérique est accessible à tous.

- Lors de cette élection, vous avez le pouvoir de choisir l'espoir sur la peur, la vérité sur les mensonges, l'unité sur la division.

- Nous avons besoin d'un président qui unira notre pays et fera ressortir ce qu'il y a de meilleur pas celui qui alimente la division et fait ressortir le pire.

Les soins de santé me sont profondément personnels. Et je vous garantis que si je suis élu président, je protégerai les soins de santé de votre famille comme s'il s'agissait des miens.

- Donald Trump tente de détruire Obamacare depuis des années. Et maintenant, il voit une opportunité de le faire enfin, tout en ignorant la volonté du peuple. Nous ne pouvons pas le laisser faire.

- Je suis prêt à me battre pour vous et pour notre nation. Tous les jours. Sans exception, sans réserve. Et avec un cœur plein et dévoué.

- Une administration Biden-Harris travaillera chaque jour pour restaurer la dignité que nos agriculteurs méritent et les aider à reconstruire mieux qu'auparavant.

- La violence contre les Américains LGBTQ+ est à un niveau record. En tant que président, je renforcerai nos lois sur les crimes haineux et je préciserai que le sectarisme n'a pas sa place en Amérique.

-Plus Donald Trump est président, plus il devient inconscient.

- Je sais que les Américains ne cherchent pas la charité. Ils veulent juste avoir une chance équitable de réussir et je travaillerai tous les jours pour que les gens aient cette chance.

 

Kamala Harris (candidate du parti démocrate à la vice-présidence, sénatrice de Californie)

- Les républicains veulent abroger la loi sur les soins abordables. S'ils réussissent, vous pourriez devoir payer pour des mammographies, des tests de dépistage du cancer et des contraceptifs. Les jeunes adultes ne sont pas assurés d’être sur les plans de leurs parents. Les aînés pourraient payer plus pour les médicaments sur ordonnance. Tout ceci est en jeu.

- Les républicains du Sénat n'ont pas levé le petit doigt pendant 150 jours pour aider les millions d'Américains qui ont du mal à payer leurs factures et à mettre de la nourriture sur la table pendant la pandémie, pourtant ils essaient de se précipiter pour confirmer la nomination à la Cour suprême [de la conservatrice réactionnaire Coney Barrett]. Voyez où se situent leurs priorités.

- Voici les enjeux de la nomination [de la conservatrice réactionnaire Coney Barrett] à la Cour suprême: le droit de vote, les droits des travailleurs, les droits des consommateurs, l’avortement sécurisé et légal. Et bien plus. Nous devons écouter le peuple américain et confirmer une nouvelle justice après que les électeurs ont décidé qui ils veulent à la Maison Blanche.

- C'est grâce à Barack Obama et Joe Biden que plus de 20 millions d'Américains ont obtenu une couverture de soins de santé et que les personnes atteintes de maladies préexistantes sont protégées contre les frais supplémentaires ou le refus de couverture. C’est ce qui est en jeu actuellement.

 

Barack Obama (ancien président des Etats-Unis)

Il y a beaucoup en jeu dans cette élection. De la maîtrise de cette pandémie à la construction d'une économie plus juste, en passant par la lutte contre le changement climatique et la protection de nos soins de santé, votre vote peut faire toute la différence. Inscrivez-vous aujourd'hui et prévoyez de voter tôt.

 

Bill Clinton (ancien président des Etats-Unis)

Faites un plan maintenant pour savoir quand et comment vous voterez. L’avenir de l’Amérique et votre avenir en dépendent.

 

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)

- Le pays n'est dangereusement pas préparé à une série de menaces, des futures pandémies à une crise climatique croissante et aux défis de la Chine et de la Russie. Sur de nombreux fronts, il est temps de faire un bilan américain et de choisir le renouveau.

- Seulement 33% des adultes disent que c'est un «bon moment» pour être une femme en Amérique. Près de la moitié ne pensent pas que les États-Unis sont un chef de file mondial en matière d'égalité des sexes. Nous devons renverser la vapeur.

- Que se passerait-il si la Cour suprême annulait la loi sur les soins abordables? 133 millions d'Américains pourraient être perdre leur couverture santé en raison de conditions préexistantes. 21 millions de personnes pourraient perdre leur assurance maladie. Et ce ne sera qu’un début.

 

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)

Ce n’est pas le pays de Donald Trump. C'est le vôtre. Cela ne devrait pas être le juge de Donald Trump. Cela devrait être le vôtre.

 

Adam Schiff (représentant de Californie)

Le peuple américain mérite d'avoir son mot à dire sur l'avenir de la Cour suprême, et avec elle, sur les soins de santé, le droit de vote et le choix reproductif. Aucune confirmation avant l'inauguration.

 

● Autres

Michael Bloomberg (ancien maire de New York)

Je suis heureux de voir que certains des meilleurs maires américains soutiennent Joe Biden. Joe sera un président qui s'occupe de tous les Américains, pas seulement de lui-même. Et il sera également un président qui valorise les dirigeants locaux.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.