jeudi 16 octobre 2008

Actualités – Etats-Unis

Présidentielle 2008

Barack Obama donné vainqueur du troisième et dernier débat


Barack Obama a remporté le troisième et dernier débat télévisé de la campagne présidentielle américaine, à en croire deux sondages réalisés mercredi soir juste après l'émission par CNN et CBS News. Le ton offensif adopté par son rival républicain John McCain n'a apparemment pas suffi à convaincre une majorité des panels de téléspectateurs interrogés par les deux chaînes. Selon l'enquête CNN, 58% d'entre eux estiment que le candidat démocrate à la Maison blanche est sorti vainqueur, contre 31% qui donnent la victoire à McCain. Les scores respectifs étaient de 51%-38% après le premier débat, et de 54%-30% après le deuxième, rappelle CNN sur son site. Parmi les "démocrates" du panel, 88% déclarent Obama vainqueur. Au sein des "républicains", ils sont 68% à choisir McCain. Parmi les indépendants, 57% votent Obama contre 31% McCain.

Le sénateur de l'Illinois est aussi désigné comme le gagnant du duel par 53% des personnes interrogées par l'institut Knowledge Networks pour le compte de CBS News. Vingt-deux pour cent choisissent plutôt McCain et 25% accordent un résultat nul. L'enquête, effectuée auprès d'un échantillon représentatif de 638 téléspectateurs se déclarant "indécis" pour l'élection du 4 novembre, suggère aussi que le pourcentage d'opinions favorables à Obama a légèrement augmenté pendant le débat (de 63 à 66%) alors qu'elle a un peu diminué pour McCain (51 à 49%).

Les deux sondages montrent que Barack Obama a réussi à marquer des points sur l'économie, un domaine où il est déjà considéré comme plus crédible que son rival par une majorité d'Américains. Cinquante-neuf pour cent des téléspectateurs interrogés par CNN jugent que le candidat démocrate serait un meilleur président pour gérer l'économie, soit une avance de 24 points sur John McCain. Le sénateur de l'Arizona a attaqué son interlocuteur sur ses projets de hausses d'impôts, mais à 56% contre 41%, les sondés de CNN pensent qu'Obama agirait mieux en matière fiscale. Les attaques frontales visant Barack Obama sur ses relations avec l'ancien extrémiste William Ayers, que McCain a invité son adversaire à préciser en détail, ne semblent pas une préoccupation majeure des personnes interrogées: 51% ne se disent absolument pas concernés par la polémique, alors que 23% jugent qu'elle est d'une grande importance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire