jeudi 21 janvier 2010

Actualités – France – Régionales: Jean-Christophe Lagarde menace l’UMP de présenter des listes Nouveau Centre indépendantes

Le député-maire de Drancy et président exécutif du Nouveau Centre, Jean-Christophe Lagarde, vient de jeter un pavé dans la mare dans les relations entre l’UMP et son parti à propos des régionales estimant que les promesses de Nicolas Sarkozy de faire toute la place nécessaire au Nouveau Centre sur les listes Majorité présidentielle n’étant pas respectées, il pourrait y avoir des listes indépendantes de la formation centriste. Même si cette éventualité risque peu de voir le jour effectivement, ces déclarations fermes démontrent que le climat n’est guère à la confiance entre l’UMP et le Nouveau Centre actuellement.

Voici les principaux propos tenus par Jean-Christophe Lagarde

«Le président de la République a expliqué que des listes d'union au premier tour des régionales donnaient plus de chance de gagner et que, dans ce cadre, chacun des partenaires de la majorité devaient être respecté. Mais il faut, pour être respecté, que les engagements pris soient tenus et dans certaines régions, on est loin du compte. Nous allons être amenés à en tirer les conséquences. Un bureau exécutif se réunira samedi pour prendre des décisions à ce sujet.»

«Après deux mois et demi de discussions, nous avons obtenu les deux têtes de liste régionales, les 15 départementales (promis) mais pour le reste, le quota des 20% (de candidats en position éligible) est loin d'être respecté. En Limousin et Auvergne, nous n'aurions aucun élu. En Rhône-Alpes et Alsace, terres traditionnellement centristes, on est loin des 20%. Là où il n'y aura pas de candidat Nouveau Centre en position éligible, il n'y aura pas de soutien de notre part à la liste UMP. En Alsace, nous allons entamer des discussions avec les forces centristes alsaciennes de Pierre Marmillod, maire de Pfaffenhoffen pour monter une liste avec lui. En Guadeloupe, l'UMP disait qu'elle aurait peut-être un candidat. Mais un mois avant le dépôt des listes, nous ne connaissons toujours pas son nom, ses initiales et même son sexe. Cela suffit. Nous avons demandé à Patrick Gob de préparer sa liste et de commencer sa campagne.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire