mardi 15 février 2011

Actualités du Centre – François Bayrou s’autoproclame seul candidat centriste à la présidentielle


François Bayrou, président du Mouvement démocrate, s’est autoproclamé, lors de l’émission d’i-télé, Dimanche politique, seul candidat centriste à la présidentielle de 2012 avec une argumentation pour le moins étonnante. Selon lui, tous ceux qui ont été au gouvernement de Nicolas Sarkozy ne peuvent prétendre être centristes (rappelons que François Bayrou a été membre d’un gouvernement de droite sous Jacques Chirac). Par ailleurs, il oublie la candidature de Jean Arthuis, le président de l'Alliance centriste, qui, lui, n’a pas été, non plus, dans un gouvernement de Nicolas Sarkozy. Sans doute qu’il souhaite imposer sa candidature dès à présent, se sachant menacé par celles d’autres personnalités centristes. Extraits.
Aujourd'hui, de nombreux prétendants à la candidature présidentielle se réclament du centre, cela n'est-il pas un handicap pour vous?
Il y aura un candidat du centre à l'élection présidentielle et un seul.
Ce sera vous?
Je n'ai pas besoin de le dire. Il y a un critère déterminant en politique : l'authenticité. Il faut des années pour la construire C'est cette expérience qui garantit la vérité de ce qu'on dit. Un des maux qui frappent la politique en France, c'est que les mots deviennent de la fausse monnaie. L'expression "centre" est utilisée à tout bout de champ par des gens dont toute la vie et tous les engagements ont été précisément de renoncer à la liberté et à l'indépendance pour aller chercher des avantages, des privilèges ou des responsabilités.
Jean-Louis Borloo, Hervé Morin ne sont pas, à vos yeux, de vrais centristes?
Je n'ai pas envie de polémiquer mais ils étaient au gouvernement il y a encore deux mois et ils n'avaient qu'un souhait, y rester. Pour 2012, il y a deux choix politiques fondamentaux qui sont incompatibles l'un avec l'autre. Il y a ceux qui veulent que le régime actuel dure, qu'on continue avec les mêmes, et il y a ceux qui pensent que la situation est devenue tellement dangereuse, dégradée, qu'il faut à tout prix imposer un changement. Si vous regardez qui est dans la ligne du changement, alors il n'y aura pas foule.
Votre lune de miel avec le Parti socialiste est-elle terminée?
Les socialistes imaginent le pays comme le champ clos d'un affrontement perpétuel entre deux courants d'opinion dont l'un a tort, l'autre a raison. Moi, je pense que la France ne s'en sortira que si de nouveau on peut la convaincre que l'unité est son chemin.

Aucun commentaire: