vendredi 8 avril 2016

Présidentielle 2017. Sondages après sondages, les centristes rejettent Sarkozy

Jean-Christophe Lagarde et Nicolas Sarkozy
Depuis qu’il a annoncé son retour en politique après sa défaite à la présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy peine à convaincre les Français qu’il est l’homme de la situation pour occuper à nouveau le fauteuil à l’Elysée.
Si les sympathisants LR lui accordent encore majoritairement leur confiance (même si cette majorité ne souhaite pas le voir se représenter) et si ceux de la Gauche éprouvent une aversion profonde à son encontre, ceux des partis centristes le rejettent avec force, détermination et constance.
C’est ce qu’un nouveau sondage BVA pour iTélé et Orange révèle.
L’institut a testé cette fois-ci la bonne opinion des Français envers les candidats à la primaire de LR.
Si, sans surprise, Alain Juppé arrive en tête dans l’électorat centriste avec 91% de bonnes opinions des sympathisants MoDem et 87% de ceux de l’UDI, c’est également sans surprise que Nicolas Sarkozy y est très majoritairement rejeté avec seulement 14% de bonnes opinions chez les sympathisants MoDem et 25% chez ceux de l’UDI.
Par comparaison, sur les onze personnalités testées, Nicolas Sarkozy arrive en neuvième position chez les sympathisants MoDem où il précède uniquement Nadine Morano (13%) et Geoffroy Didier (11%), deux représentants mineurs de la droite extrême et est distancé par des personnalités comme Hervé Mariton, Frédéric Lefebvre et Jean-Frédéric Poisson…
Chez les sympathisants de l’UDI, l’ancien président de la république fait mieux en se classant cinquième mais très loin des quatre premiers (Juppé, Le Maire, Fillon, Koscuisko-Morizet) qui sont au-dessus des 50% de bonnes opinions soit, au moins le double de sa performance.
Et il ne devance Frédéric Lefebvre que de 1% et Hervé Mariton de 7%.
Rappelons qu’un autre sondage de BVA pour iTélé et Orange indiquait que 93% des sympathisants du Mouvement démocrate (contre 6%) et 83% des sympathisants de l’UDI (contre 17%) ne voulaient pas d’une candidature de Nicolas Sarkozy.
Sans parler du sondage IFOP pour le think tank de droite, la fondation Concorde, sur «Le regard des Français pour Nicolas Sarkozy» où seulement 14% des sympathisants MoDem et 28% de ceux de l’UDI estimaient qu’il serait «Un bon candidat pour la Droite et le Centre à l’issue de la primaire des 20 et 27 novembre».
De même, seuls 10% des sympathisants MoDem et 27 de ceux de l’UDI pensaient qu’il ferait «Un bon Président de la République en 2017».
(Sondage BVA réalisé les 31 mars et 1er avril 2016 par internet auprès d’un échantillon de 998 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points / Sondage BVA réalisé les 14 et 15 janvier 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1048 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points / Sondage IFOP réalisé pour la fondation Concorde du 15 au 18 mars 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1504 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella




A lire aussi:



Aucun commentaire: