mercredi 23 décembre 2020

Propos centristes. Monde – Lutte contre la covid19 et vaccination de la population; aide aux plus pauvres; plans de relance et de soutien à l’économie; défense de la démocratie; plaidoyer pour la proportionnelle au Royaume Uni; Brexit …


Voici une sélection, ce 23 décembre 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne

Renew Europe (groupe centriste et libéral au Parlement européen)

- Pour nous, la liberté, la démocratie et l'État de droit ne sont pas facultatifs! Ils sont au cœur de l'Union européenne et ils ne sont pas négociables.

- Il est maintenant temps d'agir contre le racisme et de construire une Union véritablement inclusive. Nous le ferons en renforçant les lois européennes sur l’égalité, en utilisant le budget pour lutter contre la discrimination dans de nombreux domaines et continuer à lutter contre les crimes de haine en tête de l’agenda politique. Comptez sur nous!

 

Guy Verhofstadt

- [Brexit] Nous avions oublié à quoi ressemblent les frontières. Certains pensaient qu'ils resteraient ouverts avec ou sans l'UE. Ils vont maintenant commencer à comprendre ce que signifie vraiment quitter l'UE [avec la fermeture des frontières du Royaume Uni suite à la découverte d’une mutation du virus de la covid19 dans le pays] ...

- Le truc avec les autocrates: ce ne sont pas des hommes forts, ils ne sont pas omnipotents. Ils bluffent et fanfaronnent. La seule protection dont ils disposent est la timidité des autres pays. Nous avons besoin de pressions et de sanctions pour réduire Poutine & co!

 

Nils Torvalds

Aujourd'hui est la journée que nous attendons depuis que la pandémie nous a frappés ! Le travail de la Commission qui achète des vaccins au nom de tous les États membres de l'UE et celui de l'AEM qui examine les vaccins sont des exemples parfaits de ce que nous pouvons réaliser lorsque nous travaillons ensemble dans l'UE. Les États membres peuvent maintenant commencer à planifier la logistique et enfin mettre en œuvre leurs plans de vaccination.

 

Frédérique Ries

«Rapide et sérieux» devrait être le nom de ce vaccin. L'Agence européenne des médicaments a littéralement travaillé 24 heures sur 24 afin de nous apporter un vaccin sûr et efficace pour la période des fêtes, tout en repoussant les limites de la transparence pour garantir la confiance de la communauté médicale et l'adhésion du public. Il n'y a pas de meilleure arme de choix dans la lutte contre la Covid19.

 

● Allemagne

FDP
Christian Lindner (président)

- [Turquie] Can Dündar a été condamné à 27 ans d'emprisonnement pour avoir exercé la liberté de la presse en tant que journaliste. Ce jugement montre à quel point Erdogan est éloigné des valeurs européennes.

- [Russie] Les sanctions russes contre l'Allemagne montrent que la pression internationale fonctionne. Nous ne devons pas être impressionnés par cette réaction. Les sanctions contre la Russie ne peuvent être assouplies sans une coopération dans l’enquête sur l’empoisonnement illégal de Navalny.

- La crise de la covid19 fait pression sur les salaires. Dans le même temps, les recettes fiscales fédérales et étatiques diminuent fortement. Le gouvernement doit maintenant réfléchir à la manière de relancer la consommation privée et l'investissement privé pour la nouvelle année. Il faut: un amortissement fiscal immédiat des investissements dans l'économie, un allégement important pour les salariés, une aide efficace pour les indépendants.

 

● Espagne

Ciudadanos
Inés Arrimadas (présidente)

Le gouvernement doit reconsidérer et approuver un plan d'aide directe aux indépendants et aux PME. Ses mesures pour l'industrie hôtelière sont très insuffisantes. Ce secteur si touché par la pandémie [de la covid19] et si important en Espagne a besoin d'un véritable plan de sauvetage.

 

Lorena Roldán (députée)

La nouvelle loi sur l'éducation est née morte. Il est malheureux que chaque gouvernement qui vient à La Moncloa ait l'intention de faire sa propre loi. Sortons l'esprit partisan de cette question et parions sur un pacte national d'éducation. (…) Le combat contre la Loi Celaá est une question de liberté. Les familles ont le droit de choisir l'école dans laquelle leurs enfants sont scolarisés: ce sont leurs enfants, pas ceux de l'État. Nous opposons notre veto à cette loi en tant que sectaire et nous irons devant la Cour constitutionnelle si elle est approuvée.

 

● Italie

Italia Viva
Matteo Renzi (président)

Ils ont écrit que nous voulions des postes. Ils ont écrit que nous sommes irresponsables. Ils ont écrit que nous faisons des tactiques. Ils ont écrit, mais, comme cela arrive souvent, ils n'ont pas lu. Ils n'ont pas lu notre lettre à Giuseppe Conte. Sinon, ils auraient découvert que dans ces quelques pages, il n'y a aucune mention de postes ou de remaniements. Nous parlons de la façon d'utiliser les plus gros fonds de l'histoire du pays pour nous faire grandir, réduire le chômage, faire prospérer les entreprises, donner de l'espoir à nos enfants. Et pour améliorer notre santé, à partir du Mes. Sur chaque point on continue d'insister, à commencer par le Mes. Nous espérons que, avec tout le respect que je dois aux créateurs de controverses, le président Conte a lu cette lettre. Nous verrons s'il veut donner des réponses. Le balle est désormais entre les mains du premier ministre, cela ne dépend que de lui. Il doit les réponses à l'Italie, pas à Italia Viva.

 

► Monde

● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)

- Aux femmes et aux hommes de l’armée: merci. Vous avez toujours répondu à l’appel, et rien n’a pu vous arrêter cette année. Alors que vous poursuivrez votre travail pendant les Fêtes, sachez que nous vous sommes infiniment reconnaissants de tout ce que vous faites.

- On n’est pas encore sortis du bois. Le nombre de cas de covid19 est en hausse partout au pays. Alors que les Fêtes approchent, on doit rester vigilants. On doit continuer de faire les bons choix, comme porter le masque, se laver les mains et éviter les rassemblements. On doit aussi continuer d’utiliser l’appli AlerteCovid. C’est un autre moyen d’assurer notre protection et celle de nos proches et de nos travailleurs de première ligne pendant les Fêtes.

 

● Etats-Unis 
Joe Biden (Président-élu des Etats-Unis)

- [Covid19] Hier, dans un effort pour instiller la confiance dans le vaccin, j'ai eu mon vaccin administré en public. Aux scientifiques et chercheurs qui ont travaillé sans relâche pour rendre cela possible, merci. Nous vous devons énormément. Et pour le peuple américain, sachez qu'il n'y a rien à craindre. Lorsque le vaccin sera disponible, je vous exhorte à le prendre. J'ai une confiance absolue dans le vaccin et j'attends avec impatience la deuxième injection.

- [Covid19] Au cours des 100 premiers jours de mon administration, nous allons: demander à tous les Américains de se masquer, administrer 100 millions de vaccins, faire rouvrir la plupart des écoles. Nous allons contenir le virus et reprendre nos vies.

- À partir de la nouvelle année, le Congrès devra immédiatement se mettre au travail sur le soutien de notre plan covid19. Mon message à tous ceux qui sont en diificulté actuellement: l'aide est en route.

- Un éducateur dirigera notre ministère de l'Éducation. Je suis fier de nommer le Dr Miguel Cardona pour m'assurer que nos enseignants sont pris en charge et que nos enfants ont la possibilité de s'épanouir.

- En tant que première secrétaire du Cabinet amérindien de l’histoire de notre pays, la députée Haaland sera une véritable intendante de nos parcs nationaux, de nos ressources naturelles et de toutes nos terres.

 

Kamala Harris (Vice-présidente-élue des Etats-Unis)

- Pourquoi tant de personnes puissantes essaient-elles de nous rendre si difficile le vote? Parce qu'ils connaissent notre pouvoir. Ils savent que lorsque nous votons, les choses changent. Ils savent que lorsque nous votons, nous gagnons.

- Alors que nous travaillons pour rouvrir nos écoles de manière sûre et responsable, nous devons continuer à construire un système d'éducation publique qui élève tous les Américains, indépendamment de leur race, de leurs origines ou de leur code postal. Je fais confiance à Miguel Cardona pour ce travail important et critique.

- Aujourd'hui marque le 10e anniversaire de la signature par Barack Obama de l'abrogation de «ne pas demander, ne pas dire» dans la loi, mettant ainsi fin à la politique discriminatoire. À nos militaires LGBTQ +, sachez que Joe Biden et moi vous soutiendrons et n’arrêterons pas de nous battre tant que nous n’aurons pas atteint l’égalité.

- Les Noirs, les Latinos, les Américains d'origine asiatique et nos frères, sœurs et amis autochtones sont plus susceptibles de mourir de la covid19. Je fais entièrement confiance à nos experts en santé publique - c'est pourquoi je recevrai le vaccin la semaine prochaine.

- La crise climatique est une menace existentielle pour nous tous - en particulier les communautés pauvres et les communautés de couleur qui supportent les plus grands risques liés à l'air pollué, à l'eau polluée et à une infrastructure défaillante. Joe Biden et notre équipe climat sont prêts à s'attaquer à ce problème dès le premier jour.

 

● Parti démocrate
Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)

- Le président élu Biden, en nommant le Dr Miguel Cardona au poste de secrétaire à l'Éducation, a choisi un champion de nos enfants, qui apporte une solide expertise politique et des décennies d'expérience au service de presque tous les niveaux de notre système éducatif.

- Heureux que nous ayons pu faire tant de choses pour le peuple dans les derniers jours du 116e Congrès, y compris le paquet de secours d'urgence COVID19. Il reste encore beaucoup à faire et nous sommes impatients de démarrer avec le président élu Biden et la vice-présidente élue Harris.

- Les républicains ont refusé à plusieurs reprises de dire quel montant le président voulait pour les chèques directs aux personnes. Enfin, le président a accepté la somme de 2000 $ - les démocrates sont prêts à présenter cette question cette semaine par consentement unanime. Faisons le!

 

Barack Obama (ancien prépàsident des Etats-Unis)

- Il est inadmissible que des familles s’inquiètent pendant les vacances d’être expulsées le mois prochain. Prolonger le moratoire sur les expulsions était un début, mais le Congrès doit faire plus pour aider les personnes qui ne peuvent pas payer de loyer en raison du chômage lié à la covid19.

Les cas de covid19 s'aggravant plus que jamais, se faire vacciner est l'une des choses les plus importantes que nous puissions faire. Mais tant que le vaccin ne sera pas largement disponible, la distanciation sociale et le port de masques sauveront en fait encore plus de vies et allégeront la pression sur les travailleurs de la santé.

 

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)

[Election sénatoriales dans l’Etat de Géorgie] Deux semaines pour renverser la majorité au Sénat. Si vous êtes un électeur géorgien, prévoyez de voter tôt. Si vous n'êtes pas un électeur géorgien, donnez de l'argent ou de votre temps si vous le pouvez.

 

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)

- Je suis prête pour travailler avec un président qui croit en la science.

- Le pouvoir du pardon [du président américain] concerne le pardon et la justice. Ce que le président Trump a fait ce soir n'est ni l'un ni l'autre. C'est de la corruption. Il essaie de détruire la justice avant de partir.

 

Adam Schiff (représentant de Californie)

- Mentir pour couvrir le président? Vous obtenez un pardon. Politicien corrompu qui a approuvé Trump? Vous obtenez un pardon. Assassiner des civils innocents? Vous obtenez un pardon. Élire un homme corrompu comme président? Vous obtenez un résultat corrompu.

- J'ai voté oui pour fournir: 300 $ par semaine en prestations supplémentaires de chômage, 600 $ en paiements directs à la plupart des Américains, des milliards pour les petites entreprises, les locataires et les vaccins. Ce n’est pas suffisant - et cela aurait dû être fait il y a des mois - mais cet accord aidera les Américains à vivre dans cette crise.

 

● Autres
Michael Bloomberg (ancien maire de New York)

- Nous n'avons pas à choisir entre l'action climatique et la reconstruction de notre économie.

- S'il y a plus de médecins noirs, nous pourrions sauver plus de vies noires - c'est pourquoi nous contribuons à réduire la dette des facultés de médecine des étudiants noirs dans quatre facultés de médecine historiquement noires.

 

● Royaume Uni

Liberal democrats

- À l'approche de Noël, 3 millions de personnes sont toujours exclues du soutien aux coronavirus - plus de 9 mois après l'annonce des plans de soutien du gouvernement. Ils méritent mieux.

- Les pressions supplémentaires auxquelles les soignants sont confrontés pendant la saison des fêtes peuvent être épuisantes. Beaucoup sont déjà au point de rupture. Les soignants ont besoin d'un meilleur soutien - et cela commence par une augmentation de 1 000 £ par an de l'allocation de soignant.

 

Ed Davey (leader)

- Oubliez la politique des partis, notre premier ministre n'est tout simplement pas compétent. En cette période de crise, les gens veulent désespérément un leadership fort et approprié et ils ne l'ont tout simplement pas.

- Tout Premier ministre responsable ferait passer l'intérêt des Britanniques et des emplois avant l'idéologie du Brexit et demanderait simplement un peu plus de temps. Le gouvernement doit négocier immédiatement une prolongation de la période de transition.

- Ce n'est pas la première fois que le Premier ministre n'est pas prêt à prendre des décisions difficiles jusqu'à ce que cela provoque une destruction maximale. Boris Johnson doit d'urgence faire preuve d'un véritable leadership et définir un plan national pour maîtriser les covid.

- [Brexit] Si Boris Johnson a le moindre respect pour les entreprises et les communautés britanniques, il négociera immédiatement une prolongation de la période de transition.

 

Alistair Carmichael (député)

[Tribune sur le système électoral et l’introduction de la proportionnelle]
Chaque électeur mérite d'avoir la certitude que son vote compte de la même manière, peu importe où il est exprimé. De belles paroles Chloe Smith, notre ministre de la Constitution, cette semaine et un sentiment que toute personne qui croit aux valeurs démocratiques devrait soutenir.
Le problème, cependant, est que la ministre semble croire qu’elle garantit l’équité électorale grâce à la loi sur les circonscriptions parlementaires du gouvernement, une loi qui modifie les limites des sièges des députés pour en faire une fraction plus égale. C'est un élan rhétorique qui s'apparente à la déclaration d'étanchéité du Titanic sur la base d'un réaménagement rapide des transats.
L’objectif de la législation est peut-être valable, mais prétendre qu’elle rendra les votes «égaux» est risible. Tant que nous n'aurons pas mis en place une réforme électorale significative et un système plus proportionnel, aucun remaniement des limites ne rendra jamais chaque vote égal en valeur.
Notre système électoral actuel ne fonctionne pour personne d'autre que pour ceux qui sont déjà au pouvoir - et c'est la réponse la plus réaliste quant aux raisons pour lesquelles nous ne l'avons pas réformé à ce jour. L'intérêt personnel est devenu corrosif pour la santé de notre démocratie. Nous avons constaté une désaffection politique croissante au cours des dernières décennies et il y a peu de chances de reprise sans changement significatif.
L'une des causes profondes de cette corrosion est notre système de vote «le gagnant remporte tout», qui fausse les résultats et permet à un parti minoritaire d'exercer un pouvoir unilatéral au Parlement. Cela prive les gens de leurs droits de vote dans les circonscriptions sûres et force les gens à voter tactiquement plutôt que d'avoir le libre choix dans les compétitions serrées.
Dans les sièges des places fortes d’un parti, les électeurs de l'opposition peuvent avoir le sentiment de ne pas être représentés, même si leur parlementaire dispose d'une majorité de voix. Dans les sièges très disputés, la situation est plus perverse, car le pouvoir absolu est conféré au parti en tête même si sa part des voix est aussi faible que 20-30 pour cent (ce qui n'est pas du tout inconnu dans certaines circonscriptions). La ministre elle-même devrait être consciente du problème - l'an dernier, elle a été la première candidate en plus de 40 ans à obtenir plus de 50 p. 100 des voix à Norwich-Nord.
Il y a une raison pour laquelle nous sommes l'une des seules démocraties au monde à utiliser encore le système uninominal majoritaire à un tour. En effet, il y a une raison pour laquelle chaque fois qu'il y a eu une réforme constitutionnelle dans notre propre pays, elle a vu la mise en œuvre de systèmes de vote plus proportionnels - dans les parlements écossais, gallois et nord-irlandais, à Londres et aux élections des conseils locaux. Lorsque les gens ont un avant-goût du changement et d'un système de vote plus équitable, ils ne regardent plus en arrière.
Pensez à la façon dont le Brexit et les sondages sur l'indépendance de l'Écosse ont ébranlé les loyautés politiques. Les électeurs marginalisés, tenus pour acquis dans des sièges traditionnellement sûrs et exclus de la conversation nationale - ils ont vu une opportunité d'avoir enfin le libre choix. Quoi que vous pensiez des résultats de ces votes, ils sont la preuve que les gens s'engagent davantage dans la politique lorsqu'ils voient que leur décision compte.
Nous pouvons avoir une vraie réforme. Mon parti a toujours fait campagne pour un changement vers un système plus proportionnel - et a montré la voie en introduisant des votes plus équitables en Écosse - mais cela ne devrait pas être une question partisane. Ce devrait être une question de principe démocratique. Les élections de l’année dernière ont marginalisé les électeurs du Brexit, les Verts et les Libéraux - et ont profité encore plus au Parti national écossais qu'aux conservateurs.
Sondage après sondage, les gens ont montré qu'ils voulaient plus de proportionnalité dans les élections - ils voulaient des votes plus égaux. Aujourd'hui plus que jamais, nous vivons une société plurielle, pleine de branchies avec des points de vue et des valeurs diversifiés. Nous ne pouvons pas continuer à forcer cette multitude de voix dans un système binaire d'un âge révolu.
Les gens veulent croire que la démocratie compte et que leur vote peut avoir un impact, mais ils sont mécontents de l'échec manifeste du système actuel. Si nous voulons que les gens sentent qu'ils ont un réel intérêt dans leur gouvernement, cela commence par voter pour une réforme électorale.
Si la ministre de la Constitution croit vraiment à sa rhétorique, elle devrait devenir la championne de cette réforme significative du gouvernement. Non pas parce que c'est pratique pour n'importe quel parti, mais parce que c'est la bonne chose à faire pour l'avenir de la démocratie britannique. 
Après tout, chaque électeur mérite d'avoir la certitude que son vote compte de la même manière, quel que soit l'endroit où il est exprimé.

 

Layla Moran (députée)

- J'ai appelé le gouvernement à intensifier et à soutenir financièrement ceux qui en ont besoin, notamment: les millions de personnes toujours exclues, celles qui doivent actuellement choisir entre s'isoler et manger à leur faim.

- J’ai écrit au Premier ministre avec 47 députés et pairs à la suite du rapport du NAO sur le déploiement des vaccins du gouvernement. Cela suggère que moins de la moitié de la population britannique pourrait être vaccinée d'ici la fin de 2021. Nous avons vraiment besoin d'une stratégie de sortie pour protéger notre santé et notre bien-être.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.