samedi 9 avril 2011

Actualités du Centre – Les centristes de l’UMP tiraillés entre indépendance et peur de rétorsions


Cela fait des mois que les centristes de l’UMP n’arrêtent pas de se plaindre de la place qui leur est faite dans le parti de Nicolas Sarkozy. Beaucoup souhaitent quitter le navire mais peu ont annoncé leur départ dans la foulée de celui de Jean-Louis Borloo. N’existant pratiquement plus politiquement, ils savent également qu’ils ne doivent leurs sièges qu’à un accord électoral avec la Droite.
Pour autant, il n’est pas impossible que certaines défections aient lieu avant la présidentielle de 2012. Plus probable est la cassure de l’UMP après l’élection si Nicolas Sarkozy est battu. Il semble que beaucoup de centristes de l’UMP se préparent à cette éventualité sans grand regret.
C’est sans doute comme cela qu’il faut interpréter les propos de Pierre Méhaignerie, le président de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, lorsqu’il affirme que les centristes de l’UMP seront fidèles à leur contrat de législature avec la Droite jusqu’à l’année prochaine «mais après, lors de la prochaine législature, le débat est ouvert».

Aucun commentaire: