mercredi 21 juin 2017

Actualités du Centre. François Bayrou parle de complot contre lui et Macron

François Bayrou
Lors d’une conférence de presse, François Bayrou a expliqué pourquoi il ne voulait pas faire partie, selon lui, du prochain gouvernement.
Expliquant que l’affaire des attachés parlementaires européens du MoDem avait été montée de toutes pièces et que tout avait été «légal, normal et moral» dans la gestion faite par son parti, il a estimé qu’on le visait directement ainsi qu’Emmanuel Macron.
Pour lui, ce sont des «forces» qui ne veulent pas d’une moralisation de la vie politique qui sont à l’œuvre et qui voulaient torpiller sa loi qui devait mettre en place des mesures dans cette optique.
Il a ajouté qu’il voulait garder sa liberté de parole et que ce n’était pas possible en étant le ministre de la Justice et donc qu’il ne pouvait pas se défendre et défendre le Mouvement démocrate et les membres de celui-ci efficacement.
Il a précisé qu’il avait proposé sa démission de son poste de ministre à Emmanuel Macron dès l’ouverture de l’enquête préliminaire par la justice car il savait, dès lors, que cette affaire allait dégénérée dans les médias.
Même s’il quitte le gouvernement, il a affirmé tout aussi fermement qu’il venait de le faire sur l’innocence du MoDem, qu’il soutenait toujours Emmanuel Macron, sans aucune restriction: «je serai aux côtés du Président de la république pour le soutenir et l’aider dans une alliance à laquelle je tiens. (…) Je serai là pour servir auprès de lui.»
A une question sur sa relation avec Macron, il a redit son admiration pour l’homme et sa volonté de travailler avec lui.
Dans la foulée il a rappelé que le MoDem était le deuxième parti de la majorité présidentielle et le troisième en nombre à l’Assemblée nationale.
Enfin, il a rejeté l’idée qu’Emmanuel Macron ait voulu se débarrasser de lui après le deuxième tour des législatives et la majorité absolue de La République en marche à l’Assemblée nationale.


Aucun commentaire: