samedi 23 janvier 2021

Propos centristes. France – Lutte contre l’inceste et les violences sexuelles contre les enfants; vaccination contre la covid19; plan de relance; loi sur le respect des principes républicains; lutte contre la maltraitance animale…

Voici une sélection, ce 23 janvier 2021, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

► Emmanuel Macron (Président de la République)

- Des vies brisées dans le sanctuaire d'une chambre d’enfant. Des enfances volées lors de vacances en famille, ou de moments qui auraient dû être innocents et ont conduit au pire. Aujourd’hui, la parole se libère. Grâce au courage.
Ces témoignages, ces paroles, ces cris, plus personne ne peut les ignorer. Contre les violences sexuelles faites à nos enfants, c’est aujourd’hui à nous d’agir.
Nous avons allongé le délai de prescription à 30 ans à compter de la majorité. Nous avons durci les contrôles pour les professionnels au contact des enfants. Beaucoup a été fait. Il nous faut faire plus.
Il nous faut tendre la main, recueillir la parole. Deux rendez-vous de dépistage et de prévention contre les violences sexuelles faites aux enfants - l’un au primaire, l’autre au collège - seront mis en place pour tous, dans le cycle de visites médicales obligatoires existantes.
Il nous faut accompagner la reconstruction. Les soins psychologiques des enfants victimes de violences sexuelles seront remboursés. Il nous faut recueillir les témoignages et protéger les victimes. Ce sera la mission de l'initiative que nous lançons sur les violences sexuelles commises pendant l’enfance, avec Édouard Durand, juge des enfants à Bobigny, et Nathalie Mathieu, directrice d’une association spécialisée. Il nous faut adapter notre droit pour mieux protéger les enfants victimes d'inceste et de violences sexuelles. C’est un sujet complexe. J’ai demandé aux ministres Éric Dupond-Moretti et Adrien Taquet de mener une consultation qui devra déboucher rapidement sur des propositions. Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs, aucun.
À vous qui vous êtes libérés d’un fardeau que vous avez trop longtemps porté, à vous qui allez le faire et parfois hésitez, je veux juste vous dire : on est là. On vous écoute. On vous croit. Et vous ne serez plus jamais seuls.

- En cette Journée franco-allemande, nous célébrons le 58e anniversaire du Traité de l’Élysée et le 2e anniversaire du Traité d’Aix-la-Chapelle. Nous faisons face ensemble à la crise sanitaire. Nous œuvrons ensemble pour la relance européenne. Vive l’amitié franco-allemande!

 

Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

Jean Castex (Premier ministre)

- 1 million de Français vaccinés.

- L’accord obtenu avec les autorités britanniques a permis de maintenir l’accès de nos pêcheurs à toutes les eaux britanniques. Un plan d’accompagnement veillera à sa bonne mise en œuvre et indemnisera les secteurs directement impactés par le Brexit.

- Aucun pays ne peut avoir d’ambition maritime sans une ambition portuaire. En juin, les ports du Havre, de Rouen et de Paris fusionneront pour former HAROPA. Avec 1,45 milliard € mobilisés jusqu'en 2027, l'État doublera dans le même temps ses investissements sur ces 3 sites.

- Le récent engouement suscité par la pêche durable est encourageant ! Le Gouvernement s'engage à renforcer la préservation et la résilience du littoral mais aussi à promouvoir les métiers de la mer. 600 projets sont actuellement à l'étude.

- L’éolien marin est un atout majeur pour atteindre la neutralité climatique. Le parc qui est amené à voir le jour en mer d’Oléron produira de l’électricité pour 1,2 million d’habitants: le double de la population de la Charente-Maritime. L’écologie en actes !

- L’affirmation et la consolidation du statut de capitale européenne de Strasbourg, en plus d’être un symbole de la réconciliation européenne, est un sujet d’intérêt national. J’ai déjà eu l’occasion de le faire savoir au président du Parlement européen : nous ne céderons rien.

 

Jean-Michel Blanquer (ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports)

- [Instruction à domicile] Il n'est pas tout à fait nouveau qu'une loi d'équilibre et de liberté soit caractérisée comme étant l'inverse par ses détracteurs, c'est sans doute ce qui est en train d'arriver et c'est l'Histoire qui en jugera.

- On a des établissements hors contrat qui doivent être fermés le plus vite possible parce qu'ils sont notoirement en opposition avec les valeurs de la République.

 

Florence Parly (ministre des Armées)

- Cette année, partout, vous avez répondu présent. Pour les Français, pour notre pays, vous étiez chaque jour prêts à risquer votre vie. Vous avez prouvé que votre engagement au service des Françaises et des Français est un des piliers de notre résilience nationale. En termes de valeurs, nous avons d’immenses richesses à partager au ministère des Armées. Nous avons beaucoup à offrir, aux jeunes notamment : en 2021, plus que jamais, nous devrons accompagner les jeunes Françaises et les jeunes Français. Nous avons aussi un rôle immense à jouer dans la relance économique de notre pays. Nous avons mobilisé des moyens considérables pour maintenir l’activité et l’emploi : nous avons anticipé pour plus de 800 millions d’euros de commandes. Sur le plan international, nous continuons de faire face à trois grandes menaces: -le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive, le durcissement de la compétition entre puissances. Nous allons muscler nos capacités à détecter et traiter des menaces émanant des nouveaux champs de conflictualité. Nous allons accélérer l’effort porté sur la résilience et la protection de nos forces. Nous allons renforcer la préparation opérationnelle de nos armées. A tous vos frères et sœurs d’armes qui se battent aujourd’hui au Sahel, je veux redire ma pleine confiance et l’assurance de notre soutien : vous protégez la Nation en son cœur. Grâce à la force de votre engagement, les progrès sont tangibles au Sahel : nous avons bousculé les groupes terroristes, nous les avons sans cesse harcelés en leur portant des coups rudes. Et nous sommes de plus en plus nombreux dans ce combat avec le G5 et les Européens. 2021 sera la 3e année de la mise en œuvre de la loi de programmation militaire, que nous respectons chaque année depuis son vote par le Parlement. Je veux donc que les effets de cette LPM soient encore plus visibles, encore plus tangibles, encore plus concrets.

- Un militaire engage sa vie pour son pays. Nous devons le soutenir en améliorant son quotidien, en simplifiant ses démarches, en allégeant ses contraintes. Je fais de cette mission une priorité. Cela vaut aussi pour l’innovation, la poursuite de nos efforts industriels, l’ambition en matière de solde de nos militaires, les systèmes d’information et de communication, l’amélioration de la qualité de vie au travail et notre stratégie énergétique de défense. Toutes ces modernisations sont une source de fierté : soyons fiers de les porter, car elles sont à la hauteur de la très haute ambition que nous portons pour nos armées. Soyons toujours exigeants, soyons soudés, fidèles à l’esprit d’équipe.

 

Gérald Darmanin (ministre de l'Intérieur)

- Le projet de loi visant à conforter les principes de la République a été adopté largement par la commission spéciale. Nous faisons une loi pour l’avenir - et pas seulement pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui -, avec un seul objectif : défendre les valeurs de la République !

- Nous modernisons le régime des cultes en étant fidèles aux grands principes de la loi de 1905.

- Non madame Le Pen, je ne peux pas vous laisser dire que l’État ne fait rien pour protéger Mila, ne serait-ce que par respect pour les fonctionnaires de police et de gendarmerie qui risquent chaque jour leur vie pour protéger Mila et sa famille.

- [Covid19] Plus d’1,3 million de contrôles ont été réalisés dans le cadre du 2ème couvre-feu par les forces de police et de gendarmerie. Reconnaissance envers les forces de l'ordre engagées pour protéger la santé des Français.

- Le Gouvernement réforme la procédure d’évacuation forcée en cas de « squat » de domicile pour mieux protéger les propriétaires. Nous sommes pleinement déterminés à mettre fin aux occupations illicites qui les privent de leur résidence.

 

Elisabeth Borne (ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion)

Pour lutter contre la fraude et la concurrence déloyale et protéger les droits des salariés concernés, nous renforçons les contrôles sur le travail détaché.

 

Jacqueline Gourault (ministre des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)

Les métropoles sont le maillon d’une chaîne territoriale qui tisse des liens de complémentarité entre les territoires. Elles ont une capacité vive et innovante pour organiser les échanges. 

 

Eric Dupond-Moretti (Garde des Sceaux, ministre de la Justice)

Quand nous avons regardé le déroulé de l'affaire Samuel Paty, on s'est demandé (...) quand on aurait pu judiciariser plus tôt. Nous n'avions pas les outils !

 

Roselyne Bachelot (ministre de la Culture)

- Je salue la signature d’un accord entre l’Alliance de la presse d’information générale et Google. Il marque la reconnaissance par Google de la valeur créée par les éditeurs, mais ne constitue qu’une première étape qui en appelle d’autres.

- [France Télévisions lance Culturebox, chaîne de télévision éphémère dédiée à la culture, au spectacle vivant et aux artistes accessible début février sur tous les écrans et la TNT] L’accès à la culture est plus que jamais, au cœur de notre action! Rien ne remplace l’émotion d’assister à un spectacle. Dans l’attente de retrouver ce bonheur, cette offre contribuera à donner le goût et l’envie d’aller voir, dès que cela sera possible, nos artistes sur scène.

 

Olivier Véran (ministre des Solidarités et de la Santé)

Notre plan est clair : nous avons commandé assez de vaccins pour protéger tous les Français avant fin Août (137 millions de doses livrées à un rythme qui s'accélèrera mois après mois). Si tous les vaccins commandés sont autorisés par les autorités sanitaires et si les laboratoires respectent leurs engagements, nous atteindrons cet objectif. Les autorités sanitaires nous diront bientôt si tous les types de vaccins sont indiqués pour tous les publics. La vaccination des plus fragiles, priorité pour nous, pourrait le cas contraire se prolonger jusque pendant l'été.

 

Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation)

- Soyons fiers de ne pas être dans une nation du chacun pour soi. Les étudiants sont solidaires de l'ensemble des Français face à la pandémie. Le Gouvernement est aux côtés des étudiants depuis le premier jour de la crise sanitaire.

- Le chèque psy, c'est un parcours de soins gratuit. Trop d'étudiants manifestent de la détresse psychologique : leur prise en charge sera faite en amont, ils n'auront rien à débourser.

- Ticket RU à 1 euro : la mesure s'appliquait déjà pour les 750 000 étudiants boursiers. C'est désormais l'ensemble des étudiants, soit 2,7 millions de personnes, qui pourront bénéficier de deux repas à 1 euro par jour.

- Pour le second semestre, il faut que les étudiants puissent renouer le lien avec leurs enseignants. Nous organisons un retour partiel en présentiel pour l'ensemble des étudiants dans le strict respect des gestes barrières.

 

Franck Riester (ministre chargé du commerce extérieur et de l'attractivité)

- Notre stratégie est claire : rester le pays le plus attractif d’Europe, affirmer notre souveraineté, protéger nos intérêts stratégiques.

- Une amitié franco-allemande  historique. Une amitié essentielle pour nos économies, qui représente 155 Md€ d’échanges et 720 000 emplois de part et d’autre du Rhin. Une amitié fondamentale pour l’Europe.

 

Emmanuelle Wargon (ministre chargée du Logement)

- Les actions que je porte doivent contribuer à développer des villes inclusives sobres et résilientes.

- Ces crises ont amplifié les critiques et les attentes sur la qualité de vie dans les métropoles et a donné une nouvelle attractivité aux villes moyennes.

- [Métropoles résilientes] Ce défi est à la croisée de beaucoup des priorités du gouvernement comme la transition écologique, l'aménagement du territoire, le lien social, notre manière de vivre ensemble.

 

Jean-Baptiste Djebbari (ministre chargé des Transports)

- Si les projets d’infrastructures mettent si longtemps à sortir de terre, c’est en partie parce que les procédures s’empilent. Par la loi, nous avons commencé à les simplifier. Avec le plan de relance, nous allons les accélérer. Mais je suis convaincu qu'on peut faire davantage. Je lance les JAMI : les Journées pour l’Accélération et la Modernisation des Infrastructures. Pour réfléchir, avec les acteurs des travaux publics, aux infrastructures de demain. À comment faire plus simple, plus vert, plus vite.

- Rendre nos ports plus forts, c’est rendre la France plus forte. L’un ne va pas sans l’autre.

- 350 millions de tonnes de marchandises. 30 millions de passagers par an. 300 000 emplois. Nos ports, c’est tout ça.

- La route de demain se construit dès aujourd’hui. La route de demain sera plus multimodale. Pour ça, elle doit être réaménagée. Laisser plus de place aux vélos, aux bus, au covoiturage. C’est le sens des aménagements cyclables, pour lesquels nous investissons ; des voies réservées, que nous généraliserons. La route de demain sera plus connectée. Elle doit simplifier la vie. Transmettre en temps réel, dans votre véhicule ou sur votre smartphone, des informations sur les embouteillages, les places de stationnement disponibles, les chantiers en cours. Béton vert. Recyclage de chaussées. Engins de chantier à hydrogène. La route de demain sera plus écologique. Ces engagements sont ceux des acteurs des travaux publics. Ce sont aussi les miens. Ils sont dans le pacte que nous avons signé.

 

Olivier Dussopt (ministre chargé des Comptes publics)

- En même temps que la fin de la crise, nous devons retrouver un niveau de dépenses publiques qui soit soutenable. L’objectif n’est pas, évidement, d’arrêter les dispositifs d’aide dès aujourd’hui. Nous sommes dans un moment de crise mais cela ne doit pas nous empêcher de préparer l’avenir.

- Au fur et à mesure que les choses s'amélioreront, il faudra sortir petit à petit des dispositifs d'aides et mesures de soutien.

- Le gouvernement accompagne les entreprises autant qu'il le faut (...) nous devons aussi avoir comme perspective la sortie de la crise.

- Nous considérons qu’on ne sort pas d’une crise en augmentant les impôts.

- Nous travaillons actuellement à améliorer les dispositifs de soutien à la montagne.

Nous pouvons tenir entre 3 et 6 mois, à conditions sanitaires et de maintien de l’activité économique constants [sans loi de finance rectificative].

 

Agnès Pannier-Runacher (ministre chargée de l'Industrie)

- [Vaccin covid19] Clarifions les choses : c'est nous, États membres, qui avons demandé l’autorisation des autorités sanitaires européennes pour prélever 6 doses par flacon au lieu de 5. Pfizer respecte notre contrat basé sur le nombre de doses livrées, et il peut donc produire davantage.

- Nous avons continûment augmenté les crédits du plan d'urgence. Le plan de relance, lui, est un plan pour transformer notre économie. A ce stade, nous ne voyons pas de raison de l'augmenter.

 

Marlène Schiappa (ministre chargée de la Citoyenneté)

- Le respect des principes républicains implique celui de la dignité humaine & de l’égalité femmes hommes.

- L’immense majorité des Français fait beaucoup d’efforts et respecte avec responsabilité les mesures sanitaires pour protéger les plus fragiles face à la pandémie.

- La loi de 2018 a renforcé la condamnation des violences sexuelles sur les moins de 15 ans. Oui le droit doit être encore renforcé, et surtout son application. Mais la loi votée au Sénat crée un flou juridique inquiétant pour les 13/15 ans! (…) Cela voudrait dire qu’à partir de 13 ans et un jour, [le consentement] ça se discute. Le jeune aurait pu accepter d’être victime de violences. Je suis profondément choquée avec le fait de dire qu’à 13 ans et un jour on peut être consentant à un rapport sexuel. On voit que dans les dernières affaires d’inceste ou de viol qui ont été évoquées publiquement, souvent la victime a 13 ans et demi, 14 ans ou 15 ans…

- Avec près de 80% de sapeurs-pompiers volontaires, notre modèle national de sécurité civile mérite d'être valorisé.

- L’engagement d’une nation tient aussi grâce à l’engagement de ses citoyens.

- Aux milliers de témoignages #MeTooGay: plein soutien. Si vous le souhaitez, des policiers, gendarmes et psychologues sont disponibles pour vous via http://arretonslesviolences.gouv.fr 24h/24. Nous sommes de votre côté. Aucune violence sexuelle n’est excusable!

- [Certificats de virginité] C'est comme envoyer un cheval se faire vérifier ses dents avant de l'acheter.

- Dès lors qu'on soulève un problème qui touche aux violences contre les femmes, la première réaction collective c'est de dire que ça n'existe pas.

- Nous ne pouvons accepter que les femmes soient déshéritées sous prétexte qu’elles sont des femmes! Je me réjouis de l’adoption de la création par le gouvernement d’une réserve héréditaire, qui garantira l’égalité femmes-hommes devant l’héritage.

- Les femmes sont les premières cibles des idéologies séparatistes, comme les Yézidies réfugiées en France après les violences sexuelles de Daech. Lutter contre le séparatisme c’est défendre l’égalité femmes / hommes, et vice versa.

 

Clément Beaune (secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes)

- L’espace Schengen n’est pas mort. Nous avons dû prendre des mesures internes à l’Europe, qui s’appliqueront de manière proportionnée et aussi longtemps que nécessaire d’un point de vue sanitaire.

- Il n’y a pas de tabou de la frontière. L’espace européen, ce n’est pas une idéologie, c’est notre vie quotidienne. Prenons l’exemple des 350 000 Français frontaliers : ce ne sont pas des gens qui voyagent, mais qui travaillent.

- [Passeport vaccinal] Nous avons eu ce débat européen. Il n’y aura pas d’initiative individuelle non cordonnée à ce sujet. 

- On ne peut pas faire confiance à un seul vaccin pour mettre en place une stratégie vaccinale pour toute la population.

- Il ne peut pas y avoir de politique environnementale efficace sans un échelon européen fort.

- On a besoin d’un partenariat transatlantique fort. On a besoin de le concentrer sur des sujets sur lesquels nous n’avons pas réussi à coopérer ces dernières années et qui sont vitaux : climat, Chine... 

 

Sarah El Hairy (secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement)

Notre cap commun c’est d’apporter un soutien à nos jeunesses. Etat, enseignants, professionnels de l’insertion, entreprises, élus locaux, acteurs associatifs, syndicats étudiants, familles : l’union de nos actions permettra une réponse à la hauteur du défi.

 

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques)

- La France compte parmi les pays où l’exposition aux ondes est la plus encadrée.

- Face à la haine en ligne, il est urgent d’agir. Avec cet amendement [au projet de loi sur les principes républicains], nous voulons adopter par anticipation les dispositions du Digital services act, règlement actuellement discuté au niveau européen. Le combat contre les contenus haineux ne peut pas attendre. Objectifs : faire la transparence sur la politique de modération des contenus haineux des grands réseaux sociaux, les contraindre à mettre en place des moyens proportionnés.

- Personne ne souhaite que les start-up partent de Paris. On connaît la fin de l’histoire depuis le début : elle autorisera la 5G à Paris. Anne Hidalgo le sait. En attendant, elle gère les susceptibilités de sa majorité.

- Le rythme du déploiement de la fibre en France est historique. Nous avons annoncé 570M€ supplémentaires pour déployer la fibre dans tout le territoire d'ici 2025.

- Emmanuel Macron a annoncé un plan ambitieux d'1,8Md€ pour que la France prenne le virage du quantique. Cette technologie nous permettra de mieux se soigner, mieux lutter contre le réchauffement climatique, d'améliorer les transports... et de créer les emplois de demain! (…) Une stratégie ambitieuse pour soutenir les acteurs et créer des emplois: 16000 emplois d’ici 2030, 5000 talents formés, 800M€ pour faire de la France un acteur majeur de l’informatique quantique, 120M€ pour l’entrepreneuriat, 350M€ pour l’industrie et l’innovation. Prendre le virage du quantique c’est : mieux combattre le réchauffement climatique, mieux se soigner, mieux se protéger contre les menaces, mieux se nourrir, mieux anticiper les catastrophes naturelles Dessiner un avenir meilleur pour tous les Français.

 

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles)

- On prépare un texte sur la réforme sociale à l'enfance dans les départements pour renforcer le pilotage de l'aide sociale à l'enfance. Ca va arriver au premier trimestre de cette année.

- [Inceste et violences sexuelles envers les enfants] Il est temps de répondre à l’urgence du changement mais également de rompre avec le déni et le silence sur lesquels notre société s’est en partie construite.

- La situation des enfants face à la violence sexuelle est tellement catastrophique, qu'elle doit devenir un sujet de société pour pouvoir être résolue. Il faut que ça reste à la Une de l'actualité.

- Je lance ce matin le groupe de travail sur les violences psychologiques subies par les enfants. Des violences trop invisibles alors que 33% des appels au #119 concernent les violences psychologiques sur mineurs.

- Pendant le confinement, les appels au 119, numéro d'appel des enfants en danger, avait augmenté de 80%.

- [Inceste] Il faut que le couvercle du silence ne se referme pas. La libération de la parole est formidable et il faut l'encourager.

 

► Partis politiques

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

Christophe Castaner (président du groupe à l’Assemblée nationale)

- [Violences sexuelles contre les enfants] Enfin, la parole se libère. A ceux qui ont le courage de briser le silence : on vous écoute. On vous croit. Et on agit.

- [1 million de Français vaccinés] Merci à ceux qui font, à ceux qui trouvent des solutions pour cette campagne historique. Vous êtes la France dans l'action.

- "Je n'aimerais pas avoir vingt ans en ce moment" : cette phrase, nous l'avons tous entendue. La crise sanitaire rend la vie plus difficile pour les étudiants. Nous sommes à vos côtés, nous vous aidons; nous ne vous lâcherons pas !

 

Aurore Bergé (présidente déléguée du groupe à l’Assemblée nationale)

- [Violences sexuelles contre les enfants] On est là, on vous écoute, on vous croit. Vous ne serez plus jamais seuls.

- Les refuges pour animaux remplissent un rôle essentiel au quotidien dans nos villes et villages. 20 millions d'euros du plan de relance sont consacrés aux refuges.

- Nous avons une responsabilité vis à vis des animaux sauvages. Nous mettons fin par la loi à la détention d'animaux sauvages dans les cirques ou la présence de ces animaux sur des plateaux de télévision ou dans des discothèques.

- Aujourd'hui, nous détenons le triste record d'abandons d'animaux en Europe. Ceux qui abandonnent osent en plus mettre en danger la vie de l'animal en les enchaînant ou les affamant dans des cages : nous aggravons donc les sanctions.

- Mettre à l’ordre du jour la lutte contre la maltraitance animale était un engagement, c’est aussi notre fierté et le moment d’exprimer notre reconnaissance envers les associations qui n’ont eu de cesse de protéger, de se mobiliser et de nous alerter.

- La maltraitance est autant volontaire que liée à une méconnaissance des besoins essentiels des animaux. Nous créons un certificat de connaissances pour la détention des animaux domestiques. Nous souhaitons renforcer les sanctions en cas de maltraitance.

 

Laetitia Avia (porte parole)

- Après plus de 6 journées et nuits et 55h de débats autour de plus de 1400 amendements, la commission spéciale a voté le projet de loi sur le respect des principes républicains! Un texte pour restaurer notre pacte républicain partout et pour tous.

- [Nouvelles obligations de modération des réseaux sociaux contre la haine en ligne] Non, ce n'est pas aux réseaux sociaux de faire la loi ! (...) Il y a urgence.

- Protéger les plus jeunes c’est aussi les sensibiliser dès le plus jeune âge aux bons usages et aux dérives des réseaux sociaux.

- Dès le plus jeune âge, les enfants doivent être sensibilisés aux bons usages d'internet et aux dérives liées aux réseaux sociaux et à l’enfermement algorithmique.

 

● Mouvement radical

Laurent Hénart (président)

- Si on veut éviter un nouveau confinement, et la fermeture des écoles, il faut respecter le couvre-feu à 18h, être opérationnel sur la vaccination. L'avenir des enfants est en jeu.

- Il ne faut pas que des problèmes d'organisation et de logistique détournent les Français de la seule arme contre le confinement: la vaccination.

 

► Autres

● Organisations centristes
♦ Renaissance
(Députés français du groupe centriste Renew Europe au Parlement européen)

 

Nathalie Loiseau

- Le Parlement européen a adopté à une très large majorité une résolution sur Hong Kong dont j’avais pris l’initiative et que j’ai corédigée. Nous demandons la libération immédiate des démocrates arrêtés et des sanctions européennes contre les responsables de la répression.

- En matière de défense aussi, il y a les diseux et il y a les faiseux. Il y a ceux qui se débarrassent sur l’OTAN du souci de leur sécurité et ceux, comme la France, qui prennent une part active au bon fonctionnement de l’Alliance.

- La Chine ne respecte pas ses engagements internationaux. Tout cela, au moment même où la Chine conclut avec l’UE un accord sur les investissements. Dans cet accord, il y a un texte, mais il y a aussi un contexte.

- Le Royaume Uni vient de signer un accord avec l’Europe mais feint de ne pas la reconnaître pour ce qu’elle est, en refusant à sa représentation à Londres le statut qui relève de nos traités. Ce relent de trumpisme à la sauce anglaise n’est pas à la hauteur.

 

Stéphane Séjourné

Nous partageons les grandes priorités de la Présidence portugaise : la relance économique, l'action pour le climat, le numérique pour garantir notre souveraineté, l'Europe sociale et l'Europe ouverte au monde.

 

Pascal Canfin

[Vaccins covid19] Imaginez quel chaos ce serait si nous avions 27 contrats différents, 27 prix différents, 27 conditions d'accès différentes, 27 calendriers de vaccination différents.

 

Valérie Hayer

À la suite à des propos ouvertement homophobes publiés sur les réseaux sociaux, nous avons pris la décision commune d'exclure Viktor Uspaskich de notre groupe politique. À Renew Europe, nous ne transigeons pas avec nos valeurs.

 

● Personnalités centristes
Jean-Pierre Raffarin (ancien premier ministre)

[Billet: la France face à Biden: un allié non-aligné!]
L’arrivée de Joe Biden à « la Maison Blanche » est, malgré tout, porteuse de trois nouvelles positives :
– Quand le populisme atteint des sommets de propagande et de manipulation, la participation électorale peut sauver la démocratie. 80 millions d’électeurs se sont mobilisés pour battre les 74 millions que Donald Trump a réussi à entraîner avec lui. Au total, l’abstention reste la meilleure alliée de la démagogie et donc la participation la meilleure réponse de la démocratie.
– La cohésion nationale et notamment la lutte contre les différentes formes de l’exclusion (économique, raciale, sociale…) peut redevenir une valeur centrale de la grande démocratie américaine. Le succès de Biden quant à l’unité américaine n’est en rien acquis d’avance, mais avec Trump nous allions tout droit aux ruptures fatales. L’émergence politique de Kamala Harris lève de nombreux espoirs.
– Le retour à des pratiques diplomatiques moins brutales et plus respectueuses des alliés est un préalable positif. La participation, à nouveau, des Américains au sein de l’accord de Paris sur le changement climatique et au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé laisse espérer un certain renouveau du multilatéralisme et donc une gouvernance mondiale moins dangereuse. Bien sûr, l’Amérique continuera de se mobiliser pour la défense de ses intérêts, mais le niveau de nervosité actuel des relations internationales devrait baisser quelque peu.
Malgré ces quelques lueurs d’espoir nous entrons cependant dans une période où les difficultés internationales resteront très préoccupantes :
– La coopération internationale face à la pandémie du Coronavirus a-t-elle des chances de l’éradiquer avant que l’économie internationale ne se soit effondrée ? La solidarité des nations résistera-t-elle à la montée des égoïsmes et de nationalismes et sera-t-elle suffisante pour reconstruire l’architecture financière de l’économie mondiale ?
– La relation sino-américaine structurera la gouvernance mondiale dans la décennie à venir. Cette relation sera durablement difficile car une nouvelle compétition vient de s’ouvrir pour assurer le leadership de l’économie mondiale. Le numéro 1 veut conserver sa position, le numéro 2 n’accepte pas « d’être plafonné dans son développement » par le numéro 1 !
– L’Europe trouvera-t-elle le chemin de son autonomie stratégique ou sera-t-elle condamnée à subir les arbitrages successifs de la guerre sino-américaine ? Pourra-t-elle trouver sa liberté dans son indépendance ? Conquerra-t-elle une capacité réelle d’initiatives ? Une volonté collective devra s’affirmer pour faire face aux défis qui sont posés à l’Europe tels que la création d’une défense européenne, la gestion des migrations, la relation Euro-Africaine, la lutte contre le terrorisme… Le temps de l’Europe est ouvert, il faut saisir cette opportunité.
Certaines des attentes du monde quant aux choix de l’Amérique trouveront leur réponse dans l’évolution même de la société américaine. Sur ce plan, les incertitudes sont aussi pesantes. Les séquelles de l’ère Trump risquent d’être durables. Les Institutions sont fragilisées, la violence continue de se développer, la majorité du nouveau pouvoir reste faible et l’économie par la pandémie est très affaiblie…
Le Monde n’a rien à gagner à une Amérique malade, elle pourrait devenir dangereuse. La France dans sa ligne historique restera « un allié non aligné », souhaitons qu’elle réussisse à rassembler l’Europe sur cette ligne. A cette condition nous aiderons l’Amérique à mettre ses forces au service de la Paix.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.