dimanche 29 novembre 2020

Propos centristes. Monde – Le chantage de la Hongrie et de la Pologne à l’UE; covid19; crise économique; pollution de l’air; injustice raciale; Etats-Unis, pays des «possibilités»…


Voici une sélection, ce 29 novembre 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne

Renew Europe

Il est maintenant temps d'agir contre le racisme et de construire une Union véritablement inclusive. Nous le ferons en renforçant les lois européennes sur l’égalité, en utilisant le budget pour lutter contre la discrimination dans de nombreux domaines et en continuant à lutter contre les crimes de haine, tout cela en tête de l’agenda politique. Compte sur nous!

 

Dacian Ciolos (président)

Accuser l'Union européenne d'être "soviétique" est ridicule. Surtout quand on se comporte comme un autocrate et qu'on est le premier en ligne pour obtenir le vaccin de Poutine [contre la covid19]. Le problème n'est pas «Bruxelles» mais des dirigeants qui refusent de faire passer les besoins de leurs citoyens en premier. Pologne et Hongrie, arrêtez de tenir en otage le rétablissement de l'Europe!

 

Guy Verhofstadt (député)

- Non, Messieurs Orbán et Morawiecki, l'État de droit n'est pas une question de souveraineté ou de subsidiarité mais un principe fondateur de l'Union européenne pour protéger nos citoyens. C'est pourquoi la Pologne et la Hongrie y ont adhéré lors de leur adhésion. Et pourquoi c'est non négociable maintenant!

- Vous pensez que la pression illibérale de la Pologne et de la Hongrie est seulement à propos du budget de relance? Détrompez-vous ... Ils ne s'arrêteront pas tant que toute l'UE n'aura pas respecté leurs règles!

- Plus vous vous engagez dans l'UE, plus vous gagnez et tous les pays de l’UE en ont plus que pour leur argent!

- Navalny a raison: les sanctions de l'UE contre la Russie ne seront jamais prises au sérieux à moins que l'UE ne devienne forte. Le Kremlin doit se retirer des affaires des autres pays ... et nous devons lui couper ses opportunités commerciales pour envoyer un message clair.

 

Jose Ramon Bauzà Díaz (député)

La navigation fluviale est très importante pour de nombreux pays de l'UE, non seulement pour le fret mais aussi pour le transport de passagers et le tourisme. Sachant que l'Europe possède la plus grande flotte de croisières fluviales, nous devons aujourd'hui explorer le potentiel des bateaux de croisière et de la navigation de plaisance, afin de stimuler la croissance, de nouvelles opportunités d'emploi et un tourisme accru. Renew Europe plaide pour un plan global européen commun pour aider le secteur dans ses transitions vers un avenir numérique et durable.

 

Caroline Nagtegaal (députée)

Comme 75% du trafic fluvial de l'UE traverse les frontières, un système de navigation intérieure transfrontalier efficace et résilient est essentiel. Ceci est d'autant plus important maintenant que la crise du covid19 pose de nouveaux défis au secteur. Renew Europe soutient pleinement le secteur des voies navigables dans ses efforts pour investir dans des solutions durables et la numérisation, ce qui contribue à réduire la congestion routière et urbaine, crée des emplois et contribue à un système de transport plus durable dans son ensemble. Le principal défi pour ce secteur est de disposer d’une solide étude de marché - en particulier pour les travailleurs indépendants, les entreprises familiales et autres PME - afin de réaliser les investissements nécessaires dans des navires propres et connectés. Par conséquent, un large éventail d'outils financiers est nécessaire, en particulier un fonds dédié à la restructuration de la flotte de navigation intérieure européenne.

 

● Espagne

Ciudadanos
Inés Arrimadas (présidente)

Les débats concernant le budget ont pris fin et Cs a arrêté les folies économiques voulues par Podemos et nous avons démontré à Sánchez qu’il avait l'option modérée de Cs pour valider son budget. L'Espagne est un grand pays et cela vaut la peine de continuer à se battre pour lui.

 

José María Espejo (député)

C'est une fierté de pouvoir dire que nous nous sommes battu jusqu’au bout pour l'Espagne. Si Sánchez a choisi la voie radicale du Bildu-ERC [indépandantistes] pour les budgets, ce n'est pas parce qu'il n'avait pas l'option modérée proposée par Cs. Tous les Espagnols ont pu le voir.

 

Sara Giménez (députée)

La violence machiste ne s'arrête pas: 41 femmes ont été assassinées jusqu'à présent cette année et plus d'un millier depuis 2003. Il est essentiel que nous exécutions le Pacte d’État pour mettre fin à ce fléau.

 

Maria Carmen Martínez (députée)

Notre mesure vise à aider le secteur touristique à ne pas disparaître. Vous [le gouvernement] ne voulez pas que le secteur touristique survive et puisse garder ses employés? Comme votre plan n'inclut pas d'aide directe ... il ne fonctionnera pas! Savez-vous que parmi nos amendements, il y a ce que les professionnels demandent?

 

Edmundo Bal (député)

Fier de faire partie d'un projet qui ne prend pas l'opposition comme des vacances payées [refus du parti d’extrême droite de siéger au Parlement] et se bar pour améliorer la vie des Espagnols. Malgré le choix malheureux de Sánchez pour le radicalisme, nous continuerons à faire nous battre pour la bonne cause.

 

● Italie

Italia Viva

Si nous avons identifié ``récupération et résilience'' comme les mots clés de ce moment complexe et difficile, il faut en ajouter un troisième tout aussi fondamental: l'alliance dans la collaboration loyale.

 

Marco Di Maio (député)

L'idée d'un impôt sur la fortune est de nouveau à la mode. À notre avis, ce n’est jamais le bon moment pour l’introduire, mais celui où se déroule une pandémie sans précédent l’est certainement encore moins. Nous réduisons les impôts sur le travail et encourageons l'investissement dans nos entreprises. Non aux nouvelles taxes.

 

Ettore Rosato (député)

Aucun impôt sur la fortune n'est nécessaire, aucune nouvelle taxe n'est nécessaire. Au lieu de cela, nous avons besoin d'incitations pour soutenir nos entreprises et de simplifications pour lancer rapidement des investissements publics et privés.

 

► Monde

● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)

On fait tout ce qu’on peut pour s’assurer de vous fournir ce dont vous avez besoin durant et après cette deuxième vague [de la covid19]. On a mis en place une série de prestations et de mesures d’aide pour vous, votre famille et votre entreprise. Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour garder vos employés, la Subvention salariale d’urgence du Canada est offerte jusqu’en juin 2021. Si vous cherchez un prêt sans intérêt, le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes peut vous aider.

 

● Etats-Unis
Joe Biden (Président-élu des Etats-Unis)

- J’ai toujours cru que nous pouvions définir l’Amérique en un seul mot: les possibilités. Nous allons construire une Amérique où chacun a la possibilité d’aller aussi loin que ses rêves et la capacité donnée par Dieu le mènera.

- C'est notre moment - le nôtre ensemble - d'écrire un chapitre plus récent, plus audacieux et plus compatissant dans la vie de notre nation.

- [Covid19] Chacun de nous a la responsabilité dans sa propre vie de faire ce qu'il peut pour ralentir le virus. Chaque décision que nous prenons compte. Chaque décision que nous prenons peut sauver une vie.

- [Covid19] Nous devons nous rassembler en tant que nation et nous unir autour de notre objectif commun: vaincre ce virus.

- Permettez-moi d'être clair: porter un masque ne consiste pas à rendre votre vie moins confortable ou à vous retirer quelque chose. C’est pour nous rendre à tous quelque chose - une vie normale.

- Les petites entreprises sont l'épine dorsale des collectivités partout au pays - et au milieu de la pandémie, elles ont plus que jamais besoin de notre aide. Aujourd'hui et chaque jour, soutenez vos voisins et renforcez votre communauté en faisant du petit shopping.

 

Kamala Harris (Vice-présidente-élue des Etats-Unis)

- Joe Biden et moi savions que nous hériterions d'une série de défis sans précédent en entrant à la Maison Blanche. Pour relever ces défis, il faut d'abord maîtriser cette pandémie, ouvrir notre économie de manière responsable et veiller à ce qu'elle fonctionne pour les travailleurs.

- Joe Biden et moi nous m'engageons à aider ces entreprises pendant cette pandémie et à leur apporter le soutien dont elles ont besoin pour prospérer dans les années à venir.

- Sachez que Joe Biden sera un président qui représente le meilleur de nous. Un leader que le monde respectera et que nos enfants pourront admirer. Un commandant en chef qui respectera nos troupes et assurera la sécurité de notre pays - et un président pour tous les Américains.

 

● Parti démocrate

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)

Alors que de plus en plus d’écoles reviennent à l’apprentissage en ligne, j’exhorte mes collègues à adopter mon projet de loi bipartite visant à élargir l’accès au haut débit à des millions de familles à travers le pays.

 

Adam Schiff (représentant de Californie)

C'est un échec massif que le Congrès n'ait pas agi pour aider des millions d'Américains en situation d'insécurité alimentaire. Pendant cette pandémie, j'ai passé du temps à livrer et à distribuer des repas à nos voisins dans le besoin. Si vous le pouvez, pensez à aider aussi. Mais cela ne suffit pas. Le Congrès doit agir.

 

● Royaume Uni

Liberal democrats

- Nous demandons un plan axé sur les personnes pour: protéger les emplois, construire une économie équitable et verte pour l'avenir, veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte dans cette pandémie.

- Ce fut une année difficile pour les familles de toute la Grande-Bretagne cette année. Un gel des salaires dans le secteur public est totalement inacceptable.

- [Covid19] Les soignants non rémunérés sont en première ligne. Nous devons faire plus pour eux.

 

Ed Davey (leader)

- Je crains que la reprise économique ne soit pas gérée avec compétence.

- Cela fait six mois que George Floyd a été assassiné. Soyons honnêtes: 2020 a été un réveil pour beaucoup d'entre nous en ce qui concerne l'injustice raciale. Mais cela ne peut pas être un seul moment. Nous devons faire en sorte que ce soit le début d'un véritable mouvement pour l'égalité raciale.

 

Munira Wilson (députée)

La pollution de l'air causant environ 40.000 décès chaque année, le gouvernement et les autres autorités publiques doivent être tenus responsables de leurs actions. J'ai pressé le secrétaire à l'environnement cette semaine de publier un rapport annuel sur les mesures prises pour améliorer la qualité de l'air.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.