jeudi 28 août 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis – Présidentielles 2008 / Convention démocrate de Denver: Barack Obama rend un homage appuyé à Hillary Clinton

Barack Obama n'a ménagé ni ses applaudissements ni ses compliments, mardi soir, en entendant son ancienne rivale lui apporter un soutien inconditionnel lors dans un discours très attendu d'Hillary Rodham Clinton qui a appelé, à la convention nationale du Parti de l'âne à Denver, les démocrates à l'union sacrée dans la perspective de la présidentielle du 4 novembre. "Elle (Hillary) a fait du bon boulot. Je crois qu'elle a clairement expliqué pourquoi nous allons nous unir en novembre et pourquoi nous allons gagner cette élection. Elle a été exceptionnelle", a réagi le sénateur de l'Illinois qui a suivi le discours de Clinton depuis le Montana où il poursuit sa campagne sur le terrain. Il est attendu jeudi à Denver pour son discours d'acceptation de l'investiture démocrate. Après le discours d'Hillary Clinton, Obama a téléphone à l'ex-First Lady et son époux, Bill Clinton, pour leur dire sa gratitude pour leur soutien. Lors d'un discours de réconciliation très attendu, Hillary Clinton a lancé: "Barack Obama est mon candidat. Et il doit être notre président". Devant son mari et ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton et après une vidéo vantant ses mérites et son parcours, elle a pris la parole et pendant près de 25 minutes, sous un tonnerre d'applaudissements et une véritable "standing ovation". Barack Obama, lui, a salué l'une des formules utilisées par Hillary Clinton: "Vous n'avez pas travaillé aussi dure au cours des 18 derniers mois et vous n'avez subi ce que vous avez subi au cours de ces huit dernières années, pour subir encore un leadership encore plus faillible. Pas question. Pas de McCain". Après avoir complimenté la prestation de Chelsea Clinton, "qui est devenue une merveilleuse jeune femme, Barack Obama a une pensée amicale Pour Bill Clinton qui semblait, de temps à autre, retenir ses larmes durant le discours de sa femme. "Je suis sûr qu'il (Bill Clinton) se retient de pleurer", a dit Obama, ajoutant qu'il avait fait de même quand son épouse, Michelle, s'est adressée à la convention démocrate lors de son ouverture, lundi soir.

Aucun commentaire: