mercredi 2 mars 2016

Présidentielle 2017. Leroy estime qu’il serait «irresponsable» que l’UDI ne participe pas à la primaire de LR

N. Sarkozy & M. Leroy
Maurice Leroy, ancien communiste et ministre de Nicolas Sarkozy, au parcours centriste sinueux, membre de l’UDI mais très proche de LR et de son président, a estimé lors d’une interview pour le quotidien l’Opinion qu’il serait «irresponsable» de la part de la formation centriste de ne pas participer à la primaire de LR qui est devenue officiellement, depuis l’annonce de sa candidature par Jean Arthuis (Alliance centriste, composante de l’UDI), la primaire de la Droite et du Centre.
Adversaire de Jean-Christophe Lagarde, après avoir été à ses côtés, Leroy veut non seulement une participation de son parti et un programme commun dès maintenant mais «plusieurs candidats».
Cette volonté est assez étrange lorsque l’on sait que Jean-Christophe Lagarde n’a pas dépassé les 1% d’intentions de vote dans les sondages où il apparaissait pour ces primaires et qu’Hervé Morin ne dépassait pas les 2% d’intentions de vote dans les sondages pour la présidentielle de 2012.
Sans évidemment affirmer que plusieurs candidats se partageraient les 1 à 2% d’intentions de vote et se ridiculiseraient, on peut se demander pour quelles raisons Maurice Leroy tient-il à une pluralité de candidatures.
Peut-être pour noyer celle éventuelle de son président, Lagarde, ou pour démonter la faiblesse de l’UDI et l’handicaper dans ses négociations avec LR pour les postes au gouvernement en cas de victoire à la présidentielle et les candidatures pour les législatives.
Cette interrogation serait étonnante pour n’importe quel autre parti.
Elle est légitime pour l’UDI tellement les oppositions internes sont fortes et que certains sont capables de jouer son implosion pour ses ambitions personnelles ou, pire, pour satisfaire ses inimitiés personnelles.
On l’a vu pour Hervé Morin, François Sauvadet et Jean Arthuis.

Alexandre Vatimbella



A lire aussi:



Aucun commentaire: