lundi 20 janvier 2020

Propos centristes. France – France, pays le plus attractif en Europe; violences politiques; réforme des retraites; investissement dans l’hôpital public…

Voici une sélection, ce 20 janvier 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Les violences, intrusions, intimidations, empêchements et dégradations commis ces derniers jours appellent une condamnation ferme et sans ambiguïté. Ces exactions ne seront jamais un mode d’expression dans une démocratie. Les échanges élèvent le débat, la violence le salit.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- La France est devenue le pays le plus attractif en Europe pour les investissements étrangers industriels et de R&D. Pour cette troisème édition du Choose France, 8 milliards d’euros vont être investis en France par des entreprises étrangères avec des centaines d’emplois à la clé !
Cette multiplication de violences me préoccupe considérablement. Aucune violence n’est acceptable dans nos démocraties. Aucune, jamais, nulle part. Dans le fond, cela prépare une décomposition démocratique. J’appelle chacun à revenir à la raison et au débat.
- La grande exposition du Fabriqué en France à l'Elysée, c'est notre façon avec Emmanuel Macron de valoriser les produits français, la créativité française avec la volonté d'avoir une empreinte carbone la plus faible possible. La reconquête industrielle est en marche et crée des emplois


Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Consacrer des moyens à l'éducation est un enjeu social évident, mais c'est aussi un enjeu économique. Ce qu'on dépense comme moyens pendant les premières années de la vie, c'est autant qu'on n'aura pas à dépenser ultérieurement.
- Le contrôle continu est pensé pour que les élèves travaillent de façon plus progressive et plus approfondie. Pour hausser leur niveau et les préparer par étape.

Agnès Buzyn (ministre de la Solidarité et de la Santé)
[1000 chefs de service d’hôpitaux ont menacé de démissionner de leurs fonctions administratives] Aucun n’a démissionné. Ils m’ont envoyé une lettre menaçant de le faire ; je les ai reçus ce vendredi. Ils sont dans l’émotion de ce qu’ils vivent, et je les comprends. Moi, je veux leur montrer que je suis aussi dans l’action, à leurs côtés, dans la mise en œuvre de mesures concrètes. Le constat est connu et partagé. Certains hôpitaux ont de très grandes difficultés à recruter des personnels paramédicaux: c’est le cas des hôpitaux transfrontaliers à cause de la concurrence de pays comme la Suisse où les salaires sont plus élevés, mais c’est le cas aussi de Paris et de la petite couronne du fait des difficultés de logement et de transports. D’autres, comme les petits hôpitaux ruraux, sont en manque de personnels médicaux. D’autres encore, comme l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, qui a près d’un milliard d’euros de dette (ce qui ne lui permet plus de recruter, d’engager de nouveaux projets, de rénover ses locaux d’une vétusté impressionnante avec une douche par étage), souffrent d’un désinvestissement massif en raison d’une dette qui a explosé ces dernières années. Je comprends que les soignants ne veuillent plus travailler dans de telles conditions.
- Le volet Investir pour l’hôpital du plan «Ma santé 2022» comporte une série de mesures qui vise à donner à chaque hôpital les leviers de son redressement. J’ai établi un calendrier très serré pour 2020, avec des actions concrètes mois par mois. J’ai libéré, par exemple en janvier, 150 millions d’euros à la main des chefs de service et des soignants pour racheter du matériel manquant ou dégradé, car j’entends les professionnels qui se plaignent du manque de pansements, des lits cassés, des brancards qui ne roulent plus. L’AP-HP, en première ligne dans cette bataille, a ainsi reçu une enveloppe de 12,7 millions pour acheter du petit matériel du quotidien. Les mesures que je déploie doivent permettre de répondre à différents problèmes de l’hôpital. À Corbeil-Essonnes, le temps d’attente pour une radio peut être long, parce que la direction n’arrive pas à recruter de manipulateurs radio. Pour remédier à ce type de difficultés, je vais étendre et revaloriser des primes d’engagement dans la carrière hospitalière pour les professionnels difficiles à attirer à l’hôpital public: manipulateurs radio, infirmiers anesthésistes, infirmiers de bloc opératoire (IBODE). Dès janvier, plus de 60.000 aides-soignantes qui travaillent en gériatrie dans le service public, à l’hôpital et en Ehpad, vont également recevoir une prime, pérenne et donc reconduite chaque mois, de 100 euros nets par mois. Tous les infirmiers qui s’engagent dans des protocoles de coopération à l’hôpital - pour demander des radios, faire des petites sutures et libérer du temps médical - recevront quant à eux une prime de 80 euros nets par mois…
- Nous sommes le premier gouvernement depuis dix ans à augmenter les tarifs en 2019 et nous nous sommes engagés à les relever durant trois ans supplémentaires. Donc nous ne faisons pas d’économies sur les soins. Les économies demandées sont d’une tout autre nature et portent sur deux gros postes de fonctionnement: un milliard sur le prix des médicaments et 600 millions grâce à l’optimisation des achats.
- Le président a parlé de revaloriser les carrières, et c’est exactement ce à quoi nous travaillons. Et je rappelle que près de 200.000 agents du secteur public hospitalier vont bénéficier d’une augmentation de 100 euros par mois dès ce mois-ci.


Franck Riester (ministre de Culture)
- Les agissements de quelques militants politiques qui ont voulu perturber une pièce de théâtre hier soir aux  Bouffes du Nord sont inacceptables. Nous ne céderons rien face à la violence et l’intimidation.
- [Réforme des retraites] Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout tout en étant ouverts au dialogue (...) Nous ne reculerons pas du fait de la tentative de certains militants politiques qui ne représentent pas les Français...

Gérald Darmanin (ministre des Comptes publics)
En janvier, l'impôt sur le revenu baisse ! 17 millions de foyers vont voir leurs impôts diminuer de 300€ en moyenne par an. Nous améliorons le pouvoir d'achat des Français, en particulier des classes moyennes et populaires.

Muriel Pénicaud (ministre du Travail)
Toute forme de violence est inacceptable en démocratie. Vouloir intimider des syndicalistes par la violence, c’est porter atteinte au droit syndical et à la démocratie sociale.

Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation)
- Premier lancement 2020 réussi pour Ariane 5! Bravo aux équipes qui ont permis le lancement des satellites Konnect avec la nouvelle plateforme Spacebus Neo et GSAT30. Un succès à l'image de l'excellence du lanceur européen et un signal de confiance à un an du premier lancement.
- Tout mon soutien à la CFDT suite à l'intrusion d'individus dans ses locaux. Aucun désaccord sur les idées ne peut justifier l'intolérance. La démocratie s'exprime par le dialogue, jamais par la violence.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance)
[Graves dysfonctionnements dans les foyers de l'Aide sociale à l'enfance] Contre ces situations qui portent gravement atteinte aux droits des enfants, chacun doit prendre ses responsabilités. C'est ce que nous leur devons, ainsi qu'à celles et ceux engagés chaque jour pour les protéger.

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique)
- Les entreprises du French Tech 120 incarnent l’importance de La French Tech pour l’économie française: des emplois sur tout le territoire et à tous les niveaux de qualification. Cette année, les start-up françaises créeront 25 000 emplois!
- Les entreprises du French Tech 120 ont une forte responsabilité: penser leur développement dans le cadre des grands défis de notre société. C’est pourquoi avec le gouvernement, nous les invitons à s’engager vis-à-vis de leur impact. Et nous les aiderons en ce sens.

Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances)
- Manifester par la violence c’est d’une irresponsabilité détestable.
- La France est aujourd’hui la 1ère destination pour les investissements industriels étrangers en Europe. Les sites industriels clés en main seront un vrai atout pour accueillir dans des délais rapides et maîtrisés de nouvelles activités industrielles.
- J'assume le fait qu'on soit courageux et qu'on aille jusqu'au bout des réformes que nous lançons. Ces réformes sont pour les Français.
- Avec a grande exposition du Fabriqué en France organisée par le Président de la République à l’Elysée, c’est un signal fort qui est envoyé : nous avons un patrimoine culturel mais aussi un patrimoine industriel de très grande qualité. Soyons fiers de notre industrie!

Christelle Dubos (secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Solidarité et de la Santé)
Nous avons un des meilleurs systèmes d'aides sociales d'Europe. Et cela ne changera pas.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes et à la Lutte contre les discriminations)
- Chaque citoyen doit avoir le même accès au travail, au logement, aux loisirs indifféremment de son origine, sa couleur, sa religion, son genre, son code postal !
- Je ne suis pas une politicienne de salon. Je tracte, fais du porte à porte, tiens des réunions publiques ouvertes. La critique du gouvernement est normale en démocratie, le débat aussi, je réponds toujours à toutes les questions. Mais la violence est inacceptable.
- Les propos haineux des réseaux sociaux arrivent dans la vraie vie.
-L'urgence, qu'on arrête avec ces opérations coups de poing, on a besoin que l'ordre public revienne, que la paix civile soit là.
- Notre pays s’habitue à la violence au point de relativiser, édulcorer... Il suffit de chanter les menaces et les injures pour qu’elles deviennent excusables ? Soutien à la CFDT.
L’ordre public ce n’est pas la loi du + fort ! Qu’il s’agisse d’une conductrice de la RATP, de journalistes, de salariés de la CFDT, du Président de la République, les menaces & violences d’un groupe ne doivent jamais tenter d’empêcher les citoyens de vivre leur vie librement.
- Tout mon soutien à la direction et aux équipes de La Rotonde face à l’incendie probablement criminel survenu dans le restaurant boulevard du Montparnasse. Jusqu’à où notre pays tolérera-t-il ces violences ?

Laurent Nunez (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur)

Sibeth Ndiaye (porte-parole)
- Il ne faut pas confondre le nuançage politique et l’étiquetage. Le nuançage politique est une opération administrative du Ministère de l’Intérieur, qui arrive après la publication des résultats. En aucun cas cela n’influe sur le choix des électeurs.
- Nous avons fait le choix d'une réforme ambitieuse. Le système universel de retraites, c'est un système solidaire au niveau national, dans lequel on peut aussi prendre en compte des parcours individuels.
- [Réforme des retraites] Tous les Français cotiseront à une seule et même caisse. Mais cette universalité ne nous empêche pas de prendre en compte des situations spécifiques: nous allons définir de manière universelle ce qui est dangereux ou pénible, quelle que soit votre entreprise ou votre fonction.

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
Juste insupportable. La violence n’est pas tolérable dans notre démocratie. Soutien aux personnes agressées.

Stanislas Guerini (délégué général)
- La lutte contre les communautarismes est un combat politique, qui se mène sur le terrain. LaREM s'engage avec des mesures très concrètes afin que l'ensemble de nos élus puissent être garants des valeurs républicaines.
-Les violences qui frappent notre pays sont intolérables, inexcusables. Les condamnations doivent être unanimes. Ceux qui justifient ces actes sont tout aussi responsables que ceux qui les commettent. Les ennemis de la démocratie veulent la voir tomber. Ils n’y arriveront pas.

Aurore Bergé (porte-parole)
- On essaie d'inventer de nouvelles formes démocratiques. La convention citoyenne pour l'écologie, c'est complètement nouveau.
- C'est faux de dire que tout le pays est en tension. Le taux de chômage est au plus bas depuis 10 ans. Le création d'entreprise est en hausse. Nous devons arrêter d'avoir une vision négative de la France.
-En quoi est-ce une revendication sociale de tenter de s'introduire par la force dans un théâtre qui est un lieu de culture, d'expression des différences? Nous ne sommes pas entrés par la force à l'assemblée mais par la volonté des Français.

●MoDem
Bruno Millienne (député)
- A tous les haineux qui se réclament du peuple, je dis ayez des c... et confrontez vous aux urnes. Il y a des élections municipales au mois de mars. Présentez-vous sur vos communes et vous verrez si vous êtes vraiment le peuple. Mais faire cela demande du courage. L'aurez-vous ?
- Ils ne cherchent qu'une chose, c'est faire tomber la 5ème République pour imposer un modèle qui n'a jamais fonctionné dans aucune partie du monde, sauf à être une dictature.

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

Jean-Christophe Lagarde (président)
- Macron évacué en urgence d’un théâtre parisien ! C’est inacceptable car le Président peut être battu dans les urnes pas agressé dans la rue! Sinon plus de démocratie! En parallèle de l’agression à la CFDT,cela montre que la France sombre sous la coupe d’une minorité violente.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire