jeudi 9 avril 2020

Vues du Centre. Covid19: ce n’est pas d’union nationale dont on a besoin mais de citoyens responsables et respectueux

Par Aris de Hesselin

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste.

Pourquoi une union nationale pour lutter contre l’épidémie de covid19 quand un comportement responsable et respectueux des citoyens suffirait?
Car, oui, nous devons nous mobiliser et, oui, les pouvoirs publics et le monde politique doivent être à la pointe de celui-ci.
Mais cette «guerre» contre le virus n’est pas semblable à une guerre classique où l’on a besoin de l’investissement actif et physique de toute la population.
Ici, toutes les initiatives et les bénévoles sont les bienvenus mais le plus important est d’être responsable de ses actes et de respecter les autres.
Prenons l’exemple du confinement.
Etre responsable c’est de ne pas faire semblant de ne pas savoir que – en attendant l’arrivée de traitements et d’un vaccin – c’est l’arme la plus efficace pour lutter contre l’épidémie et que nous devons adapter toute notre vie à celui-ci le temps nécessaire.
Etre respectueux c’est d’être conscient que nous pouvons faire du mal aux autres en les infectant si nous ne nous confinons pas.
Et quand on parle des autres, on parle d’abord de ceux avec qui l’on vit et que l’on côtoie tous les jours, ceux qu’on aime, notre famille et nos proches.
Oui, ne pas se confiner peut tuer.
Si chacun de nous était un individu qui prend ses responsabilités et qui respectent les autres, alors, pour ce qui est de cette crise sanitaire, nous n’aurions pas besoin d’une union nationale, voire, comme certains le réclament, d’un gouvernement de salut public…
Or, ce n’est pas ce qui se passe.
Dans une inconscience assumée, les gens sortent et se mélangent allègrement, certains ne prenant même pas la peine de marquer une distance quand ils passent devant d’autres alors qu’ils sont en pleine conversation et que donc ils postillonnent…
Bien évidemment, la responsabilité et le respect ne se limitent pas au confinement mais à bien d’autres actes du quotidien et à ne pas agir inconsidérément face à l’angoisse qui peut nous submerger parfois.
D’autant qu’une union nationale aurait plutôt comme effet de nous déresponsabiliser et nous faire estimer que ce sont les dirigeants du pays qui vont nous sauver sans que nous ayons besoin de nous mobiliser.
Elle peut donc avoir des conséquences encore plus négatives que son inexistence.
En revanche, on doit souhaiter que tous les dirigeants et toutes les forces du pays poursuivent le même but et s’accordent sur l’essentiel dans le combat à mener.
Malheureusement ce n’est pas toujours le cas, trop souvent la volonté de profiter du moment est trop forte chez certains opportunistes ou populistes, sans parler des ennemis de la démocratie.
Mais ce n’est pas dans le cadre d’une union nationale que cela changerait quoi que ce soit.
Sans doute que de demander que nous soyons tous des personnes qui ont le sens de la responsabilité et l’envie de respecter les autres est un vœu pieu mais pas plus que celui de l’existence d’une union nationale…
Reste que plutôt d’une union nationale c’est d’une réunion de tous autour des valeurs humanistes dont nous avons vraiment besoin.

Aris de Hesselin


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.