mardi 5 novembre 2019

Actualités du Centre. Roumanie – la Droite au pouvoir avec le soutien des centristes


A quelques jours du premier tour de la présidentielle (le président a peu de pouvoirs) et à un an des législatives, la Roumanie a un nouveau premier ministre, Ludovic Orban, le chef du PNL (Parti national libéral, droite) qui, après avoir renversé le gouvernement social-démocrate le 10 octobre dernier suite au vote d’une motion de censure, a réussi à trouver une courte majorité au Parlement (où les Chambre des députés et le Sénat, réunies en assemblée unique votent la confiance) de sept sièges grâce à une coalition qui réunit notamment trois des quatre partis centristes, l’ALDE (Alliance des libéraux et démocrates), le PMP (Parti du mouvement populaire) et l’USR (Union sauvez la Roumanie).
Seul le PRO (Pro Romania, centre-gauche) n’a pas accordé sa confiance à Ludovic Orban.
Reste que ce dernier a obtenu un soutien sans participation des autres partis qui ont chassé du pouvoir un PSD considéré comme corrompu (son candidat à la Commission de Bruxelles avait été retoqué pour soupçons de corruption) et ayant la volonté de mettre au pas les juges.
Sans oublier un dérapage des finances publiques – avec rappel à l’ordre de l’Union européenne – par une politique populiste de largesses clientélistes de la part des sociaux-démocrates.
Du coup, avec ses 69 députés sur 329 (contre 132 au PSD), il n’a aucune majorité automatique et devra trouver des majorités de circonstance à chaque texte qu’il présentera au Parlement.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire