dimanche 7 février 2016

Présidentielle 2017. Axe central: Les Français veulent un duel Macron-Juppé

Juppé & Macron
Selon un sondage Odoxa pour Le Parisien, le duel gauche-droite préféré des Français pour la présidentielle de 2017 opposerait Emmanuel Macron à Alain Juppé, deux représentants de cet axe central qui va des sociaux-libéraux de gauche aux gaullo-réformistes de droite en passant par les libéraux sociaux du Centre.
24% des Français souhaitent qu’Emmanuel Macron soit le candidat de la Gauche alors que 45% souhaitent que la candidat de la Droite soit Alain Juppé.
Macron précède Valls (23%) d’’un point, autre représentant de l’axe central.
Viennent ensuite, loin derrière, Hollande, Aubry et Mélenchon avec 9%.
Juppé, lui, vient en tête loin devant Sarkozy (16%) et Fillon (10%).
Si l’on analyse les votes uniquement de gauche, alors Emmanuel Macron ne vient qu’en cinquième position avec 12% (Manuel Valls est en tête avec 24%) et en troisième position avec 16% pour les électeurs socialistes (Manuel Valls est en tête avec 28%).
En revanche, Alain Juppé est en tête tant chez les électeurs de droite (39% contre 28% à Nicolas Sarkozy) que chez ceux de LR (45% contre 33% à Nicolas Sarkozy).
Cette popularité d’Alain Juppé et Emmanuel Macron se retrouvent également dans le dernier baromètre du Figaro magazine réalisé par TNS-SOFRES où les deux hommes se retrouvent en tête des personnalités dont les Français veulent qu’ils jouent «un rôle important au cours des mois et des années à venir» avec, respectivement 43% (-2) et 34% (+3).
A noter que dans le sondage Odoxa, 80% des Français estiment que ce serait une bonne chose si les partis désignaient leurs candidats à la présidentielle par un primaire (ce que LR s’apprête à faire et ce que le PS a fait pour la présidentielle de 2012) contre 19% qui pensent que ce serait une mauvaise chose.
(Sondage Odoxa réalisé les 4 et 5 février 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1012 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points / Sondage TNS-SOFRES réalisé du 28 janvier au 1er février 2016 auprès d’un échantillon de 1000 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella

  

A lire aussi:





Aucun commentaire: