vendredi 16 avril 2010

Une semaine en Centrisme. Les idées avant les candidats


Le bouillonnement vertueux qui semblait accompagner les initiatives de refondation du Centre est en train de se transformer dernièrement en une véritable cacophonie, grossière et indigne, où l’on ne parle que de candidature à la présidentielle en ayant oublié un petit point de détail: pour défendre quel programme et avec quelles troupes?!

Bien sûr, la V° République est ainsi faite que l’élection d’un Président de la république est le moment fort de la politique nationale. Cette rencontre entre une personne et le peuple définit l’agenda politique français depuis 1965. Il y a donc bien cette évidence qu’il faut savoir choisir son bon candidat pour un courant politique.

Cependant, pour que ce choix soit possible, encore faut-il être d’accord sur les idées et un programme. De même, il faut une machine bien huilée et unie. Or, les partis centristes n’en sont pas encore là, loin s’en faut. Du coup, les Morin, Borloo, Bayrou et autres prétendants ressemblent à des morts-de-faim se jetant sur leur os mais n’ayant pas grand-chose à proposer aux électeurs du Centre.

Evidemment, 2012 est encore loin et notre tempo politique ressemble de plus en plus à celui des Etats-Unis où le programme du candidat devient le programme du parti et non le contraire, comme ce fut le cas auparavant. De plus, les formations centristes affirment qu’elles vont travailler leurs propositions et le congrès du Nouveau Centre en juin prochain devrait être «programmatique».

Alors, pourquoi avons-nous cette impression que l’obsession de la plupart des leaders du Centre ou de ceux qui prétendent y être est de s’afficher comme le meilleur candidat sans se préoccuper le moins du monde de savoir ce qu’ils ont à proposer au pays? Sans doute parce que toute cette agitation ressemble plus à une chasse au poste plutôt qu’à l’accomplissement d’un engagement politique en faveur d’idées et de valeurs…

Alexandre Vatimbella
Directeur du CREC

Jean-Louis Pommery
Directeur des études du CREC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire