mardi 3 juin 2008

Actualités-Etats-Unis

Présidentielle 2008

Barack Obama s’apprête à fêter sa victoire dès ce soir


Hillary Clinton a remporté la primaire démocrate de Porto Rico mais elle reste loin derrière son rival, Barack Obama, qui a bon espoir d'être rapidement reconnu comme le candidat du parti à la Maison blanche. Le succès d’Hillary Clinton à Porto Rico, un territoire qui enverra 55 délégués à la convention nationale de Denver en août mais ne pourra pas voter à la présidentielle de novembre, lui a permis d'affirmer une nouvelle fois qu'elle était en tête du vote populaire et la mieux placée pour affronter le républicain John McCain. Après le vote de dimanche, le sénateur de l'Illinois s'est toutefois encore rapproché du seuil fatidique des 2.118 délégués nécessaires pour être le rival de McCain le 4 novembre. Il reste deux primaires à disputer aujourd’hui, dans le Montana (16 délégués) et le Dakota du Sud (15 délégués). Il ne lui manque plus que 45 délégués pour atteindre ce "chiffre magique" et il pourrait y parvenir rapidement grâce aux 180 superdélégués - permanents, personnalités et élus du parti libres de choisir le candidat de leur choix - qui ne se sont pas encore prononcés. Clinton leur a lancé un appel direct dimanche, en leur demandant de tenir compte, dans leurs réflexions, du fait qu'elle a remporté plus de voix que le sénateur de l'Illinois. "Un plus grand nombre de gens à travers le pays ont voté pour mon projet. Nous gagnons le vote populaire", a-t-elle déclaré à San Juan, à Porto Rico, où elle a célébré sa victoire avec ses partisans. "Je n'envie pas la décision que vous devez prendre", a-t-elle ajouté.

Barack Obama conteste la suprématie de Clinton sur le vote populaire et souligne que ses chiffres ne prennent pas en compte les résultats des caucus où les votes individuels ne sont pas décomptés. Mais c'est le nombre de délégués qui est déterminant pour la désignation du candidat démocrate à l'élection présidentielle.

Obama possède une avance quasiment insurmontable en termes de délégués, sauf si la totalité des super-délégués qui ne se sont pas encore prononcés apportent leur soutien à la sénatrice de New York. Le sénateur métis, qui a appelé l'ex-First Lady pour la féliciter de sa victoire, a évoqué son rôle dans le futur duel présidentiel alors qu'il faisait campagne dans le Dakota du Sud, une manière de suggérer que les jeux sont déjà faits. "La sénatrice Clinton est une extraordinaire élue. Elle sera un atout précieux lorsque nous nous tournerons vers novembre pour battre les républicains", a-t-il déclaré lors d'un meeting à Mitchell. Le sénateur métis a reçu le soutien dimanche de deux super-délégués de plus.

Le sénateur métis a vu l'un des obstacles sur sa route vers l'investiture disparaitre samedi, après la décision du comité des règles du Parti démocrate d'accorder une demi-voix aux délégués de Floride et du Michigan.Jusqu'à présent, le parti n'avait pas pris en compte les délégués élus dans ces deux Etats, parce qu'ils avaient été sanctionnés pour avoir fixé la date de leurs primaires plus tôt qu'ils n'y étaient autorisés. Or, c'est Clinton qui les a remportées et celle-ci comptait fortement sur cette réserve pour regonfler peu son total de délégués. "Maintenant que le Michigan et la Floride ont été englobés, nous nous rapprochons du chiffre qui nous donnera l'investiture", a déclaré samedi Obama dans le Dakota du Sud après la décision du comité. "Si nous avons atteint le chiffre (magique) mardi soir, nous l'annoncerons, et je pense que même si nous ne l'atteignons pas, ce sera la fin de la saison des primaires", a-t-il ajouté. Reste qu’Obama ne pourra probablement pas proclamer sa victoire dès ce soir mais il espère bien le faire dans la semaine, grâce au soutien de nouveaux "super-délégués". Le sénateur métis tiendra une fête de victoire mardi soir après la clôture des scrutins dans le Montana et le Dakota du Sud, au centre Xcel Energy à Saint Paul, dans le Minnesota, ville où doit se tenir début septembre... la convention républicaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire