mardi 9 février 2021

Vues du Cente. Juger Trump pour l’honneur de la démocratie

Par Alexandre Vatimbella & Aris de Hesselin

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.          
Aris de Hesselin est un avocat international, centriste et un européen, défenseur d’une mondialisation humaniste.
Alexandre Vatimbella est le directeur du CREC.

Attaque du capitole par les partisans de Trump

Il est fort probable, malheureusement, que le deuxième procès en destitution de Donald Trump qui s’ouvre au Sénat n’aboutisse pas à un verdict de culpabilité puisqu’il faudrait que 17 élus républicains acceptent une évidence qu’ils refusent depuis quatre ans sur les agissements du populiste démagogue.

Il est fort probable que nous devions attendre toutes les poursuites en cours et futures contre le même Trump devant des tribunaux tout autour des Etats-Unis et notamment à New York pour le voir condamné pour des délits et des crimes de droit commun, voire de le retrouver incarcéré.

Mais, quoi qu’il arrive au Sénat, ce procès n’est absolument pas inutile, ni une perte de temps et encore moins un coup d’épée dans l’eau.

Il doit se tenir pour l’honneur de la démocratie que cette graine d’autocrate qui a incité ses partisans à la détruire et à lui donner un pouvoir qu’il avait perdu dans les urnes.

Ne pas avoir entamé une deuxième procédure de destitution aurait été équivalent à affirmer que l’on peut attaquer la démocratie républicaine pour la supprimer sans avoir à rendre des comptes.

Inacceptable.

Que l’on se désole qu’il y ait peu de chances qu’il soit déclarer coupable parce que des sénateurs républicains sont aussi peu démocrates que le personnage ou qu’ils aient peur des rétorsions de leurs électeurs, voire de violences à leur encontre par des extrémistes, ne doit pas faire oublier l’importance devant le peuple américain, devant la communauté internationale, notamment les citoyens des pays démocratiques, devant l’Histoire, qu’il soit jugé et que les faits indiscutables de sa trahison de son serment de protéger les valeurs, les principes et les règles de la démocraties soient gravées dans le marbre.

Pour aujourd’hui mais aussi pour demain.

On comprend, bien sûr, que le nouveau président, le centriste Joe Biden, devant la gravité de la situation actuelle, en partie un legs de Trump, s’occupe avant tout de redresser le pays et que les sénateurs du Parti démocrate aille vite dans ce procès pour l’aider dans sa tâche.

Reste que ce procès va se tenir à la grande satisfaction de tous les partisans de la démocratie dans le monde.

Non pas pour se venger ou se payer Trump mais bien pour qu’un autre populiste démagogue corrompu menteur raciste et incompétent ne puisse plus devenir le président de la première puissance mondiale en n’ayant, de plus, jamais remporté le vote populaire lors d’une élection.

 

Alexandre Vatimbella & Aris de Hesselin

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.