mardi 18 août 2020

Présidentielle USA 2020. Ouverture de la convention démocrate qui va désigner le ticket centriste Biden-Harris pour l’élection du 3 novembre


Le 17 août, s’est ouverte la Convention démocrate qui va désigner le centriste Joe Biden comme candidat du parti à la présidentielle du 3 novembre prochain face à Donald Trump et avaliser son choix de Kamala Harris comme sa potentielle vice-présidente.

Une convention qui se terminera le 20 août et qui ne se tient pas lieu dans un lieu spécifique (la ville de Milwaukee devait l’accueillir) comme d’habitude – crise sanitaire de la covid19 oblige – mais sur internet.

Elle a débuté avec des interventions fortes de plusieurs personnalités et simples citoyens dont celle de Michelle Obama, l’ex-première dame du pays de 2009 à 2016.

Celle-ci a délivré un discours particulièrement remarqué où elle a d’abord expliqué que:

«Donald Trump n'est pas le bon président pour notre pays. Il a eu plus qu'assez de temps pour prouver qu'il peut faire le travail, mais il en est clairement incapable. Il ne peut tout simplement pas être celui dont nous avons besoin pour nous.»

Remarque qu’elle a conclu par la formule «c'est comme ça», celle-là même que Trump avait utilisé de manière totalement indécente quand on l’avait interrogé sur l’épidémie de la covid19, démontrant son inintérêt et son manque de compassion pour tous les Américains malades ou morts à cause du coronavirus.

Et elle a prévenu:

«Ce n'est pas le moment de refuser de voter en signe de protestation ou de jouer à voter pour des candidats qui n'ont aucune chance de gagner. (…) Si vous pensez que les choses ne peuvent pas empirer, croyez-moi, ils peuvent et ils le feront si nous ne changeons pas les choses lors de cette élection. »

Puis de lancer un appel à voter «comme si nos vies en dépendaient».

A noter que plusieurs républicains sont intervenus lors de cette première journée comme l’ancien gouverneur de l’Ohio John Kasich pour appeler à voter Biden afin d’empêcher, selon eux, Trump de détruire le pays et la démocratie.

Bernie Sanders, le socialiste (et non membre du Parti démocrate) opposé à Biden lors des primaires est également intervenu pour demander à ses soutiens de voter pour le candidat démocrate.

On se rappelle de son peu d’empressement dans son soutien à Hillary Clinton en 2016 ce qui a certainement joué dans la défaite de la centriste face à Trump.

Nombre d’orateurs sont attendus d’ici au 20 août où Joe Biden conclura la Convention après un discours d’acceptation de sa nomination.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.