mardi 21 avril 2020

Vues du Centre. Covid19: quand les idéologues réactionnaires nous disent que la vie ne vaut rien!


Par Aris de Hesselin

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste

Depuis le début de l’épidémie de covid19 on entend, surtout, aux Etats-Unis, des propos choquants selon lesquels nous devons accepter que ce virus fasse de nombreux morts et que l’important n’est pas de sauver des centaines de milliers de vie mais l’économie et la puissance de l’Etat-nation.
On se rappelle qu’au Texas, le vice-gouverneur, un républicain radical, avait appelé au sacrifice des aînés pour sauver la croissance économique…
Donald Trump s’est fait, avec d’autres populistes extrémistes comme Boris Johnson et Jaïr Bolsonaro, le chantre de cette vision directement issue d’idéologues réactionnaires qui ont élaboré une théorie selon laquelle la vie ne serait pas la valeur essentielle de notre existence!
Comment parviennent-ils à ce paradoxe qui leur permet de demander à l’individu ordinaire d’aller au casse-pipe, de continuer à se mettre en danger d’accepter son «destin de mortel» afin de sauver soi-disant la «liberté» et la «civilisation occidentale» mais plus sûrement la grandeur et la richesse des classes aisées et dirigeantes?
En expliquant que nous devons nous sacrifier pour la «communauté» et que le «courage», le «nationalisme» ainsi que l’«honneur» sont plus importants que la vie.
Sans oublier l’argument fallacieux où notre devoir est de laisser mourir les gens du covid19 sans rien faire parce que si nous consacrons trop d’efforts à les sauver, beaucoup plus mourront des conséquences économiques sans, bien évidemment, en apporter la moindre preuve scientifique ou des statistiques fiables, sans oublier le caractère eugéniste d’une telle proposition.
Ces adversaires de toute régulation, de toute compassion, de toute solidarité et de tout respect de la dignité humaine, montrent un cynisme rarement atteint sauf par les théoriciens des pires idéologies comme le darwinisme social, voire le nazisme, en s’abritant derrière… les valeurs démocratiques et chrétiennes!
Ils n’hésitent même pas à citer des auteurs qui sont à l’opposé de leur charabia intellectuel pour mieux tenter de nous faire avaler leur pilule criminelle.
Cette supercherie intellectuelle est bien évidemment honteuse mais nous dit beaucoup de chose sur ces populistes qui gouvernent et dont le but premier est d’assoir leur pouvoir sans se préoccuper du «peuple» qu’ils abreuvent sans arrêt de mensonges et de haines afin de le manipuler pour qu’il défende exactement le contraire de son intérêt.
On comprend mieux leur détestation de l’humanisme et de ceux qui portent ses valeurs comme les centristes.
C’est pourquoi nous devons combattre ces idéologues et ces politiciens qui tentent de nous déshumaniser au motif que nous ne serions que des rouages au service d’un grand Léviathan auquel nous devons le sacrifice de nos vies.
En réalité, leur seul but est de répandre leurs visions réactionnaires et totalitaires afin de sauver, de la Chine aux Etats-Unis, du Brésil au Royaume Uni, de la Russie à l’Inde, un monde fermé où l’individu ne serait plus qu’une bête de somme dont le sacrifice serait son destin.

Aris de Hesselin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire