samedi 5 août 2017

Actualités du Centre. Les Français soutiennent les premières décisions économiques de Macron

Emmnanuel Macron
Selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio classique et l’Institut Montaigne, les Français et plus particulièrement les sympathisants centristes, soutiennent les premières décisions prises par Emmanuel Macron et son gouvernement en matière économique.
Ainsi, sur les six décisions sélectionnées, quatre sont très majoritairement vues comme bonnes par les Français.
Il s’agit de la limitation du déficit public à 3% du PIB dès 2017 (à 75%), de la prise de contrôle temporaire par l’Etat des chantiers navals de Saint-Nazaire (à 72%), de la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages (à 65%), du report en 2019 de la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (à 61%).
En revanche, 60% des sondés estiment que la baisse de cinq euros des Aides au logement (APL) est une mauvaise décision et 66% n’approuvent pas la réforme de l’ISF présentée par l’institut de sondage comme consistant «à exclure de l’assiette de l’ISF les placements financiers, l'épargne et les autres valeurs mobilières pour ne conserver que les biens immobiliers».
Rappelons que la baisse des APL a été décidée par le gouvernement précédent mais qu’il y a une certaine contradiction à soutenir à 75% la limitation du déficit public à 3% sans vouloir aucune baisse des dépenses.
De même, la réforme de l’ISF a pour but de favoriser les investissements dans les entreprises afin de permettre la création d’emplois, ce qui, expliqué de cette manière, aurait peut-être plus d’assentiment de la part des Français.
D’autant que la nationalisation temporaire des chantiers navals de Saint-Nazaire, soutenu par près des deux-tiers d’entre eux répond à une volonté de préserver l’emploi en France…
Néanmoins, l’on sait que ceux-ci ont une sorte de fétichisme pour cet impôt sur la fortune qu’ils estiment être juste socialement alors même que son fonctionnement et son rendement ainsi que son rôle économique et social sont largement discutés par nombre d’experts.
Les six décisions sont toutes soutenues par les sympathisants de LREM, du MoDem et de LR ainsi que par les électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle.
A noter que 38% des sondés estiment que le rythme des réformes est le bon tandis que 34% pensent qu’il est trop lent et 27%, trop rapide.
(Sondage Elabe réalisé par internet les 1er et 2 août 2017 auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)


Aucun commentaire: