samedi 19 janvier 2008

Actualités du Centre. Municipales 2008 A Marseille, la rupture est consommée au Mouvement démocrate

Entre Jean-Luc Bennahmias, ex-Vert — choisi depuis décembre par François Bayrou pour conduire les listes du Modem à Marseille — et Jacques Rocca Serra, président de l’UDF, le divorce est prononcé. Ce choix de tête de liste “est une décision parisienne, qui ne tient pas compte de la réalité politique locale”, a commenté hier Jacques Rocca Serra, avant de souligner “le bilan excellent” de la municipalité sortante (dont son groupe est une composante) et “les rapports exceptionnels” entretenus pendant la mandature avec le tandem Gaudin-Muselier, auquel il a hier apporté officiellement son soutien. Plusieurs élus de l’UDF (notamment Jacqueline Magne, Monique Venturini, Yves Moraine, Maurice Di Nocera et Jean-Jacques Autissier) font le même choix que Jacques Rocca Serra. Ils soutiendront les listes de l’UMP  — et pour beaucoup y figureront —,   confirmant de fait le clivage gauche/droite du nouveau parti, dont Jean-Luc Bennahmias assurera seul la conduite aux municipales. Pour autant, Jacques Rocca Serra récuse le constat d’un Modem qui “aurait volé en éclats”.  Il s’agit, selon lui, “d’une pause, d’une parenthèse” pendant la campagne électorale actuelle. L’idée qu’un groupe Modem se constitue, ensuite, au sein du conseil municipal, réunissant des élus issus de listes différentes, n’est pas pour lui à exclure. Il est d’ailleurs lui-même, malgré son choix stratégique différent pour le scrutin de mars, candidat au bureau national du Modem.

Aucun commentaire: